www.marchandsdepresse.com

AADP pour l'avenir des diffuseurs de presse

L'avenir de la profession existe

767 appréciations
Hors-ligne
Stop aux faux discours alarmistes qui reposent sur l'exploitation des peurs et de la crédulité.
Ils ne sont faits que par des gens qui défendent leurs intérêts aux dépends de ceux qui les laissent faire.

1/ Internet ne tue pas le papier.
2/ La baisse des ventes n'est pas inéluctable.

Internet n'est qu'un support de plus (papier, radio, TV).
Récent, il est en train de prendre sa part de marché.
Mais on voit déjà son plafonnement dans le suivi de l'analyse des comportements.
Et l'on constate déjà un retour vers le papier pour une part du marché publicitaire.
Le marché de l'imprimé sera donc réduit mais conservera une place non négligeable que l'on peut déjà estimer.

La baisse des ventes est la conséquence de deux phénomènes identifiés : le transfert vers le numérique pour les périodicités courtes et le détournement par l'abonnement pour les autres produits. 
La hausse des tarifs postaux pour les produits distractifs limitera le détournement.
Ce ne sera pas la seule mesure en ce sens, si nous sommes nombreux à défendre nos emplois.

Si nous laissons les éditeurs décider seuls, nous n'aurons que ce qu'ils ne pourront pas faire autrement que de nous laisser. C'est à nous de prendre en mains notre avenir.
Pour cela il faut que les marchands de presse se mobilisent.
Et qu'ils arrêtent de se laisser tromper sur leur importance.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

242 appréciations
Hors-ligne
Il y a des signes Canal + va de nouveau sortir un magazine papier. 
Beaucoup d'enseignes malgré les tutoriels ont conservé les fiches pratiques et les catalogues.

Si nous retrouvons autant de catalogues dans les magazines ce n'est pas seulement parce que nous ne sommes pas rémunérés pour les distribuer ou bien pour bénéficier de l'exonération de la taxe Ecofolio.  

Beaucoup d'éditeurs ont vu dans le net la possibilité de faire sauter les intermédiaires dont le sulfureux et couteux "syndicat du livre".   Aux Etats Unis des journaux papier sont moins cher que la version digitale le week end pour la bonne raison que la monétisation de la publicité est meilleure sur le papier

le papier n'a pas dit sont dernier mot !

242 appréciations
Hors-ligne
Pour ce qui est de la baisse des ventes, ont peut aussi penser que l'état du réseau ainsi que les dysfonctionnements de la distribution en sont responsables.

Certains véhiculent même l'idée que dans les grandes villes il n'y aura plus de marchands de presse. Ils seront naturellement remplacés par des kiosques sans évidemment s'interroger sur ce que souhaite nos clients. Qui mieux qu'un magasin de presse donnera envie aux jeunes générations de venir vers le papier.
Aussi, pourquoi les municipalités feraient l'effort d'exonérer de taxes les marchands puisque nous serions selon les éternels initiés vivant du système appelés à disparaître.

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10000 autres membres