www.marchandsdepresse.com

AADP pour l'avenir des diffuseurs de presse

Ca ne choque personne ?

773 appréciations
Hors-ligne
La présidence de la principale messagerie a été confiée à M. Hubert Chicou, digne représentant des éditions BAYARD pour lesquelles la vente au numéro ne représente qu'une part très minime des ventes, la majeure partie étant réalisée par abonnement.

Il est sûr que ce Monsieur, dont il est évident que les intérêts de son entreprise ne sauraient interférer avec sa nouvelle fonction, sera très à sa place pour défendre la vente au numéro.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

242 appréciations
Hors-ligne
Ce Monsieur  ex-représentant des éditions BAYARD-MILAN et du quotidien La Croix est déconnecté du réseau. Ce n'est pas moi qui le dit mais des personnes qui le côtoient.  Ces même personnes qui se demandent ou sera vendu la presse jeunesse dans les prochaines années.

c'est vrai que le choix de ce patron de presse très porté sur l'abonnement quitte à constamment nous piquer nos clients en magasin est surprenant. Rien que pour La Croix, c'est 80% d'abonnés

Dernière modification le lundi 10 Juillet 2017 à 12:12:13

773 appréciations
Hors-ligne
Si l'objectif est d'accélérer la chute du système coopératif c'est certainement un bon choix.
L'Etat en est seul juge.
Et nous, les premiers concernés.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

Le système coopératif est sur le principe, plutôt tentant pour les parties prenantes.
Dans le système bancaire, ça semble bien tenir.
Dans le système agricole, c'est déja plus discutable. Les agriculteurs coopérateurs sont majoritairement passés au service de la coopérative, comme de simples exécutants.
Et dans celui de la distribution de la presse, ça a été très utile, salvateur, jusqu'à en arriver aujourd'hui, au mode "fuite en avant".
- Fonctionnellement, ça remplit de moins en moins bien la mission, en dépit des systèmes d'informations et de transports bien plus efficaces maintenant.
- Economiquement, ça ne tient qu'aux aides que l'Etat ne peut et ne veut plus assurer.
Dans ce système, personne d'autre que les messageries et leurs salariés, peuvent y trouver leur compte.
Pas les éditeurs qui court-circuitent cette logistique mauvaise et trop chère. Ni le réseau qui a toujours été la variable d'ajustement à minima.
Perso, je ne pleurerais pas ce Géant de Papiers.

773 appréciations
Hors-ligne
C'est la gouvernance et le périmètre du système coopératif qui sont en cause.
Et quand on est conscient que c'est ce système qui assure la pluralité et la liberté d'expression on ne peut pas ne pas pleurer sur sa destruction. 
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

132 appréciations
Hors-ligne

La majeure partie étant réalisée par abonnement. 


Le mensuel est vendu principalement par abonnements, à 85 %, dont 8 % sont des abonnements institutionnels

En savoir plus sur https://www.lesechos.fr/tech-medias/medias/030424766348-jaime-lire-en-pleine-forme-pour-ses-40-ans-2100607.php#3xukBpQVu5zxfwpw.99
Des infos et des .... A vos commentaires

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9997 autres membres