www.marchandsdepresse.com

AADP pour l'avenir des diffuseurs de presse

Indiscretion.......

129 appréciations
Hors-ligne


http://electronlibre.info/nomination-dun-directeur-pour-les-mlp/

Nomination d’un directeur pour les MLPPublié le 11 janvier 2016 à 19h24 par Emmanuel Torregano




Les MLP ont un nouveau directeur en la personne de Laurent Mandelli. Ce dernier a été nommé par le Conseil d’Administration de la société Coopérative Messageries Lyonnaises de Presse le jeudi 7 janvier 2015. Laurent Mandelli arrive dans un contexte tendu, après la révocation par ce même conseil du vice président Patrick André. "Laurent Mandelli aura notamment pour mission l’élaboration des nouveaux barèmes et le lancement de nouveaux services pour les éditeurs", indique les MLP.

La distribution de la presse reste un sujet épineux. Presstalis n'est pas non plus sorti d'affaires, malgré les visites et l'insistance de sa présidente auprès des pouvoirs publics pour obtenir de nouveaux fonds
Des infos et des .... A vos commentaires

38 appréciations
Hors-ligne
CC Presstalis,
Si c'est une bonne info, pourquoi devrait-elle rester cachée ?
La situation est bien paradoxale. Derrière le sort de Presstalis est représentée la liberté de la presse. C'est un raccourci faux, mais qui arrange bien le syndicat du livre, Presstalis et de nombreux rentiers vivant sur la bête. Celui ou celle qui mettra fin à la gabegie sera pointé du doigt par tous, et bien au delà de la profession.
Qui va oser assainir rapidement la situation, conformément aux nombreux rapports d'avertissement ?
Le ministère de tutelle : peu de chances, c'est trop politique, et peu conforme aux "idéaux de gauche".
Presstalis : pourquoi se saborder ?
Seul un Macron cohérent pourrait (au conditionnel...) apporter son autorité et son poids pour sortir de ça. Mais on retomberait sur le risque politique.
Mais à enfin assainir ce qui doit l'être, n'y aurait-il pas plus à gagner en restaurant une autorité, qu'à perdre en laissant pourrir la situation ?

Dernière modification le mardi 12 Janvier 2016 à 09:18:19

96 appréciations
Hors-ligne
C'est la vague des promotions ou la vague remerciements? En attendant cette filière qui sent le roussit nous annonce une aire peu bénéfique au réseau , voyons si ce monsieur Mandelli sera plus efficace que son prédécesseur , nous les marchands , par expérience savons que les uns ou les autres , cela n'a jamais bénéficié aux marchands , depuis trente ans , peu importe les nominations , la situation empire pour les diffuseurs , alors Andres ou Mandelli ? Je vous laisse à vos réflexions ?

38 appréciations
Hors-ligne
C'est pareil pour les 2 messageries.
Ces "hauts décideurs" défendent leur boite, mais n'ont aucune responsabilité financière perso à défendre. Ce ne sont que des nommés interchangeables, qui doivent néanmoins savoir porter le projet qu'ils ont en commun avec leur Conseil d'administration face au métier et au ministère.
Le seul risque est de se faire remplacer au bon vouloir des actionnaires, sociétaires...
Le réseau n'a quasiment rien à attendre de l'efficacité ou non du suivant. Ils ne travaillent pas pour le réseau, qui est plus proche de l'exploitation que de la symbiose.
Le seul but des 2 messageries ne se limite plus qu'au court terme, qu'il vise à durer le plus possible en utilisant tous les moyens nécessaires, autres que l'efficacité commerciale. Et de tendre l'embuscade à son concurrent dès que ça se présente. Pour les affaires courantes, ils ne maitrisent rien, subissent les baisses et restent dans le moule.

238 appréciations
Hors-ligne
le risque pour nous est que l'Etat donne de nouveau à Presstalis, alors qu'il a peut-être l'intention d'aider le réseau.

il vient déjà de faire un chèque de plus de 4.400.000 d'euros pour la nouvelle informatique alors que l'aide aux marchands est inférieur à ce montant.   tableau des aides

38 appréciations
Hors-ligne
Ne soyons pas naïfs.
On sait que de l'argent sera injecté dans la profession, alors qu'il n'y en a déjà plus.
Quand on voit ces montants distribués aux éditeurs et à Presstalis, rien qu'en constituant des dossiers convaincants , n'espérons pas que l'Etat et les lauréats fassent cas du réseau.
Pour eux, tout est dans les aides, et plus que jamais.
Voir un tel niveau d'assistance répétitive est à vomir. Pour eux, les ventes passent bien après.
Que ce soit pour les plus sensibles (PQN) ou pour ceux qui ont de grosses masses salariales justifiées, passe encore. Mais pas pour les plus improbables comme Jeune Afrique pour qui le rapport aides / ventes doit être bien au delà de l'entendement. Hallucinant.
Cet argent mal utilisé par l'Etat n'est pas perdu pour tout le monde, mais où est le mérite ?
Comment peuvent ils rester crédibles en demandant à un réseau d'indépendants, l'excellence et la professionnalisation ?
On marche sur la tête, et personne ne dit rien. DU DELIRE.

je partage l'analyse de 123456,nous ne devons rien attendre des politiques,nous devrons affronter les éditeurs directement:action juridique,grève,blocage des paiements,nous n'avons plus rien à perdre nous!

message ci dessus mdp29

96 appréciations
Hors-ligne
C'est même la seule et unique chose à faire , négocier c'est bien , le rapport de force c'est mieux ça va plus vite ! C'est peut être plus d'investissement des marchands , sûrement d'ailleurs, mais s'est plus efficace ! Je suis ok avec mdp29

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9989 autres membres