www.marchandsdepresse.com

AADP pour l'avenir des diffuseurs de presse

Nouvelle ministre de la culture

750 appréciations
Hors-ligne
Le doute a été entretenu jusqu'à 19h00. Pas sur le nom de la ministre (Françoise Nyssen) qui lui était connu dès la publication du nouveau gouvernement. Mais sur le fait que celle-ci conserve également la communication et les médias. La presse allait elle être rattachée directement à Matignon ? On a pu se poser la question quelques heures. d'un côté cela n'était pas réellement envisageable car cela aurait fait inévitablement penser à l'ingérence de l'Etat dans les médias (comme en des temps plus troublés), de l'autre, le fait de ne pas annoncer clairement ce rattachement ne peut paraître involontaire.
Est-ce un message envoyé aux médias, de la même eau que celui envoyé par Nicolas Sarkozy en 2012 avec les Etats généraux ? L'ancien président avait arrosé les médias financièrement pour les calmer en leur montrant qu'il pouvait aussi leur couper les vivres. A l'inverse le nouveau Président laisse planer un doute sur la prise de contrôle des médias en direct...

En tous cas  nous savons maintenant à qui nous adresser. 
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

Il n'y a pas plus d'ingérence de l'Etat sur la communication, qu'elle relève de Matignon ou d'un autre Ministère...
A l'opposé, que diriez vous si l'Etat ne s'en occupait pas ?
Faire le parallèle entre le symbole de la dictature et le gouvernement d'ouverture, le moins marqué politiquement depuis très longtemps, c'est de très mauvais goût et ça frôle la parano.

238 appréciations
Hors-ligne
un rattachement de la DGMIC à Bercy aurait pu être dans les possibilités.  Dans le sigle  DGMIC il y a média et Industries culturelles.  Nous savons que le Président Macron veut rationaliser l'audio visuel Public, pour la presse c'est moins précis. Reste à voir la composition du cabinet de la ministre et de ses conseillers. 

29 appréciations
Hors-ligne
les ministres passent,nos problèmes demeurent!
Cette pro de l'édition aura-t-elle le courage politique d'affronter ses collègues éditeurs?
Ménager les éditeurs de presse  pour garder leur faveur dure depuis trop longtemps 
ce changement d'interlocutrice est pour moi l'occasion de remercier le bureau AADP pour le travail effectué et de leur renouveler toute ma confiance pour le travail de défense de nos intérets auprès de cette nouvelle ministre

750 appréciations
Hors-ligne
123456, ne pas confondre jugement et énonciation de faits.
Quant à l'analyse,
Peu importe que vous ne vouliez pas le voir ou l'entendre, mais soyez sûr que les principaux groupes éditoriaux décryptent très bien les éléments de langage des politiques. Sauf en 1981, où les nouveaux arrivants étaient tellement novices que dans les premiers temps ils ont commis de nombreuses erreurs de communication involontaires, les hommes nommés aux plus hautes fonctions de l'Etat sont des communicants professionnels et ne commettent pas ce genre d'erreur.

mdp29 : merci. Nous continuons effectivement à défendre les intérêts des marchands de presse, auprès des politiques naturellement, mais également auprès des éditeurs et de tous les acteurs de la filière.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

Parmi les objectifs fixés, rationalisations et optimisations sont annoncées dans tous les domaines. Des réformes.
La distribution de la presse a été maintes fois montrée comme mauvais élève, par de nombreux rapports professionnels ou parlementaires.
Ce gouvernement osera-t-il aller au bout de ses objectifs pour l'intérêt général ?
La remise en question ne concerne pas l'édition, mais la distribution de la presse, qui doit franchement s'inspirer de celle du livre, bien plus efficace et moins coûteuse.
Et la Ministre est bien placée sur le sujet.

Descartes,
Enoncer des faits, c'est une chose.
En venir si tôt au point Godwin, franchement, il n'y a pas de quoi.

129 appréciations
Hors-ligne

La ministre est éditrice ....
et qui  fait la promotion de sa production     .... LA PRESSE  !!!
Des infos et des .... A vos commentaires

750 appréciations
Hors-ligne
123456, encore une fois, pas de jugement dans mon propos.
Quant au jugement que vous portez, il vous est propre même si je souhaite de tout coeur que vous ayez raison. A vrai dire je le crois même car je porte des espoirs en ce gouvernement qui s'affranchit, autant que possible, des partis qui ont tant sclérosé notre pays pour protéger leurs intérêts ou, plus exactement les intérêts de quelques-uns.

La nomination d'une éditrice de livres à la tête du ministère de la culture et de la communication me semble de bon augure. 
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

238 appréciations
Hors-ligne
la nomination de Marc Schwartz comme directeur de cabinet de la Ministre ma paraît une bonne nouvelle.  il a une bonne connaissance du livre en tant que médiateur et ne méconnait pas le dossier presse.  Souhaitons que le conseiller chargé de la presse soit aussi un bon choix.

750 appréciations
Hors-ligne
Effectivement il connaît bien le sujet à l'échelle des enjeux économiques puisqu'il a donné son nom aux accords Etat/Presse/Poste.
A nous de l'alimenter et de le convaincre si nécessaire de l'utilité de sauvegarder les marchands.
Nous sommes à sa disposition pour cela.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

238 appréciations
Hors-ligne
Pour ceux qui trouvent que lire la Quotidienne d'Union Presse, 5 fois dans la semaine  devient indigeste, je mets ci dessous le commentaire de Daniel Panetto Président de Culture Presse.

La semaine dernière étaient annoncées les nominations des Ministres de notre nouveau gouvernement. Notre Ministre de tutelle, à la Culture, est donc Françoise Nyssen, une femme de l’écrit et du papier, issue de la société civile, ce dont nous pouvons nous féliciter. Elle a travaillé tour à tour dans le domaine scientifique, dans celui des politiques urbaines en Belgique et en France, pour ensuite prendre la tête des prestigieuses éditions Actes Sud, qu’a fondées son père.
La lecture a toujours accompagné Françoise Nyssen. De ce point de vue, nous partageons les mêmes valeurs d’amour de la lecture et du papier. En tant que président de Culture Presse, j’accueille cette nouvelle avec confiance et j’espère qu’elle nous permettra de trouver des chemins convergents sur les sujets relatifs à la santé de notre réseau, et au bon fonctionnement de la filière presse.
J’ai d’ores et déjà proposé à la nouvelle Ministre et à ses équipes un travail commun sur ces sujets, pour répondre aux problématiques qui se posent à notre réseau



238 appréciations
Hors-ligne
Le nom du conseiller en charge des médias serait selon la Correspondance de la Presse :
Pierre-Emmanuel Lecerf

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9994 autres membres