ASSOCIATION POUR L'AVENIR DES DIFFUSEURS DE PRESSE

ASSOCIATION POUR L'AVENIR DES DIFFUSEURS DE PRESSE

comment avoir la presse dans mon tabac

0 appréciations
Hors-ligne
Bonjour,
A l'aide, je suis dans un petit village de 1600 âmes de l'ardèche, une  presse est située à plus de 500m de mon commerce, je suis excentré de la place de cette petite ville j'ai à besoin, et il y a une demande forte de toutes les revues.
Le distributeur du secteur ne souhaite  pas pour l'instant mettre la presse, car cela va mettre mon concurrent en difficulté, car après avoir perdu toute la FDJ, il aurait des difficulté. 

Que faire, Merci A vous
Julien

716 appréciations
Hors-ligne
Pouvez-vous quantifier la demande que vous qualifiez de forte ?
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

Oui, faites attention.
C'est comme la météo. Entre le réel et le ressenti, il y a parfois un bel écart.
On l'a tous vécu en cas de rupture sur un titre, par ex. Le Canard Enchainé e ce moment. Plein de demandes car ruptures partout, et une fois les réassorts reçus (quand c'est le cas), plus de ventes... Mais on oublie ça.
Bizarre qu'un dépositaire refuse d'ouvrir un point de vente. Ils en perdent tous les mois, et ont beaucoup de mal à en re-créer. Si en plus, c'est vous qui faites le demande, je ne comprends pas. Votre voisin est certainement sur le déclin. Si sa clientèle ne veut plus y mettre les pieds, c'est un bon point pour vous, ne lâchez pas. Pour lui comme pour vous avec le tabac, la presse n'est qu'un produit d'appel qu'il faut savoir utiliser comme ça, sachez que c'est du boulot pour peu de rentabilité, mais qui attire des clients.
On ne peut connaître votre histoire locale, il y a peut être des amitiés ou autres, mais refaites la demande, ça va venir tout seul.

0 appréciations
Hors-ligne
bonjour, 

la demande en saison creuse est de 4 à 5 les grands jours et 0 certains , la semaine derniere ont ma même demander le canard une première...
j'en suis presque à partir acheter une 10ène de titres et de programme TV pour le mettre dans mon magasin

716 appréciations
Hors-ligne
Attention un marchand de presse ne peut pas recevoir ce qu'il veut, ni même ce qui lui est nécessaire.
Ce sont les éditeurs qui décident à la fois des titres que nous recevons et du nombre d'exemplaires qu'ils nous envoient.
Ainsi, si vous n'avez besoin que d'une dizaine de titres il vous faudra accepter d'en recevoir 1000.
Le travail inutile est colossal et la commission est très faible (la commission de base est de 13%).
Un exemplaire perdu, volé, ou facturé mais non livré et il faut en vendre 8 pour payer le manquant (sauf à faire admettre qu'il n'était pas dans la livraison mais ceci est très difficile du fait de l'absence d'interlocuteur).
Pour un besoin aussi faible que celui que vous exprimez cela paraît peu raisonnable.
Sans compter l'avance de trésorerie à consentir progressivement et une caution à  mettre en place et financer, naturellement.
Ne vaudrait-il pas mieux vous entendre avec le point de vente existant ?
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

0 appréciations
Hors-ligne
Je suis d'accords avec vous , entre le travail et le financement, les cautions pour un rapport quasi nul, mais c'est un produits d'appel qui peut élargir l’attractivité de mon commerce.
Après me rapprocher de ce commerçant mal honnête, prétentieux et hautain ... je ne suis pas sur, mais à voir...
S’entendre avec point de vente? CAD
Merci
Julien

Juliendo,
Vous êtes commerçant, et vous devez absolument vivre de votre activité. Pardon, mais c'est tellement évident qu'on l'oublie parfois.
Le dépannage, c'est bien, mais ça ne transforme pas en commerce rentable. Vous parlez de période creuse. Il faut espérer que sur l'ensemble de l'année, la demande soit beaucoup plus forte, car sinon, on comprend la décision du dépositaire, surtout avec un magasin excentré.
A l'occasion, pouvez vous nous dire si c'est vous qui avez récupéré la FDJ, et depuis combien de temps vous avez ce magasin ?

0 appréciations
Hors-ligne
10 ans que j'ais récupérer la FDJ, j'entends par creux l'hivers car je suis sur une région avec saison estivale avec plus de 10 000 de plus entre mars et novembre
je vie bien de mon commerce avec un salaire mensuel plus primes annuellement

716 appréciations
Hors-ligne
Combien y a t'il d'habitants à l'année dans votre ville/village (hors fréquentation touristique que vous nous avez déjà donnée) ? 
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

11 appréciations
Hors-ligne
Perso je comprends le dépositaire, 2 points de vente pour 1600 habitants, cela fera 1 de trop donc un en faillite dans quelque temps, surtout en ces temps où la presse est en chute et ont survie plus que l'on en vit. Alors évidemment la tentation est grande de trouver que son voisin est mal aimable pour récupérer son gagne-pain sans bourse à délier !
jpC

0 appréciations
Hors-ligne
Pour jpC, 

c'est sur est ce commerçant qui lance un service de fleurs en face d'un fleuriste?  qui a  fermer en moins de 2 ans ou bien vente  de tickets FDJ déjà gratter , 
Voila pourquoi je le trouve pas très agréable a mon goût.... je suis peut être un peu con con

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9629 autres membres