www.marchandsdepresse.com

AADP pour l'avenir des diffuseurs de presse

Le CSMP condamne fermement

129 appréciations
Hors-ligne
Conseil supérieur des messageries de presse

Communiqué

- Mouvement de kiosquiers parisiens et blocage d’un centre de distribution -
Le Conseil supérieur des messageries de presse (CSMP), dont le Bureau était réuni jeudi 9 novembre, condamne fermement la nouvelle entrave faite à la liberté de distribution de la presse, qui a touché la presse quotidienne nationale et certains titres magazines mercredi 8 novembre, du fait du blocage d’un centre de distribution en région parisienne.
Le CSMP observe que ce blocage a gravement perturbé la distribution de la presse sur Paris, sa
banlieue et 15 zones de desserte en province, qu’il a privé de nombreux lecteurs de l’accès à leurs titres de presse et porté préjudice à de très nombreux marchands de presse en affectant leur chiffre d’affaires.
Le Conseil supérieur déplore cette situation, qui résulte de l’initiative de quelques kiosquiers parisiens très minoritaires, il rappelle une nouvelle fois que la liberté de distribution de la presse est un droit fondamental qui ne saurait être bafoué au nom de revendications sectorielles.
Paris, le 9 novembre 2017
Des infos et des .... A vos commentaires

129 appréciations
Hors-ligne
Le bureau

Les membres du Bureau du CSMP sont élus par l'Assemblée sur proposition du Président.
Le Bureau du CSMP assiste le Président dans l’exercice de ses fonctions. Il se réunit à tout moment à la demande du Président. Usuellement le Bureau du CSMP se réunit chaque mois.
Le Bureau du CSMP est composé de 8 membres.

La composition du Bureau du CSMP, élu par l'Assemblée du 21 décembre 2016 est la suivante :
M. Jean-Pierre ROGER - Président  -  Syndicat des éditeurs de la presse magazine
M. Nicolas BRIMO - Syndicat des éditeurs de la presse magazine
M. Marc FEUILLEE  - Syndicat de la presse quotidienne nationale
M. Rolf HEINZ   Syndicat des éditeurs de la presse magazine
M. Bruno LESOUEF  Syndicat des éditeurs de la presse magazine
M. Francis MOREL   - Syndicat de la presse quotidienne nationale
M. Jean VIANSSON PONTE  - Syndicat de la presse quotidienne régionale
M. Jean-Louis REDON (Trésorier) - Fédération nationale de la presse d’information spécialisée
Le commissaire du Gouvernement, M. Martin ADJARI, est invité aux réunions du Bureau.

Dernière modification le lundi 13 Novembre 2017 à 08:13:57
Des infos et des .... A vos commentaires

129 appréciations
Hors-ligne


Des infos et des .... A vos commentaires

17 appréciations
Hors-ligne
suivant qui fait le blocage... c'est ou pas acceptable...

moi c'est régulièrement que mes clients ne trouvent pas ce qu'ils cherchent... et là c'est donc normal...

750 appréciations
Hors-ligne
Imperturbable le CSMP continue à jouer sa musique, tel le Titanic lors de sa  disparition.
Loin de changer de position et d'accepter d'entendre les kiosquiers exprimer les causes de leur action, il les juge d'emblée sans intérêt.

c'est exactement la même chose que lors de la manifestation devant le CSMP. On appelle la police au secours pour protéger le CSMP d'inimaginables agressions éventuelles mais on n'accepte même pas d'écouter les manifestants pour savoir pourquoi ils sont venus. Cela montre de manière claire le rôle partial tenu par cette organisation au service d'une corporation au détriment de l'autre.

Sachez que tous les membres du CSMP ne pensent pas de la même manière et que cela ne restera pas sans réaction en interne.
Mais sachez également que c'est l'hallali pour le CSMP qui probablement vit ses derniers jours dans la configuration actuelle.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

238 appréciations
Hors-ligne
Aucune de ces personnalités de la filière n'est venu à la rencontre des marchands et kiosquiers présents devant le CSMP, cela montre le décalage entre ceux qui vendent la presse et ceux produisent des contenus comme l'on dit maintenant. 

Dès fois .... le CSMP devrait bien s'abstenir de prendre la plume !  

je doute que les syndicalistes qui représentent les employés des messageries cautionnent la position du bureau du Cmsp !

Le blocage de la distribution de la presse doit être mis au même niveau, qu'il vienne de vendeurs de presse, ou de "syndicats" du livre, beaucoup plus adeptes et addicts.
Le CSMP n'ayant aucun pouvoir autre que de dire "c'est pas bien, remettez vous au travail", ne peut que faire des déclarations touristiques.
Il le fait. Ce qui est déjà une tâche énorme...

238 appréciations
Hors-ligne
C'est vrai qu'il est plus facile au CSMP de condamner une action ponctuelle des pauvres de la presse, que de diligenter une enquête sur les petits trafics qui perdurent depuis des années dans Paris... il y perdrait toute sa crédibilité mais surtout pourrait fâcher quelques éditeurs.

Heureusement que l'AADP et certainement la Correspondance de la Presse, font la publicité du CSMP, car personne n'a repris.
Peut-être Censure Presse osera t-il dans la Quotidienne ...et encore !

Evidemment la photo ci dessous est du 7 novembre 2017

  
Aude Carasco est journaliste à La Croix

96 appréciations
Hors-ligne
Le CSMP est sûrement dans son rôle lorsqu'il ne cautionne pas un blocage de depot de Presse , mais il le serait tout autant , s'il ne cautionnait pas tous les dis fonctionnements de cette filière depuis des décennies et principalement tous les problèmes liés à cette dernière restructuration de Presstalis, et les centres de contrôle des invendus , qui font couler les marchands et Kiosquiers à une vitesse supérieure depuis plus de 4 ou 5 ans . Aujourd'hui ce blocage à fait savoir à toute la France ,avec la presse écrite ainsi que les autres médias ce qu'il se passe dans cette filière . La minorité comme ils disent , n'avait pas choix pour que cela se sache , nous avons toujours informé les messageries et les autres instances des problèmes et principalement des dis fonctionnements des contrôles d'invendus parce que les marchands coulent encore plus vite depuis cette restructuration, les courageux n'avaient pas d'autres moyens de le faire savoir, eux aussi ont perdu beaucoup d'argent , mais combien d'argent avons nous tous perdu ces dernières années par leurs fautes sans que personne ne le sache ? Aujourd'hui ce n'est plus le cas .

96 appréciations
Hors-ligne
Nous pouvons en effet constaté que dans l'organigramme du CSMP , que les conflits d'intérêts sont tels qu'il nous paraît difficile de sortir de réunions ou d'actions avec des accords de négociations tout juste des miettes ! La greve n'était pas assez longue et assez suivie !

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9994 autres membres