www.marchandsdepresse.com

AADP pour l'avenir des diffuseurs de presse

Les distributeurs de presse disparaissent peu à peu en Lozère

136 appréciations
Hors-ligne
Les distributeurs de presse disparaissent peu à peu en Lozère

Au Pont de Montvert, dans les Cévennes lozériennes, le seul point de vente de journaux envisage d’arrêter cette activité qui rapporte trop peu.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/languedoc-roussillon/lozere/les-distributeurs-de-presse-disparaissent-peu-peu-en-lozere-974066.html

France3 Languedoc Roussillo
 Par Valérie Banabera
Des infos et des .... A vos commentaires

136 appréciations
Hors-ligne
BRETEUIL La Maison de la presse va quitter le centre-ville

Le courrier Picard  14/04/16

http://m.courrier-picard.fr/region/breteuil-la-maison-de-la-presse-va-quitter-le-centre-ville-ia188b0n758819




La Maison de la presse fermera ses portes le 30 juin en centre-ville.Le commerce déménage. Il va s’installer, à partir du 1er juillet, sur la zone commerciale nord de la ville, dans la galerie marchande de Leclerc.
La Maison de la presse du centre bourg fermera ses portes le 30 juin. L’ensemble de ses activités sera transféré dans la galerie marchande de l’enseigne Leclerc qui fonctionne depuis l’ouverture du centre commercial de la zone nord.

Le couple formé par Henri Guédé et Magalie Aoun avait repris cette enseigne en 2011 après avoir travaillé plusieurs années chez Nexans à Paillart. Lorsque le centre Leclerc s’est installé dans la zone nord, ils ont été sollicités pour être présents également dans la galerie marchande où ils ont ouvert un Mag’ presse. Avec le recul, ils se disent qu’ils ont bien fait de s’installer là-haut, sinon un autre l’aurait fait à leur place et aujourd’hui, ils seraient également contraints de baisser le rideau à l’image des 75 autres Maisons de la Presse fermées en 2015.

«  Notre centre-ville a bien du mal à trouver son souffle malgré les efforts de nos commerçants et de leur association (ACB). Nous constatons une baisse de fréquentation avec en contrepartie une hausse des charges, c’est pourquoi nous avons le regret de vous confirmer le transfert de toute la presse dans la galerie marchande Leclerc à compter du 1er juillet  », annonce le couple.

Certains regretteront sans doute de ne plus pouvoir aller chercher à pied leur quotidien, mais d’autres apprécieront de pouvoir se garer sans difficulté sur un grand parking. Ils retrouveront « là-haut » tous les services proposés en centre-ville : manuels et fournitures scolaires, carte cursus, papeterie, librairie presse, borne Free, cartes téléphoniques et relais colis.

Le Mag’Presse sera ouvert en continu de 8 h 30 à 19 heures tous les jours, sauf le dimanche. Pour compenser la fermeture en centre-ville, un dépôt de journaux sera accessible à la boulangerie Forret, rue de la République, tous les jours sauf le mardi de 8 h 30 à 18 h 30. Le local rue de Verdun sera donc disponible pour tous commerces, tout comme celui de la mercerie un peu plus loin, qui a fermé le 30 avril.

Mag’presse, du lundi au samedi de 8 h 30 à 19 heures. Tél. : 03 44 46 62 65.

D’autres cas à Saint-Just-en-Chaussée et à BreslesÀ Saint-Just-en-Chaussée, la librairie vient aussi de fermer, après la maison de la presse de la rue de Beauvais. À Bresles, faute de repreneurs, les gérants de la maison de la presse viennent d’annoncer qu’il mettent la clef sous la porte. Ils tenaient ce commerce depuis une quarantaine d’années.

Courrier picard

Dernière modification le jeudi 14 Avril 2016 à 18:50:14
Des infos et des .... A vos commentaires

104 appréciations
Hors-ligne
Voilà encore le résultat , d'une politique de precarisation , ainsi plus personne ne veut reprendre et investir dans les magasins de presse leurs disparitions est bien programmées !

136 appréciations
Hors-ligne
Daniel Panetto, président de l’UNDP

http://www.undp.fr/printpdf/31


L’UNDP travaille chaque jour pour leur donner les moyens de faire du commerce ; pour que les marchands de journaux et leurs points de vente se développent, s’installent au cœur des quartiers, dans les bourgs et sur l’ensemble du territoire
Des infos et des .... A vos commentaires

136 appréciations
Hors-ligne

Lille : La rue Esquermoise a dit adieu à sa maison de la presse

http://www.nordeclair.fr/info-locale/lille-la-rue-esquermoise-a-dit-adieu-a-sa-maison-de-la-presse-jna49b0n1108645

Elle était située au nº120 de la belle artère commerçante lilloise, à l’angle avec la rue Jean-Jacques-Rousseau. La maison de la presse n’est plus.

Elle a définitivement fermé ses portes au début du mois, victime d’une crise qui frappe la presse papier depuis plusieurs années. Dans le quartier, tout le monde connaissait Laure Deligne, qui avait repris l’affaire il y a dix ans. Elle était souvent aidée par sa maman, Pascale, qui était sa salariée. Fréquemment, d’ailleurs, les gens pensaient que c’était l’inverse.

En dix ans, donc, les journaux se sont de moins en moins vendus. «  Notre chiffre d’affaires presse s’était écroulé de moitié, témoigne Pascale Deligne. En outre, le propriétaire des murs avait exigé que nous fassions des travaux. Compte tenu des résultats, c’était totalement impossible. Ma fille a donc dû mettre un terme à l’activité.  »
Fêtées à la maison de quartier

« Macdonalisation » de la planète oblige, c’est un nouveau fast-food, un de plus, qui s’installe à la place de la maison de la presse. La chaîne Bagelstein annonce toutefois le terme librairie, mais il conviendra de juger sur place la pertinence de cette terminologie. En attendant, quelques habitants du quartier ont organisé une petite fête, la semaine dernière à la maison de quartier du Vieux-Lille où Laure et sa maman ont reçu des fleurs et des bouquets de remerciements.

Un bien beau geste.
Des infos et des .... A vos commentaires

104 appréciations
Hors-ligne
Encore une boutique de presse qui disparaît et youpi un MacDonald, c'est parfait c'est eux qu'on le pognon ? C'est juste lamentable ! Attention Mediakiosk y mettra peut être un kiosque si la PUB peut être bien placé et bien en vue ?

136 appréciations
Hors-ligne
Faute de repreneur, la Maison de la presse de Dreux ferme ses portes

L''ECHO Républicain


Son dirigeant, Didier Decrette, explique qu’il n’avait pas d’autres choix. Il met en avant une conjoncture difficile et l’absence de repreneur sérieux.

Dans l'arrière-boutique, flotte un parfum d'un autre temps. « Les locaux datent de François 1 er », glisse Didier Decrette, qui est plongé dans les derniers détails administratifs et financiers avant la fermeture de La Maison de la presse.
L'enseigne ne date pas de François 1 er mais a trôné dans la Grande-Rue depuis bien longtemps, voire un siècle. L'histoire des lieux s'arrêtera samedi 21 mai, à 19 heures. Après avoir repris le magasin en 2003, Didier Decrette baissera définitivement le rideau métallique. Épilogue d'une mise en liquidation judiciaire de la société gérant la boutique qui a été prononcée, jeudi, par le tribunal de commerce. Le personnel sera licencié. « J'ai 4 employés, dont 1 temps plein ».
Âgé de 64 ans, à la veille de renouveler un bail de 3 ans au propriétaire des murs, Didier Decrette préfère jeter l'éponge. Le commerçant affirme « avoir eu très peu de propositions de reprises, pas plus de six. Mais aucune n'a abouti. Le commerce était en vente depuis 3 ans ». Trop chère, la Maison de la presse ? Didier Decrette ne dévoile aucun chiffre mais répond : « Je proposais un prix de reprise moitié moins élevé que la valeur donnée par les expertises officielles ». Les temps sont durs pour les maisons de presse qui payent cher la crise de toute une corporation.

« 6 propositions de reprise en 3 ans »


« Avec la fermeture de celle de Dreux, il n'en restera plus qu'une en Eure-et-Loir, celle de Maintenon. Quand j'ai repris l'affaire, il y a 13 ans, elle était déjà déficitaire, mais je l'ai remise à flot au bout de 2 ans, malgré un contexte déjà difficile ».
La dimension de la boutique (100 m ²) aurait empêché un développement de rayons plus rentables, selon Didier Decrette. Si son établissement est riche de 3.500 titres, le commerçant reconnaît faire une partie de son business sur la papeterie et la carterie. Comme d'autres, il s'est diversifié, proposant notamment les DVD. « Cela marche moins qu'avant. Tout est sur Internet ! ».
Le souvenir d'Anne SinclairLieu de vente, la boutique était aussi un lieu de rencontres, d'échanges. Les plus anciens se rappellent qu'Anne Sinclair s'y rendait chaque samedi avec son compagnon de l'époque, Yvan Levaï, pour acheter ses journaux. « On avait en moyenne 300 personnes par jour. Cela profitait aux autres boutiques ». Mais Didier Decrette refuse de sombrer dans la nostalgie, rappelant un contexte local délicat. « Il y a 5 pas-de-porte fermés… rien qu'en Grande-Rue ! ». Jetant un œil sur ses rayonnages aux couvertures brillant sous les spots, il formule un ultime souhait : « La Ville a sauvé en son temps le Grand Café en reprenant le bail. On pourrait, peut-être, sauver la Maison de la presse de la même façon ».
Des infos et des .... A vos commentaires

104 appréciations
Hors-ligne
Et après ca l'on nous fera croire que l'on s'intéresse à la culture , la démocratie , au pluralisme et au service public . Les mairies sont et font comme nos représentants politiques , ils optent toujours pour ceux qui sont les plus riches et peuvent remplir les caisses des villes et des communes , ils s'en contre fiche de sauver la vie des centres villes et protéger les commerces , ils ne peuvent pas aider les supers marches à s'installer partout et déplorer qu'il n'y a plus de commerces pour animer nos centres ? Ils sont tous déplorables ! Tant mieux pour le grand café , mais cela aurait été aussi bien et surtout d'utilité publique d'aider la maison de la presse ?

Dernière modification le mardi 17 Mai 2016 à 23:13:22

136 appréciations
Hors-ligne


La Maison de la presse ferme ses portes à Herbitzheim

Elle existait depuis 55 ans dans le village et était tenue depuis 1994 par une ancienne secrétaire trilingue chez Adidas. Le samedi 25 juin, Chantal Georger-Kelhetter fermera la Maison de la pression. Faute de repreneur.

Le Républicain lorrain 

http://www.republicain-lorrain.fr/edition-de-sarreguemines-bitche/2016/06/03/la-maison-de-la-presse-ferme-ses-portes-a-herbitzheim
Des infos et des .... A vos commentaires

136 appréciations
Hors-ligne


Lux : Inquiétudes au centre bourg, après la fermeture du café-tabac-presse

Vivre a chalon.com

http://www.vivre-a-chalon.com/lire_Lux%C2%A0_-Inquietudes-au-centre-bourg-apres-la-fermeture-du-cafe_tabac_presse,23023c3b17fff1731ad9cb6c7c9efaba610f68b2.html
Des infos et des .... A vos commentaires

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9982 autres membres