www.marchandsdepresse.com

AADP pour l'avenir des diffuseurs de presse

Et le gagnant est ...

916 appréciations
Hors-ligne
Le projet soutenu par les acteurs historiques n'est ni validé ni invalidé à ce jour.
Plusieurs points, que comme d'autres nous avons soulevés dans notre contribution, empêchent sa validation. 
L'ARCEP réserve sa décision et demande des explications aux signataires de cet accord. 
Soit ils amenderont leur texte dans le sens de la Loi, soit il ne sera pas validé. 

Le régulateur invite également les signataires à s'ouvrir à leur contradicteurs.
Ils doivent renoncer à leur volonté de reproduire l'entre-soi antérieur néfaste pour la filière.
Côté marchands, Culture Presse n'est plus seule. Et il n'est plus question qu'elle se positionne en interlocuteur unique des autres acteurs.

La réforme avance. A petits pas peut-être, mais fermement et irrémédiablement. 
Nous remercions le régulateur pour son action bénéfique pour la filière.
"Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage." La Fontaine. 
Si tu veux la paix, prépare la guerre.
surfy

La loi est très claire, obligation d'exposer les titres IPG mais pour le reste le marchands est libre
ce pseudo accord interprofessionnel est juridiquement attaquable, l'heure est à la décision imposée par l'ARCEP afin d'avancer dans cette réforme

265 appréciations
Hors-ligne
Non Surfy la loi n'impose pas l'exposition des titres mais la diffusion. Vous ne pouvez refuser de vendre un titre IPG .

Il est quand même étonnant de voir que l'organisation qui a demandé l'assortiment à la représentation nationale souhaite un accord qui soumettra les marchands au bon vouloir de ses partenaires et rejette le dialogue entre diffuseurs.

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9912 autres membres