www.marchandsdepresse.com

AADP pour l'avenir des diffuseurs de presse

Merci la CGT syndicat du livre

11 appréciations
Hors-ligne
Grêve prévue demain, les journaux de couses hippique en profite pour dire aux lecteurs d'aller demain sur leur site où la consultation sera gratuite ce jour là, avec à la clé, abonnez vous à la version numérique vous n'aurez plus de problèmes !!!
jpC

101 appréciations
Hors-ligne
Merci les éditeurs surtout ? Ce n'est pas parce que nous ne pouvons , voulons pas faire grève pour defendre notre secteur d'activité, que les autres qui aident et font pression sur les gouvernements sont responsables de la démarche des éditeurs quand à leurs méthodes déloyales ?

135 appréciations
Hors-ligne
Pour info ..... 

http://www.je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr/blog/demanteler-le-syndicat-du-livre-une-urgence-absolue-pour-2017/

Des infos et des .... A vos commentaires

173 appréciations
Hors-ligne
Tous les mêmes !
Pas un mot sur les pertes subies par les marchands, normal nous sommes leurs esclaves, nous comptons pour du beurre.
Mr Beytout, cher Mr Beytout, avez-vous pensez, un jour, une heure, une minute, une seconde, si les marchands de presse étaient fermés que feriez vous de votre papier ?

Désolant votre coup de gueule égoïste.
Vous semblez ignorer que vous n'êtes pas seul dans la filière presse.
Il y a aussi les marchands de presse, vous savez ces esclaves qui vendent votre papier, ces esclaves qui sont ouverts de 5/6h00 jusqu'à 19/20h00 pour gagner entre 14 et 18% sur votre prix de vente.
Les esclaves que vous concurrencez avec  des offres d'abonnement défiant toute concurrence.
Monsieur Beytout balayez un peu devant votre porte.
Cordialement
Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite (Henri Ford)

101 appréciations
Hors-ligne
Bravo , c'est exactement ce raisonnement qu'il faut employer envers ces éditeurs qui perçoivent des millions et des millions à l'année , et qu'ils ne reversent jamais sur le reste de la filière parce que ce sont des égoïste ultra libéraux qu'il n'ont que faire de la vente au numéro , par conséquent nous pouvons encore attendre des décennies si tout le monde le souhaite ey crever dans nos commerces , sinon arrêtons de nous égosiller et agissons ? Fermons nos commerces , boycottons les éditeurs à tout de rôle , dénonçons sur des pancartes dans nos magasins leurs médiocrité , les conflits d'intérêts qui plombent notre secteur et qui empêchent mêmes nos gouvernement à agir en faveur de la vente au numéro , alors que nous sommes un service public ect ect ect ..... Ras le bol !!!!

247 appréciations
Hors-ligne
Ah Nicolas Beytout !  Ce monsieur qui a été dans plusieurs rédactions ne semble pas y avoir  que laisser de bon souvenirs.

Et puis surtout selon Presse News ou la lettre A, N'est-ce pas ce grand libéral qui a menacé l'Etat de lui faire un procès, s'il ne touchait pas lui les fameuses "aides à la Presse".


173 appréciations
Hors-ligne

Ce commentaire a été posté sur le site qui relayait l'intervention de Mr Beytout

http://www.je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr/blog/demanteler-le-syndicat-du-livre-une-urgence-absolue-pour-2017/

Voici l'échange


Neiges
28 avril 2016 at 21 h 26 min Répondre
Cher Monsieur Beytout,
Désolant votre coup de gueule égoïste.
Vous semblez ignorer que vous n’êtes pas seul dans la filière presse.
Il y a aussi les marchands de presse, vous savez ces esclaves qui vendent votre papier, ces esclaves qui sont ouverts de 5/6h00 jusqu’à 19/20h00 pour gagner entre 14 et 18% sur votre prix de vente.
Les esclaves que vous concurrencez avec des offres d’abonnement défiant toute concurrence.
Monsieur Beytout balayez un peu devant votre porte.
Cordialement
 
balboa78
29 avril 2016 at 8 h 10 min Répondre
Je suis assez sidéré par votre commentaire !
Car enfin, mettre sur un même pied d’égalité un syndicat qui a le monopole et a un pouvoir de nuisance énorme, et un journal qui se bat courageusement contre la concurrence, c’est affligeant.
Non, monsieur Beytout n’a rien à balayer devant sa porte ! Il a eu le courage de lancer un nouveau magazine dans un contexte économique extrêmement difficile.
Je salue plutôt en lui un entrepreneur courageux.
Christian Balboa

En savoir plus sur http://www.je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr/blog/demanteler-le-syndicat-du-livre-une-urgence-absolue-pour-2017/#QDpOMuFs6heyDkBe.99
Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite (Henri Ford)

101 appréciations
Hors-ligne
Voilà comment des entrepreneurs courageux lancent des magazines avec l'argent des contribuables , si l'état coupait un peu les robinets de leurs amis les éditeurs qui ne faut surtout iriter au nom du pluralisme , pour le lancement ou la survie de magazines qui ne sont pas d'information , ils pourraient largement rémunérer les marchands de journaux et protéger des emplois , hors dans cette balance combien d'emplois ont été protégé chez les éditeurs et combien d'emplois ont été perdu les marchands de journaux depuis 10 ans ? Qui devons nous protéger avec nos impôts ?

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9973 autres membres