www.marchandsdepresse.com

AADP pour l'avenir des diffuseurs de presse

Compte rendu de la réunion avec la Ministre le 14 mai 2013

Compte rendu de la réunion avec la Ministre le 14 mai 2013

Présents :

Aurélie Filippetti (Ministre)

Pour le cabinet de la Ministre :
Pierre Guérin (conseiller social)
Clarisse Mazoyer  (Conseillère en charge de la Presse, du livre et de la  lecture)

Pour la DGMic :
Mme Franceschini : Directrice
Sylvie Clément-Cuzin : Sous-directrice responsable de la presse écrite et des métiers de l’information
Sophie Faure-Wharton : chef du Bureau du régime économique de la Presse et des métiers de l’information
Patrick Comoy : Adjoint au chef du Bureau du régime économique …
Guillaume Brouillard : (contact pour les aides à la distribution de la Presse)

Pour le SNLP : Michel Arthémise (Président) et Mourad Bouzidi (Vice-Président)

Pour l’UNDP : Philippe Di Marzio (Directeur Général) et Daniel Pannetto (Secrétaire national)

Pour l’AADP : Michel Marini (Président) et Pierre BLOCH (porte parole national et représentant IdF)

Pour le SKLP IDF : Bassam Merhi (Président) et Nelly Todde

La Ministre a ouvert la réunion en nous assurant de l’importance  de diffuseurs qui constituent le pilier
économique de la filière et de sa volonté d’entendre nos analyses.

Evoquant les moments difficiles que nous avions vécus du fait des grèves, elle a annoncé son accord sur le principe d’une indemnisation.

Elle a ensuite souligné que nos conditions de travail et nos rémunérations étaient à revoir.

Parlant des réunions de la DGMIC elle a  retenu qu’il n’y avait pas eu de consensus entre les acteurs mis en présence mais qu’au moins un échange avait été rendu possible.

Elle a qualifié les aides aux éditeurs de « normales » en précisant que c’était notre niveau de rémunération qui ne l’était pas,notamment au regard de nos confrères européens.

Elle a ensuite évoqué la mission confiée à Mr Roch-Olivier Maistre, Président de l’ARDP d’obtenir plus de solidarité entre les différents maillons de la chaîne, ceci conditionnant le maintien des aides
attribuées.

Puis elle nous a donné la parole en exprimant sa volonté de continuer à dialoguer dans l’avenir.

 

L’UNDP est alors intervenu. Ses premières phrases ont été pour se désolidariser totalement de nos mouvements et de nos revendications, expliquant que, même s’ils aimeraient que les choses aillent un peu plus vite, l’essentiel était fait ou en cours excepté la question de la rémunération,
encore que la mise à l’étude de celle-ci soit prévue d’ici la fin d’année.
Puis il a détaillé la chose en revenant sur l’assortiment et le plafonnement avant de céder la parole.

 

L’AADP a pris le relai en précisant en préalable que la tenue de cette réunion, en présence d’un Ministre n’était pas chose anodine et qu’elle trouvait son origine dans le mouvement de grève initié par le SNLP,en février. Nos représentants ont ajouté que ce n’était pas notre rôle d’entrepreneurs
de jouer les syndicalistes et que notre présence soulignait la situation difficile que rencontraient les diffuseurs.

Ils ont ensuite dit que la question à traiter n’était pas essentiellement économique mais structurelle, dénonçant l’inféodation des diffuseurs aux éditeurs et leur incapacité à se défendre seuls, du fait de l’inégalité des moyens.

Ils ont appelé à l’aide de l’Etat pour rééquilibrer les pouvoirs dans la chaîne et demandé un accompagnement durant les réformes nécessaires.

Enfin, ils ont évoqué la nécessité de revaloriser la rémunération en n’omettant pas de la sécuriser par des garanties de planchers tarifaires du fait de la possibilité pour les éditeurs de baisser les prix de vente en raison de la provenance majoritaire de leurs revenus de la publicité.

 

Le SNLP est ensuite intervenu en indiquant que les évolutions engagées n’étaient pas assez rapides. Ses représentants ont insisté sur le besoin de redéfinition du produit presse .

 

L’UNDP est intervenue pour évoquer la création d’une commission statuant sur la qualification de produit en précisant que cela posait le problème de la requalification par les messageries pour les produits déjà en circulation.

 

Le SKLP est ensuite intervenu en dénonçant l’abus de position dominante subi par les diffuseurs. Ses représentants ont demandé à ce que les futurs rapports entre acteurs de la filière soient commerciaux. Ils ont ensuite dénoncé la concurrence déloyale faite par des intervenants sur les
marchés ce que la Ministre a confirmé avoir constaté par elle-même.

 

Le SNLP est ensuite revenu sur la question de la gratuité en demandant d’intervenir sur l’action des colporteurs.

 

La Ministre a repris la parole pour dire que beaucoup de problèmes que nous évoquions avaient pour origine des problèmes de relations internes à la filière et que l’Etat ferait pression sur les acteurs décisionnaires et les instances pour que soient  trouvées des solutions. Il sera donc très prochainement envoyé un courrier en ce sens dont nous aurons copie. Pour être assurés des suites de cette démarche, l’Etat conditionnera l’attribution d’un taux de TVA de 2.1% à l’amélioration effective des relations entre acteurs au sein de la filière et notamment des conditions
des diffuseurs.

Elle a rajouté que l’aide exceptionnelle décidée en raison des difficultés consécutives aux grèves ne se ferait pas par un transfert de l’aide à la modernisation mais par une réelle création budgétaire
d’un montant de l’ordre de l’aide attribuée en 2011.

Des interventions seront aussi faites auprès de l’AMF sur les sujets évoqués durant les réunions de la DGMIC les concernant et auprès du Ministère du travail pour les questions soulevées par les kiosquiers. (cf nos propositions).

Mr Guérin a aussi indiqué qu’il intervenait auprès de la Poste pour étudier la possibilité d’harmoniser la commission sur la vente des timbres entre les différents revendeurs (suite à l’intervention de l’AADP qui avait souligné que les diffuseurs ne touchaient que 1% alors que d’autres
recevaient 3 ou 4 %).

Sur ce là séance a été levée.  



15/05/2013

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10000 autres membres