www.marchandsdepresse.com

AADP pour l'avenir des diffuseurs de presse

Le poids des encyclopédies.

40 appréciations
Hors-ligne
Chez moi, les encyclopédies pèsent près de 40% de mes encaissements presse quotidiens : alors que la vente des journaux et des hebdomadaires s'écroulent , mes ventes en encyclopédies se maintiennent plutôt bien. J'ai la chance dans mon malheur , que le relais H qui me concurrence directement,  ne vende pas d'encyclopédies. Un gros bémol cependant : il y' a beaucoup de manquants dans les livraisons Presstalis concernant les encyclopédies. Du coup, je rates beaucoup de ventes, et cela est très très fâcheux, puisque les clients commandent directement les manquants sur les différents sites internet des éditeurs. De même, les réassorts en EY sont de plus en plus difficiles à obtenir. Tout ceci est fort regrettable, car, il existe un très fort potentiel de ventes en EY de notre part. A noter que beaucoup de clients ne s'abonnent pas aux EY, à cause du risque de vol dans les boîtes aux lettres , et également, souvent, à cause de la taille imposante de certaines EY qui ne rentrent pas dans les boîtes : voir par exemple le char TIGER au 1/43 d'Altaya.
On pourrait rajouter aussi le risque important de détérioration du modèle réduit dans la boîte qui est souvent trop petite. Tout ceci explique que les clients s'abonnent peu pour les EY et préfèrent acheter leurs EY chez leur bon vieux marchand de presse qui survit malgré tout.
Un exemple concret de réussite d'ey : la nouvelle ey Altaya portant sur les chars de combat au 1/43 de la seconde guerre mondiale : cette EY fait actuellement et va faire par la suite un véritable carton : quand on sait qu'à partir du n°3, le prix d'un seul exemplaire sera de 20 E ( au centime près ), et que cela paraitra tous les 15 jours, et qu'enfin, j'ai déjà 6 clients qui le prendront à chaque parution, cela signifiera pour moi, 240 E d'encaissement par mois pour une seule EY, ce qui est tout à fait honorable, à condition que les services et les réassorts éventuels suivent, ce qui, à mon avis, sera loin d'être évident. Tout ça pour dire que les EY peuvent nous sauver la mise ( les Relais H et les GMS n'en vendent pas ), car en ce qui concerne les quotidiens et les hebdos, pour moi, c'est sans espoir à cause des abonnements et de la concurrence directe.

Dernière modification le mardi 12 Janvier 2016 à 17:59:32

96 appréciations
Hors-ligne
Quelle misère ? Plus rien ne se vend de presse d'info , que les ey ? Il est rapidement nécessaire de réfléchir à quoi nous servons ? Cela me désole , alors que l'on nous appelle les marchands de gadgets et non plus des marchand de presse ? Altaya, mondadori ect ras le bol ?

27 appréciations
Hors-ligne
Chez Moi aussi certaines familles de Presse resistent bien. C'est le cas des EY, mais aussi des DVD et de la presse jeunesse. La concurrence des abonnements a toujours existé même à l'époque ou nos magasins connaissaient la prospérité dans les années 1980......L'abonnement n' est pas la cause de nos problèmes il devient insupportable parce que les ventes de la presse quotidienne et des principaux hebdomadaires s'effondrent. L'abonnement devient surtout insupportable quand il utilise le portage subventionné par l'état. C.est l'état en subventionnant la presse avec l'aide postale et l'aide au portage qui permet aux éditeurs de nous faire une concurrence déloyale.

96 appréciations
Hors-ligne
Je suis désolée, mais consciente que peu importe ce qui se vend aujourd'hui, pourvu que l'ont vendent, ey gadget , stikers, album , dvd. Au secours mais les marchands doivent vibrent !! Kiosque à souvenirs ect peu importe nous faisons tout notre possible pour ne pas couler , et même si l'on peut critiquer se système véritablement pourrie et mafieux, en attendant des larchznds doivent vivre et payer leurs loyers !!!

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9994 autres membres