www.marchandsdepresse.com

AADP pour l'avenir des diffuseurs de presse

Magazines gratuits avec SFR !

11 appréciations
Hors-ligne
Je viens de recevoir à l'instant sur mon portable le message suivant de SFR :

"Info SFR: pour suivre l'actualité en continu votre abonnement box inclut désormais pour le même prix l'appli SFR. Presse; 17 magazines dont l'Express, Libération... où et quand vous voulez......Bonne lecture."

Même plus besoin de s'abonner aux versions numériques maintenant, tout est gratuit, jusqu'où iront les éditeurs pour nous éliminer ? On n'est pas prêt de voir nos revendications aboutir, nous ne les intéressons plus !!!
jpC

154 appréciations
Hors-ligne
Gratuit temporairement, car il est question que les abonnements SFR augmentent de quelques euros ultérieurement...Voila un bon prétexte pour résilier son abonnement (surtout pour nous les diffuseurs), de plus nous pouvons refuser de vendre les recharges SFR (seulement 5% de commissions)... 

57 appréciations
Hors-ligne
M. Drahi a racheté tous ces titres parce que sont des "marques". Ceci afin de remplir ses tuyaux ( SFR, Numéricable ) et donner de l'attrait à ses abonnements. Je pense qu'il n'a que faire du papier et du système archaïque qui le gére.

38 appréciations
Hors-ligne
Dans un bateau, si on ne regarde pas à l'extérieur, on ne mesure pas à quelle vitesse il avance.
C'est pareil ici.
On a tous des portables-mobiles-tablettes...avec des possibilités nouvelles tous les jours.
Qui va sérieusement aller à l'encontre d'une évolution, pour des raisons d'intérêts catégoriels ?
Les marchands de journaux qui ne comprennent pas qu'ils doivent évoluer un peu ou beaucoup, se condamnent eux mêmes.
Oubliez un peu ceux que vous n'aimez pas et/ou qui vous empoisonnent la vie, et adaptez vous. Il n'y a qu'ici que vous avez la main.

154 appréciations
Hors-ligne
Merci 123456.

PS : Et bien, nous pouvons dire que cela marque son "bonhomme" d'être adhérent d'un Syndicat qui ne cherchait que des motifs pour ne jamais rien faire...  

38 appréciations
Hors-ligne
C'est marrant :
- La majuscule à Syndicat montre la reconnaissance "inavouée" que vous avez à son encontre.
- ..."ne jamais rien faire" montre que vous ne savez pas ce qu'il s'y passe.
- Vous savez que je n'y suis plus depuis des années, n'étant plus diffuseur.
- C'est prendre tous les adhérents pour des gogos. Un peu facile, de chez soi.
- Que faites vous activement pour votre métier, perso ?

Sur 2 lignes, ça fait peu, et ce n'est que du commentaire low cost. Aucune idée, aucune proposition, aucun conseil...


154 appréciations
Hors-ligne
C'est navrant :
- 1°/Avoir de la courtoisie en "respectant l'adversité dans la formulation est de suite une forme de "soumission"
- 2°/ Il doit surement ce passer énormément de choses sans effets pour les marchands alors...
- 3°/ vous n'y êtes plus en effet, mais encore des "restes" de votre formatage 
- 4°/ ayant des contacts avec des adhérents sans les considérer comme des "gogos" mais avec respect, (à contrario de vous),  vous renvoie au 1°
- 5°/ j'essaye de faire évoluer le métier en soutenant au minimum l'action de l'AADP et en essayant d'y participer, je vous invite à y adhérer afin d'en savoir plus. 

Dernière modification le lundi 02 Mai 2016 à 11:19:35

38 appréciations
Hors-ligne
Des idées, alors ?

154 appréciations
Hors-ligne
Quelquefois, que j'ai plaisir à les soumettre à notre Bureau.

38 appréciations
Hors-ligne
C'est exactement ce que font les adhérents de l'organisation professionnelle !!!

11 appréciations
Hors-ligne
Dois-je en déduire que l'AADP n'est pas une organisation professionnelle, puis que vous ne dites pas " C'est exactement ce que font les adhérents "DES" organisations professionnelle " ?
jpC

154 appréciations
Hors-ligne
D'où mon respect des adhérents de base !

Et des échanges avec un certain nombre dans l'espoir de leur faire bouger quelques lignes de leur direction, malheureusement le "formatage" est une ligne de conduite et ces quelques adhérents semblent comme englués. Leur solution est souvent comme la votre "quitter" (ou bien espérer des changements dans le temps). Je crains pour certains d'entre eux que le changement de direction récent ne les installe dans  de vains espoirs.  

Dernière modification le lundi 02 Mai 2016 à 13:14:31

171 appréciations
Hors-ligne
C'est exactement ce que font les adhérents de l'organisation professionnelle !!!

Bonjour,
123456, permettez moi d'extrapoler et, m'en excuser si je reproduis mal vos propos.

"Les adhérents de l'undp expriment leurs idées, leurs propositions, en ag et à tout moment à leurs représentants départementaux, régionaux, nationaux qui permettent débats libres et consultations suivis actes de décisions conformes à l'expression des adhérents"

Ai-je bien traduit ?
Merci.

Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite (Henri Ford)

38 appréciations
Hors-ligne
Vous croyez que les élus de l'undp pensent tous la même chose, et que ça suffit pour que les décisions soient acceptées par l'amont du métier ?
Comme dans toute assemblée, une contestation partisane ou systématique, ou des débats qui se perdent dans des querelles perso sans faire avancer les sujets sont toujours écartés. La "culture de la lutte", ou les coups de gueules que vous aimez tant n'y ont pas leur place. Un syndicat patronal, c'est différent.
J'y avais toujours contesté l'importance de la place qu'on donne aux messageries. Sans être décrédibilisé. Pas la peine de le dire en perdant son contrôle. Ca n'a jamais été entendu, pourtant j'ai toujours eu de très bons rapports, même avec le bureau.

154 appréciations
Hors-ligne
Et peut-être même d'excellents rapports depuis que vous avez tout "quitté" ?

750 appréciations
Hors-ligne
Un syndicat patronal publie ses comptes et met son règlement intérieur et ses statuts à disposition du public afin que celui-ci puisse juger de son intérêt à y adhérer.
Un syndicat patronal ne se décrédibilise pas en multipliant par dix ou plus le nombre de ses adhérents.
Un syndicat national affiche des revendications.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

171 appréciations
Hors-ligne
J'ai vu passer, en 30 ans, MM.Marty, Proust, Pannetto, j'ai participé à des AG dans divers départements.
J'ai vu des adhérents mécontents soulignant les inepties du système, décriant le chantages des SAD, se plaignant du changement, imposé, du linéaire (c'était l'époque de promodern) lors des changements des propriétaires etc...
J'ai vu un temps de parole limité voire inexistant en AG où pullulent des "partenaires" beni oui oui  mais jamais aptes à résoudre les problèmes.
Je n'ai JAMAIS vu la moindre concertation, je n'ai JAMAIS vu la moindre écoute, je n'ai JAMAIS vu de démocratie, je n'ai JAMAIS vu de partage mais j'ai toujours vu mes représentants prêts à conforter le système nous pénalisant.
Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite (Henri Ford)

38 appréciations
Hors-ligne
Tout syndicat professionnel a des partenaires. Le contraire montrerait une non reconnaissance.
Et n'auriez vous pas compris l'intérêt pour un syndicat d'en avoir et de les garder, même si certains veulent réduire la voilure ?
Le terme béni oui oui n'est qu'une interprétation qui peut laisser penser à des conflits d'intérêts. Mais les partenaires historiques ne sont ni les éditeurs, ni les messageries...
Des mécontents, il y a de quoi en voir tous les jours...et si la démocratie consiste à écouter de grosses absurdités, c'est pas la peine non plus.
Pour ma part, c'est le verrouillage du système par l'amont du métier qui ma persuade qu'il n'y a rien à attendre de ces gens là. L'undp, comme vous, n'avez que peu de prise sur les choses.
C'est pourquoi le fond du message est là : n'en attendez plus rien. A chacun de sauver la valeur de son commerce. Pour la diffusion de la presse, le réseau a déja fait beaucoup, sur ses fonds propres souvent perdus.
Il n'y a aucun état d'âme à avoir pour éditeurs (pas en tant que créateurs, mais que co-responsables) et surtout messageries.

Dernière modification le mardi 03 Mai 2016 à 09:55:18

238 appréciations
Hors-ligne
il n'est pas anormal qu'un syndicat ait des partenaires pour offrir des avantages à ces adhérents, mais doit-il choisir ses partenaires parmi les fournisseurs de ses adhérents en l’occurrence les éditeurs, ce n'est pas souhaitable.  Par contre qu'il ait comme partenaires, banques,  mutuelles, voire même un cabinet d'architecture cela est compréhensible.

Pour revenir au sujet initial et pour ceux qui aiment les chiffres,  SFR met en ligne le détail de sa facturation avec la ventilation de la TVA  de SFR Presse


Concernant ces offres à l'inverse beaucoup de gens en auront aussi peut-être marre de payer pour des chaines ou des magazines qu'ils ne lisent pas.

Perso nous verrons. Mais les marchands devraient surtout regarder ce qui passe pour leur propre avenir. Deux exemples tout simples. la nouvelle facturation qui reste très hypothétique et encore ce matin une info venant de Presstalis qui nous annonce que Presstalis va devenir "consultant-Editeur" Dans un marché français déprimé, Presstalis ajoute une nouvelle corde à son arc : le conseil à l'import-export. Le groupe devrait distribuer plusieurs magazines étrangers traduits en français à partir du second semestre.  De quoi encore plus surcharger encore un peu plus nos étagères et de reléguer l'assortiment une bonne fois pour toute au placard, malgré les efforts du syndicat pour sa mise en œuvre.

Dernière modification le mardi 03 Mai 2016 à 15:01:16

750 appréciations
Hors-ligne
Sur le syndicat,
La notion de partenariat ne peut être invoquée que dans le respect de la transparence financière.
Ce n'est pas le cas.
La démocratie consiste à respecter ses obligations légales.

Sur l'avenir de notre profession,
Personne ne nous doit rien effectivement.
C'est à chaque marchand de presse de se convaincre qu'il doit se mobiliser en rejoignant un groupe de défense des intérêts de la profession.
L'avenir existe. Il ne dépend que de cette mobilisation.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

238 appréciations
Hors-ligne
Ah  ces partenaires de l'Undp  !

le 10 mars ils sponsorisent la newsletters de l'UNDP 

mais près de deux mois plus tard c'est le président de l'UNDP qui pique une colère contre Patrick Drahi à propos de SFR Presse

Que va faire l'Undp contre ce déloyal sponsor ... je cherche encore !



171 appréciations
Hors-ligne
LOOOOLLLLL!!
Mr Panetto pique une colère,...... Chat alors!
Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite (Henri Ford)

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9989 autres membres