www.marchandsdepresse.com

AADP pour l'avenir des diffuseurs de presse

Nullité et partialité du CSMP

790 appréciations
Hors-ligne
Dans sa décision 2015-2 le CSMP adoptait la décision suivante : 

"Au plus tard le 30 juin 2016, tous les dépositaires de presse devront avoir été mis en mesure de se connecter au SIC et devront alors échanger des données par ce canal avec les messageries ainsi qu'avec les diffuseurs équipés".

Malgré les millions dépensés (inconsidérément) force est de constater que ce ne sera pas le cas.
Le CSMP est donc dépensier, inefficace et imprévoyant.

Il le confirme par l'article 9 de cette décision relatif au paiement par les diffuseurs.

"Le versement par le diffuseur des sommes inscrites à son débit dans un relevé hebdomadaire est effectué, par prélèvement sur le compte du diffuseur, le sixième jour suivant la clôture dudit relevé. En l'absence de prélèvement, le diffuseur doit remettre un chèque bancaire au dépositaire dont il relève, le quatrième jour suivant la clôture du relevé."

Nous ne reviendrons pas sur l'inéquité de la réduction du délai de règlement à 6 jours (pour compenser le paiement au fil de l'eau des surcommissions) mais seulement sur l'absence d'évocation d'un mode de paiement pourtant courant : le virement.
Ce n'est pas un hasard car il avait déjà été alerté sur cet "oubli" précédemment.
C'est délibéré pour forcer les marchands à donner une autorisation de prélèvement sur leur compte en banque. Chacun sait en effet que les chèques étant fréquemment perdus par les dépôts incitent le service recouvrement à menacer de couper l'approvisionnement créant ainsi une angoisse chez le marchand qui peut l'amener à céder sur ce point.

Le CSMP est donc malhonnête et ne travaille ni dans l'intérêt de tous les acteurs de la filière (contrairement à sa mission) ni même dans l'intérêt de la filière elle-même car il incite les marchands à rejeter l'exercice de la profession.

Mais ça nous le savions déjà car il ne s'en cache pas, son DG étant capable de réfuter la concurrence déloyale par "vous n'êtes pas obligés de signer".

Coûteux, inefficace, partisan, voilà pourquoi nous demandons la démission du DG de cet organisme et une nouvelle définition de sa composition, prenant cette fois-ci en considération les intérêts des marchands comme ceux des éditeurs.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

250 appréciations
Hors-ligne
Et pendant ce temps les points de vente sont obligés de s'informatiser pour une hausse des rémunérations conditionné à des économies, alors que le SI ne sera pas mis en service au 30 juin

Vu les augmentations de tarifs de messageries qui sont annoncées, les surcouts du système informatique, ces hausses risquent d'être retardées.

Je m'interroge sur le rôle du Csmp. Certes, c'est une autorité indépendante qui n'a pas de comptes à rendre.   Mais est-ce normal, vis-a-vis de la filière ?

Cet organisme ne devrait-il pas faire ce que fait l'Aadp pour protéger le réseau de vente par rapport à l'abonnement qui lui est hors du Csmp.
Ce devrait être son rôle de faire des propositions aux pouvoirs publics pour privilégier le réseau. Son inertie montre  qu'il favorise ainsi un des acteurs de la filière au détriment d'un autre.

Dernière modification le jeudi 16 Juin 2016 à 07:19:23

104 appréciations
Hors-ligne
Démission pur et simple du DG de CSMP et des membres de cet organisme partisan qui mettent en peril tout le réseau de distribution , nous n'avons pas à subir les conflits d'intérêts de toute cette filière , qui a elle même amené la presse papier dans l'état de déconfiture d'aujourd'hui, à moins que le papier n'est plus leur priorité que les intérêts soient ailleurs ? Par conséquent , nous ne sommes pas près de voir arriver des réformes en faveur du réseau ! Si l'Etat ne se mouille pas , nous pourrons toujours revendiquer que des miettes !

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9977 autres membres