www.marchandsdepresse.com

AADP pour l'avenir des diffuseurs de presse

Compte rendu de la réunion n°6 avec la DGMIC et le CSMP mercredi 17 avril 2013

881 appréciations
Hors-ligne
Compte rendu de la réunion n°6 avec la DGMIC et le CSMP mercredi 17 avril 2013
Présents :
Pour la DGMic :
Laurence Franceschini : Directrice de la DGMIC (arrivée en cours, repartie en cours).
Sylvie Clément-Cuzin : Sous-directrice responsable de la presse écrite et des métiers de l?information
Sophie Faure-Wharton : chef du Bureau du régime économique de la Presse et des métiers de l?information
Patrick Comoy : Adjoint au chef du Bureau du régime économique ?
Guillaume Brouillard : (contact pour les aides à la distribution de la Presse)
Un jeune homme : en observateur ?

Pour le SNLP : Michel Arthémise (Président) et Erwann Dupas
Pour l?UNDP : Philippe Di Marzio (Directeur Général) et Daniel Pannetto (Secrétaire national)
Pour l?AADP : Michel Marini (Président) et Pierre BLOCH (porte parole national et représentant IdF)
Pour le SKLP IDF : Bassam Merhi (Président) et Nelly Tode
Pour le CSMP :
Guy Delivet : Directeur général
Bertrand Houlé : chargé de mission

La réunion commençait à 9H30.
Nous ne vous relaterons pas le premier quart d?heure car nos représentants sont arrivés en retard à cette réunion.
Il ne semble pas que cela soit préjudiciable à notre cause car lorsqu?ils sont arrivés Monsieur Guy Delivet exposait l?historique du CSMP tant sur son existence que sur ses actions passées et en cours.
Voyant le temps s?écouler l?AADP est intervenu par deux fois pour demander d?abréger cet historique dont l?intérêt était relatif, chacun des participants sachant déjà tout cela. Il nous paraissait à nous plus utile de parler de l?avenir que du passé mais à chaque intervention nos représentants ont été écartés et le long discours a été mené à son terme, finissant à 11H15.
Retenons de ce discours que l?arrivée des MLP dans le circuit a favorisé la baisse des coûts de distribution mais occasionné l?engorgement de l?autorité de la concurrence freinant les avancées possibles.
Retenons aussi le débat qui a eu lieu sur la mesure décidée le 28 mars dernier concernant les RD, l?AADP appréciant l?avancée mais regrettant que l?on en soit réduit à continuellement prendre de nouvelles mesures conservatoires quand il est possible de régler définitivement la question en alignant le crédit d?invendus sur la date d?échéance. L?UNDP est intervenue pour dire que l?informatique actuelle des messageries ne le permettait pas. L?AADP a évoqué les remontées d?informations quotidiennes et la possibilité d?encaissement sur cette base. Mr Delivet à répondu que tous les diffuseurs n?étaient pas informatisés mais qu?effectivement cela pourrait éventuellement être étudié un jour futur?laissant comprendre que ce n?est pas d?actualité.
Il a ensuite insisté sur l?importance de l?assortiment et a confirmé que les dépôts MLP s?y mettaient enfin. Il a évoqué les fonctionnements dans d?autre pays.
En Italie les diffuseurs peuvent rendre ce qu?ils veulent dans les 24H. En Allemagne le diffuseur demande quand il le désire au dépositaire de venir le voir pour redéfinir l?offre. En Espagne (sans certitude de ne pas faire d?erreur sur le pays) des listes d?offres sont soumises au diffuseur pour acceptation.
Le SKLP est alors intervenu pour signaler l?intervention directe de Presstalis auprès des diffuseurs dans les contentieux entre SPPS et ces mêmes diffuseurs.
Mr Delivet a répondu que c?était un problème commercial à régler avec Presstalis et SPPS mais que le CSMP n?intervenait pas sur les problèmes commerciaux.
Le SKLP a demandé la suppression des trop vieux (droit aux oubliés) rappelant que par le passé cela n?existait pas et que dans les temps difficiles que nous connaissons, ce geste serait le bienvenu.
Mr Delivet à dit n?avoir pas connu cette époque mais qu?elle était révolue
Le SKLP a rappelé la baisse de rémunération intervenue il y a quelques années sur Paris (de 25 à 20%) ce dont Mr Delivet n?était pas informé.
Le SNLP est intervenu pour soutenir le SKLP.
Il nous a toutefois annoncé la concertation en cours sur la redéfinition des contrats des dépositaires et des diffuseurs qui ne sont obsolètes. La loi Bichet par exemple ne traitant pas du niveau 3. La révocation « ad nutum »(sans préavis) prévue dans le contrat n?est pas non plus légale (ce que nous savions déjà).
L?AADP a demandé si notre contrat de diffuseur était un « mandat d?intérêt commun ».
Mr Delivet n?a d?abord pas répondu, contournant la question.
L?AADP a reposé la question en se référant à un jugement en cour de cassation qui allait dans ce sens.
Mr Delivet a répondu qu?effectivement il y avait peut-être eu une cour de cassation qui s?était prononcé en ce sens mais que ce n?était pas dans l?optique actuelle.
L?AADP à alors demandé comment était qualifié notre contrat dans « l?optique actuelle » et Mr Delivet a répondu « Mandataire commissionnaire ».
L?AADP a pris acte de cette position et de l?absence totale de soutien de l?UNDP qui s?est bien gardée d?intervenir sur ce sujet.
Mme Clément-Cuzin a ensuite demandé à ce que l?on revienne à l?ordre du jour.
Mr Delivet a repris la parole pour annoncer la mise en chantier probable au second semestre de la révision de la rémunération des diffuseurs, sous réserve que l?on en trouve le financement.
L?AADP a demandé à Mr Delivet s?il serait favorable ou opposé à la création de deux commissions distinctes au sein du CSMP pour traiter séparément les questions d?ordre commercial et technique.
La réponse fut négative. Les raisons invoquées furent la difficulté de séparer les questions commerciales et techniques et l?inutilité de rendre plus complexe le système existant en créant deux commissions.
L?AADP a rappelé le propos de Mr Delivet signalant lors de son introduction qu?il était rare qu?une commission soit composée d?autant de membres comme l?est le CSMP et la difficulté créée par ce nombre important de participants. Elle a ajoutée qu?elle trouvait anormal que des acteurs non concernés par les sujets commerciaux soient appelés à voter sur ces sujets.
Mr Delivet a maintenu sa position en disant qu?il trouvait normal que les diffuseurs soient associés aux questions techniques et que l?inverse devait aussi être possible, ajoutant que tout ceci se faisait dans un esprit constructif. En exemple il a cité la décision sur les RD qui aurait pu concerner les bimestriels mais qu?ils ont finalement porté sur les mensuels malgré les réticences d?éditeurs. Pour information, le crédit généré par cette décision serait de l?ordre de 5.5 à 6.5 jours.
L?AADP a aussi rappelé que si les décisions étaient bien rapportées sur le site du CSMP, cela était fait à postériori et qu?aucune annonce d?étude n?était faite sur le site à priori pour informer des sujets en cours.
Mr Delivet à répondu que tout système était perfectible mais qu?il était difficile de faire mieux qu?à l?heure actuelle étant donné le grand nombre de réunions (11 cette année au lieu d?une l?année précédente).
La DGMIC a ensuite abordé la représentation des diffuseurs en précisant préalablement qu?à ce jour l?UNDP restait au regard de l?administration l?organisme le plus représentatif. Elle a demandé au CSMP si il lui était possible d?inviter d?autres représentants des diffuseurs, en nombre limité, aux réunions du CSMP sans droit de vote naturellement. Elle a rappelé que les places étaient occupées jusqu?en 2014.
Mr Delivet a répondu que la notion de secret professionnel limitait les possibilités mais qu?au cas par cas le CSMP pouvait inviter qui il lui semblait utile, en fonction des sujets abordés.
La DGMIC a ensuite abordé la question de la rémunération qui doit être fixée par le CSMP mais Mr Delivet avait déjà répondu à cette question préalablement en annonçant une mise en chantier d?une étude de ce sujet au 2eme semestre 2013 sous réserve de trouver le financement.
Le SKLP est intervenu pour demander si nos contrats permettaient de proposer des « gratuits » fournissant une rémunération fixe et certaine.
Mr Delivet a confirmé que ce n?était pas autorisé par nos contrats.
L?AADP a ensuite demandé si le CSMP s?était saisi du problème financier posé par la reprise des saisonniers.
Mr Delivet a répondu bien connaître le problème de « l?amorçage » mais qu?il n?avait pas été question de l?étudier, les éditeurs l?incluant dans l?effort global consenti sur les RD qui bénéficie à la trésorerie des diffuseurs pour 5.5 ou 6.5j. Il a donc confirmé que ce sujet n?était pas à l?ordre du jour même s?il était conscient du problème
Sur ce la réunion a été levée sans que l?UNDP ne se soit impliquée à aucun moment dans les sujets abordés par ses pairs ni même qu?elle n?ait évoquée elle-même un quelconque sujet d?amélioration.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

174 appréciations
Hors-ligne
Merci Descartes pour ce CR et aussi merci à la patience de nos représentants !

CSMP : Chut Secret Motus et Passe ton chemin ...
Encore tout cela est "édifiant" !

142 appréciations
Hors-ligne
Le VRAI visage du CSMP

[lien]

Derni?re modification le 17-04-2013 ? 18:20:51
Des infos et des .... A vos commentaires

261 appréciations
Hors-ligne
Merci Descartes pour ce compte-rendu.
toute ma gratitude à nos représentants.

c'est édifiant !!

nous sommes toujours pour le CSPM des usagers et non des clients
nous sommes les valets et eux les seigneurs
nous sommes face à des apparatchiks

Madame la Ministre de la Culture, devrait confier à M. Raymond Redding une nouvelle mission après celle de Presstalis

P.S.

Le SKLP est intervenu pour demander si nos contrats permettaient de proposer des « gratuits » fournissant une rémunération fixe et certaine.
Mr Delivet a confirmé que ce n?était pas autorisé par nos contrats.

Si ce n'est pas autorisé, ce n'est donc pas non plus interdit


Derni?re modification le 17-04-2013 ? 18:44:31

142 appréciations
Hors-ligne
Quelques lectures pour les barons de la presse

La sagesse


L'hécatombe
[lien]
[lien]
[lien]



merci a l'AADP et à ses représentants





Derni?re modification le 17-04-2013 ? 18:42:25
Des infos et des .... A vos commentaires
jl76000

Bluffant ce pape.

Quant au compte rendu... si je comprends bien pour les "milieux autorisés" chers à Coluche il est toujours urgent de ne rien faire. Après de telles réunions on n'en sait pas plus qu'avant, mais ce qu'on ne savait pas, on le sait mieux

Quant on lit les trois liens dans le message ci-dessus on voit sans cesse revenir les mêmes demandes : un assortiment conforme à notre clientèle, des quantités livrées cohérentes avec nos ventes et une amélioration de notre rémunération, mais curieusement, ces trois paramètres ne semblent guère passionner ces messieurs qui réfléchissent à notre place. Et lorsque Bernard Acoyer demande une nouvelle commission parlementaire, je me demande combien de mois, d'années nous allons encore devoir attendre avant qu'une décision ne soit prise.


881 appréciations
Hors-ligne
La réponse concernant nos contrats et leur jugement par une cour de cassation est stupéfiant. Il montre à quel point ces messieurs sont ou se croient au-dessus des lois de ce pays.
Les représentants ministériels ont ils entendus la même chose que nous et vont ils réagir ?
En tout cas ils ne l'ont pas fait sur le vif.
De même l'UNDP n'a pas souhaité réagir...

Derni?re modification le 18-04-2013 ? 07:30:11
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

261 appréciations
Hors-ligne
Je pensais que nous étions dans un état de droit.
Que fait l'état et ses représentant pour contrôler tant nos contrats que ladite représentation de l'undp.

Comme je l'ai déjà indiqué, on vit dans la règle du: tant que personne ne dit rien... on continu.

Nous devons être soudés pour mettre en oeuvre une plate-forrme de revendications commune et la faire largement connaître

D'abord ils vous ignorent, ensuite ils vous raillent, ensuite ils vous combattent et enfin, vous gagnez
Mohandas Karamchand Gandhi

Derni?re modification le 18-04-2013 ? 09:59:55

142 appréciations
Hors-ligne
Le SKLP est intervenu pour demander si nos contrats permettaient de proposer des « gratuits » fournissant une rémunération fixe et certaine.
Mr Delivet a confirmé que ce n?était pas autorisé par nos contrats.


Alors pourquoi les éditeurs nous font distribuer sans compensations les catalogues des grands magasins.

En résumé
Le CSMP très strict avec les diffuseurs de presse
et très peu regardant avec les pratiques des éditeurs



Derni?re modification le 18-04-2013 ? 09:50:24
Des infos et des .... A vos commentaires

881 appréciations
Hors-ligne
Quel mauvais esprit PLUSDEPRESSE. Vous n'avez rien compris. Je vais vous expliquer.
Le gratuit ce n'est pas bien. Hubert Chicou l'a dit. Il faut lutter contre.
Il ne devait pas savoir que Marie Claire sortait un gratuit à 400000 exemplaires dans la semaine suivante.
Ou alors c'est une exception : on ne peut pas tout maitriser non ?
Donc le gratuit c'est pas bien, mais quand c'est un éditeur qui joint un gratuit avec son produit c'est pour la bonne cause. Rappelez-vous bien que sans lui vous n'existez pas.
Tout est dans le modèle économique on vous dit.
Ils ont besoin de ça pour continuer et vous avez besoin d'eux pour vivre.
Ah ? lls ont besoin de vous pour vivre aussi ?
Oui mais c'est pas pareil. Vous comprenez rien j'vous dis.
Eux ils n'ont qu'un peu besoin de vous pour faire connaître leurs produits.
Après ils se débrouillent très bien sans vous pour le vendre en direct avec des abonnements à prix cassés.
Alors hein ? On va pas comparer ?
Si ?
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

142 appréciations
Hors-ligne


Merci, DESCARTES

j'ai enfin compris
je change mon enseigne [lien]
Des infos et des .... A vos commentaires

261 appréciations
Hors-ligne
Pour rappel réunion n°5 DGMIC - question du prix unique de la presse

Mme Clément-Cuzin a précisé que le CSMP serait audité lors de la prochaine réunion et que Monsieur Jean-Pierre Roger qui le dirige étant un homme de consensus, il nous informerait volontiers à ?avenir, des dates des prochaines réunions.


il nous ont envoyé le méchant: M. DELIVET. comme quoi nous pouvons être dangereux

D'abord ils vous ignorent, ensuite ils vous raillent, ensuite ils vous combattent et enfin, vous gagnez
Mohandas Karamchand Gandhi

Quel encouragement pour notre cause !!
willy

attention, ok nous avons besoin du CSPM, mais son autorité est toute limitée... Mr Delivet est une personne qui a toujours crue pouvoir décider seule et d'étre au dessus du lot. Son égo est tellement important qu'il croit détenir à lui seul les solutions miracles.... à surveiller donc, car dangereux et surtout à encadrer et recadrer parfois...

881 appréciations
Hors-ligne
D'accord avec Willy à un détail prêt : nous n'avons besoin du CSMP que si nous décidons de continuer à vendre de la presse.
Ceci n'est pas acquis pour tous et cela devient de moins en moins vrai.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

881 appréciations
Hors-ligne
Nous tournons autour du pot (de terre ou de fer, c'est selon).
Les éditeurs font depuis longtemps ce qu'ils veulent.
Ils entendent bien garder cette autonomie et le font savoir même aux représentants de l'Etat comme ce fut le cas hier en réunion d'après nos représentants. (Mr Delivet aurait dit que le monde de la presse était un monde à part, indépendant du monde économique et même des services de l'Etat).
Ils oublient volontairement que cette autonomie leur était donnée en gage d'indépendance éditoriale ce qui ne signifie pas qu'elle leur laisse tout pouvoir.
Ils oublient aussi de mentionner que non seulement ils sont dépendants du monde économique mais qu'ils touchent des subventions de l'Etat.
En résumé, c'est à l'Etat de prendre ses responsabilités.
Nous pouvons servir de variable d'ajustement en étant utilisés comme contre pouvoir si l'Etat le souhaite mais le voudra t'il ?

Derni?re modification le 18-04-2013 ? 10:44:03
Si tu veux la paix, prépare la guerre.
willy

descartes je suis surpris de ta réponse, ton combat me semblait "la presse" et le combat est rude, lassant, irritant surtout lorsque l'on rencontre des soit-disants décisionnaires optus... le combat doit continuer, un personnage comme Mr Delivet a peut-étre oublié qu'il a été salarié des diffuseurs de presse. S'il a ce poste, c'est uniquement parce qu'il était notre employé... Il connait nos difficultés et devrait, plus que tout autre, nous aider.... mais méfions nous....

261 appréciations
Hors-ligne
Oui Descartes, on ne critique pas et on ne s'attaque pas au 4° pouvoir.En France, ce n'est pas convenable !!

il faut que les différentes organisations adresse d'urgence un courrier au président du CSMP (avec copie à la DGMIC) pour contester les positions de M. Delivet. Positions qu'ils ne partagent peut-être qu'avec lui-même!

Derni?re modification le 18-04-2013 ? 10:58:08

881 appréciations
Hors-ligne
Mon combat est toujours "la Presse".
Il n'est pas question de baisser les bras.
Je dis cependant que nos interlocuteurs ont écarté une option en ne nous prenant pas au sérieux.
Il n'en reste désormais que deux :
soit l'Etat légitimise nos revendications pour rééquilibrer le débat
soit il ne se prononce pas.
Dans ce dernier cas il sera incontournable d'abandonner la négociation et d'envisager un autre mode d'expression de notre situation.
C'est la raison pour laquelle, j'invite dès à présent tous ceux qui le souhaitent à rejoindre l'AADP et à nous aider dans son développement national.
Pour ceux-là, la démarche est simple : un mail à presse2012@sfr.fr avec vos coordonnées.
L'AADP les recontactera très vite;
Presqu'aussi vite qu'elle a su mettre les compte rendus de réunions en ligne.

Ai-je bien répondu Willy ?
Si tu veux la paix, prépare la guerre.
willy

descartes, vous le savez je suis undp mais cela ne m'empéche pas de vous apprécier, je ne fais pas parti des "optus". Mon soutien à certaines des vos démarches et à vos prises de positions n'occulte pas le deni du anti-undp systématique proné par l'aadp. Merci de m'accepter sur ce site.

174 appréciations
Hors-ligne
Willy
Je crois que vous vous trompez sur le fait que AADP soit anti-UNDP !
L'AADP a toujours confirmé : pour que la cause des diffuseurs soit entendue, il ne fallait QU'UN SEUL syndicat professionnel et ne surtout pas diviser le peu de confrères "engagés" dans la volonté de réformes.
Par contre, l'AADP souhaite une plus grande prise de conscience et de volonté de réforme par ses instances dirigeantes pour sauver ce qui est encore à sauver (combien de morts faudra t'il à un carrefour avant de mettre un feu rouge ?)...et devant l'inactivité des instances dirigeantes de UNDP nous en souhaitons le remplacement par une équipe plus proche des réalités du terrain car étant eux mêmes diffuseurs en activité, "I have a dream !" a dit M L kING ! l'AADP aussi : un engagement cote à cote UNDP/AADP/SNLP/SKLP pour une vaste remise à plat...
Mais comme il est difficile de "réver" les mains dans le camboui, et ou chacun d'entre nous essaie de s'en sortir, n'est ce pas ?
Ah j'oubliais de préciser aussi que certains adhérents AADP sont aussi et toujours UNDP ! Ce ne sont pas évidemment des anti-AADP !

Dernière modification le 18-04-2013 à 11:48:28

Derni?re modification le 18-04-2013 ? 11:53:09

881 appréciations
Hors-ligne
Willy,
L'AADP n'est pas anti UNDP.
Elle constate des dysfonctionnements et des irrégularités quelle dénonce.
Ceux-ci ne sont dus qu'à une personne au sein du syndicat mais qui dispose de trop de pouvoirs.
Mieux encore, je juge cette personne très capable et souhaite qu'elle conserve sa place mais pour cela il est nécessaire qu'elle accepte de mettre un terme à ces dysfontionnements et ces irrégularités.
Un réel fonctionnement démocratique et une véritable ouverture, c'est tout ce que nous attendons de notre syndicat.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

35 appréciations
Hors-ligne

Merci Descartes!!!
willy

Je confirme que cette personne est trés capable et je suis heureux que vous le reconnaissiez. Mais vous le savez, aussi bien que moi, son mandat (comme l'a autorisé le conseil d'administration) se termine dans l'année. Le réel fonctionnement démocratique élira un successeur (espérons qu'il y ai plusieurs candidats). L'ouverture est necessaire mais vous allez voir lorsque vous voudrez structurer l'aadp combien il est difficile de trouver le bon répresentant au bon endroit, au bon département...Et pourtant je suis persuadé que certains intervenants de ce blog en ont la capacité.

181 appréciations
Hors-ligne
Bonjour Willy,

Je suis supris que vous affirmiez que nous connaissons aussi bien que vous, le fait que le mandat du President de l'organisation syndicale undp se termine dans l'année.
Encore plus surpris que la CA l'ai autorise à depasser le delai maximal, prevu par le RI, à occuper cette fonction apres avoir cesser son acrtivité. sauf errreur de ma part ce delai est de12 mois or nous atteindrons, au 1er juin, 24 mois


Derni?re modification le 18-04-2013 ? 17:58:05
Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite (Henri Ford)
willy

Neiges, sur expopresse tout le monde en parlait, ce n'est plus un secret pour personne, si vous n'étiez pas au courant, demandez à vos responsables. Désolé de vous decevoir mais tout à été fait dans la légalité....

181 appréciations
Hors-ligne
Willy,

Pourquoi etes-vous désolé ? Pouquoi serais-je déçu ?

Au contraire, vous me rassurez, vous ne me decevez pas.

Vous me confirmez la continuation de l'etat de faits qui regit l'undp,.l'information n'est pas diffusée,tout se passe en catimini.

Vous avancez que "tout a été fait dans la légalité", en l'état des textes et des informations mis à ma disposition en qualité d'adhérent, à l'undp, je ne peux que dire que votre affirmation est fausse.
Jusqu'à preuve du contraire vous colportez un mensonge, ne doutant pas de votre bonne foi vous apporterez, sans tarder, tout elément tangible à etablir la vérité.




Dernière modification le 18-04-2013 à 23:33:24

Derni?re modification le 18-04-2013 ? 23:44:04
Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite (Henri Ford)
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie CSMP et diffuseurs.

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9866 autres membres