www.marchandsdepresse.com

AADP pour l'avenir des diffuseurs de presse

Implantation presse hebdo regional

0 appréciations
Hors-ligne
Bonjour à tous,
Mon magasin de presse est actuellement fermé depuis le 01 février car il se situe dans un centre commercial de plus de 20000m2 
Comme tous diffuseur de presse je vends de la presse hebdomadaire régional ils ont rien trouvé de mieux que d'implanter leurs journaux dans l'hypermarché qui se trouve dans ce même centre commercial profitant de la fermeture administrative de mon magasin.
Pensez vous que je puisse avoir un recours ?
Merci pour vos réponses 

La distribution de la presse locale est indépendante des messageries. Ce n'est heureusement pas le cas pour la presse nationale qui ne peut être distribuée que dans un magasin agréé.
Votre éditeur de PQR / PHR peut donc livrer où il veut légalement. Avec ou sans fermetures voisines, ce qui est le cas dans les boulangeries, ou lors d'un jour de fermeture dans un magasin traditionnel.
Il n'y a pas de recours. Rapprochez vous d'eux pour savoir leur but une fois que vous aurez le droit d'ouvrir, sachant que le provisoire devient parfois du définitif...
Vous êtes face à un rapport de force qui est complètement déséquilibré, la "négociation", si on peut l'appeler comme ça, risque de tourner court.

29 appréciations
Hors-ligne
si cela est provisoire et retour à la normale à la levée de la fermeture administrative on peut comprendre sans l'approuver  Par contre si ils maintiennent les livraisons de l'hyper
à votre réouverture cela est inadmissible et méritera un courrier à l'arcep, au ministère de la culture et à l'éditeur en question après constat d'huissier La PQR est fortement subventionnée et cela leur donne des devoirs envers leur réseau, les leçons d'humanisme dans les éditoriaux qu'ils éditent seraient alors contraire à leur pratique commerciale

Faite un courrier à l'arcep, mais leur réponse (s'il y en a une) sera de vous dire que l'arbitrage entre vous et un éditeur local, n'est pas de leur ressort. Et que la Presse locale est libre de distribuer là ou elle veut. C'est du commerce libre, ouvert à la concurrence tant qu'il n'y a pas affaire au système coopératif.
Le droit et "l'humanisme" ne vont pas forcément ensemble.

0 appréciations
Hors-ligne
Merci pour vos réponses le commercial m'a bien comprendre que le dépôt allait permanent même après la levée de notre fermeture administrative 
Je ne veux pas en rester là et punir ce comportement de voyou.
Cela fait 12 ans que je vends leurs journaux et la il me plante un couteau dans dos.
Bravo la solidarité 

160 appréciations
Hors-ligne
il suffit de savoir si le CC est ouvert le DIMANCHE et les jours de FÊTE .
c'est vrai que vous êtes dans la galerie marchande !!!!!!!!!
Cela dépend aussi de OU vous vous trouvez , si vous pouvez aller au combat.
mais si vous vendez la PQR , vous vendez aussi la PQN .
Les clients choisiront .
je doute que les habitués de la PQR rentrent au CC pour acheter le journal. mais bon .
la peur doit changer de camp

Post précédent : le commentaire ne veut rien dire, c'est du n'importe quoi.

29 appréciations
Hors-ligne
si le dépot permanent est confirmé, prenez rdv avec la direction de l'hyper en expliquant que si tous les fournisseurs de la galerie agissent ainsi ils peuvent fermer la galerie La crise sanitaire a profité aux distributeurs en terme de CA et affaiblir leur partenaire de la galerie en cette période est un mauvais calcul à court terme Si la direction refuse d'arréter la vente de PQR, multipliez les courriers d'alerte aux institutions CCI, préfecture, ministère,répression des fraudes ainsi qu'à la direction nationale de l'enseigne du distributeur  L'éditeur et le distributeur
en agissant ainsi font un doigt d'honneur à tous les marchands que nous sommes!
Lachez rien!!!

160 appréciations
Hors-ligne
123456 comme d'habitude a la science infuse , mais il ne donne ni conseil , ni comment faire , du moins essayer de faire 
la peur doit changer de camp

 Tout est dit dans la première réponse à Lect Eure, qui lui, a eu une réponse, et a compris.

160 appréciations
Hors-ligne
123456
j'invite mon ami SHELDON a se rapprocher de CULTURE PRESSE Haute Savoie , ce sont eux qui vont régler la distribution des marchands en montagne 
pour info 
le distributeur de SARRAN veut bien reprendre le travail , il demande aux marchands de signer un contrat avec lui dans lequel il stipule qu'il peut fournir et facturer tout ce qu'il veut , comme avant .
c'est on ne peut plus clair .
la peur doit changer de camp

La réponse est où sera donnée par CP à ses adhérents, t’inquiètes pas pour eux, ils sont là pour ça.
Mais qui c’est donc ce gars de Sarran  sachant que ce n’est pas un dépôt de presse nationale ?

160 appréciations
Hors-ligne
SHELDON
La réponse est où sera donnée par CP à ses adhérents, t’inquiètes pas pour eux, ils sont là pour ça.
j'espère pour les marchands 
la peur doit changer de camp

173 appréciations
Hors-ligne
Là est le problème :
"...La réponse est où sera donnée par CP à ses adhérents, t’inquiètes pas pour eux, ils sont là pour ça."
Autrement dit : aucune anticipation des règles d'encadrement depuis si longtemps (plus de 20 ans) qu'ils sont le seul et unique représentant des "diffuseurs".
Problème (nouveau et non anticipé) pour le Syndicat non représentatif : depuis quelques années l'AADP est la porte parole des "marchands" et leur anticipation aboutit à la définition de règles d'encadrement de la profession...  

C'est votre vision, partagée que par vous.
Comme partout, taper gratuitement contre l'autorité est le seul recours pour exister.

173 appréciations
Hors-ligne
Tout comme vous 123456, sans l'AADP vous seriez inexistant ! Bien blotti au chaud de l'entre-soi...

Le sujet , c’est l’avenir du réseau....
Ne le détournez pas vers de l’intérêt non général.
J’essaie d’éclairer différemment de vous et c’est assez facile.

173 appréciations
Hors-ligne
Les conseilleurs ne sont jamais les payeurs

160 appréciations
Hors-ligne
SHELDON 
pauvres marchands de Haute Savoie qui doivent attendre que CULTURE PRESSE les défende pour pouvoir gagner leur vie .
la peur doit changer de camp

C'est la rançon de la gloire.

180 appréciations
Hors-ligne
CP n'a pas défendu les marchands des Savoies.

Mr Panetto a repris à son compte ce que d'autres ont obtenu alors qu'il était à coté de la plaque . 
Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite (Henri Ford)

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9861 autres membres