www.marchandsdepresse.com

AADP pour l'avenir des diffuseurs de presse

PRESSTALIS RECOUVREMENT
laky38

Reçu un appel ce matin pour un relevé échu lundi en début de semaine.
Cet appel est un préalable à l'envoi d'un courrier avec A.R ....lequel vous annonce que vous avez 48 h pour régler le montant du....
Jamais un fournisseur ne m'avait contacté pour une facture avec 3 jours de retard.
D'après la prestataire (PRESSTALIS ayant externalisé le service recouvrement),  seuls les kiosquiers bénéficieraient d'une certaine indulgence pour le délai de règlement.J 'ai fait remarquer à cette personne que c'était totalement discriminatoire et sans vouloir monter les catégories les unes contre les autres, je lui ai dit que les marchands de journaux avaient bien souvent des charges plus importantes (employés, loyer...)
Et on annonce 1000 fermetures en 1 an....

155 appréciations
Hors-ligne
Autre "mesure" à caractère discriminatoire :
sur Paris, la création d'un kiosque n'est pas soumis à l'obligation de versement d'une caution comme pour toute création d'un commerce traditionnel de presse ! ? (dixit mon animateur réseau SAD Paris presse)
Cela calme la création des points de vente traditionnels...

767 appréciations
Hors-ligne
Presstalis cherche désespérément de l'argent frais.
Les procédures de recouvrement sont déclenchées le mardi, quel que soit l'historique du point de vente et son mode de paiement.
C'est inique mais quand on a besoin...
L'essentiel est de faire rentrer les sous le plus vite possible.
Et, tant mieux, la majorité ne réagit pas alors pourquoi se priver.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.
laky38

PRESSTALIS fait de plus le forcing pour que l'on passe en prélèvement, ce dont je me refuse.

767 appréciations
Hors-ligne
Nous avons saisi le CSMP pour qu'il complète sa décision concernant les délais et modes de paiement dans laquelle il a "omis" le virement.

Il n'a été prévu que le paiement par chèque le lundi ou par prélèvement le mercredi.
Ce décalage est justifié par les dates de valeurs des opérations bancaires suivant leur type.
Le délai de traitement d'un virement étant le même que celui d'un prélèvement nous avons demandé au CSMP de nous confirmer que le paiement par virement devait être effectué le mercredi comme pour un prélèvement.

Presstalis ne veut pas l'accepter, prétextant que cela leur coûte 4 jours de date de valeur.
A ce jour nous n'avons aucune explication de cette affirmation qui paraît pour le moins fantaisiste ni réponse du CSMP. 
Une chose est sûre : nous n'avons consenti à passer du paiement par chèque au paiement par virement qu'en raison de l'incapacité de Presstalis à gérer les chèques. La multiplication des pertes de chèques générait des relances formelles du service recouvrement avec menace de rupture de contrat. Cela ne les empêchait même pas d'encaisser des chèques pour lesquels ils avaient fait une lettre de désistement. En cela ils sont condamnables. Toutefois, pour empêcher l'encaissement d'un chèque par sa banque il faut accepter de payer des frais d'opposition ce qui n'est pas concevable car il ne sera pas possible de les répercuter à Presstalis. Le prélèvement n'étant pas envisageable compte tenu de la mauvaise qualité de service de la messagerie, le seul moyen restant est le virement. De là à accepter d'anticiper les dates de virement au lundi sans obligation et pour les arranger, il y a une marge.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

59 appréciations
Hors-ligne
Tellement besoin de fraiche qu'ils retardent les rappels, encore aujourd'hui Figaro Histoire n° 23 sur Presstel 28/01
mais absent sur nos bordereaux. Encore une semaine de crédit d'invendu pour nos pieds. Perso juste 190 € une broutille !!!!!

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10000 autres membres