www.marchandsdepresse.com

AADP pour l'avenir des diffuseurs de presse

AADP membre permanent du comité de concertation de la distribution de la presse

846 appréciations
Hors-ligne
L'ARCEP a organisé un comité pour diriger la filière sous on contrôle : le COCODIP (comité de concertation de la distribution de la presse).

Ce comité comprendra 9 membres permanents plus 4 places occupées à tour de rôle par NAP, Mediakiosk, Relay et la GMS.

Nous avons le plaisir de vous annoncer que l'AADP en sera un membre permanent.
Nous ne sommes plus au temps du CSMP.

Nos demandes se réalisent les unes après les autres. 
- Fin de l'autogestion
- Nomination d'un régulateur indépendant
- Fin des flux poussés
- Et maintenant organisation paritaire de la gestion de la filière sous contrôle du régulateur

Nous vous avions dit qu'il y aurait d'autres surprises à venir. En voici une. 
Désormais nous aurons nôtre mot à dire sur les orientations et l'organisation de la filière.
Fini les petits accords entre amis sur le dos des marchands.
Fini le manque d'information sur ce qui se prépare.

D'autres points positifs sont encore à venir mais tout ceci va dans le bon sens car, jusqu'à présent, le bon sens préside aux décisions de l'ARCEP.

Assortiment intégrant la notion de quantité adaptées à nos besoins, facturation simplifiée basée sur la remontée des ventes, réduction des invendus, sont autant de sujets à venir.
 
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

très bonne nouvelle,sauver la distribution de la presse en ignorant le principal acteur comme lors des derniers sauvetages était une c.....ie que les pouvoirs publics ont constaté
Par les remontées du terrain de nos représentants ils ne pourront plus dire"on n'était pas au courant"

44 appréciations
Hors-ligne
Entrer en tant que membre permanent, c'est évidemment bien.
Le tout est de savoir ce qui sera possible de faire, alors qu'il n'y  pas de marge de manoeuvre...le Pdt de Presstalis récemment nommé, vient de se faire virer, vu le contexte !!!
Même si vous (comme CP) serez écoutez, qu'est ce que ça pèsera par rapport à tous les autres intervenants et syndicats divers ?
C'est ça qu'il y a à craindre. Bref, presque les mêmes et on reprend les discours, faute de solutions réalistes.

846 appréciations
Hors-ligne
La notion de "presque les mêmes" est risible.

Quant au PDG de Presstalis, certes il n'était pas soutenu, mais il n'a pas "été viré". Il est parti pour ne pas assumer la responsabilité liée  intuitu personnae au ducroire.

Pour l'instant tout ce qui est modifié va dans le bon sens.
Il ne faut pas partir battu sinon on ne fait rien.
Nous avons suffisamment constaté les résultats de la politique passive et arrangeante de l'unique représentant aux plus de 15000 adhérents fictifs.

Si tu veux la paix, prépare la guerre.

44 appréciations
Hors-ligne
Dans ce cas, c'est bien, ça va forcément réussir. Bravo d'avance.
Mais que chaque marchand puisse quand même imaginer que ça n'aboutisse pas. 
Ca n'a déja pas été le cas quand il y avait qq marges de manoeuvre. Et maintenant, que l'on puisse reconstituer un réseau qui se délite aussi vite pour des raisons internes et externes du réseau me parait une option un peu trop optimiste. Tout est devant nos yeux !
Tout ça pour dire "n'en attendez quand même pas trop", "ne tombez pas de haut du jour au lendemain".
Et si je me trompe, tant mieux pour les croyants pratiquants.

44 appréciations
Hors-ligne
Officiellement, il a démissionné, mais serait-il aussi faiblard ou lâche ?
Il a voulu réformer comme l'oblige la situation.
On lui dit non...si c'est pas lui dire qu'il ne sert à rien, ça s'appelle comment ?

33 appréciations
Hors-ligne
Gérer  le réseau me semble ridicule. Chez les principaux éditeurs  le % de vente réalisé  par le réseau est en dessous de 33% et est en constante régression.  Les mesures que vous demandez ne permettront pas une relance des ventes dans le réseau des diffuseurs.  L'état a tourné  la page et subventionné la vente par abonnement  sous n'importe quelle forme.et aide les éditeurs à créé  leur site internet. Le but de l'état  est que le réseau des diffuseurs et la loi Bichet disparaissent sans faire de vagues . Les éditeurs  ne vous feront aucun cadeau car le réseau des diffuseurs n'est pas fiable pour eux. Les éditeurs ne critiquent pas Prestalis  qu'ils dirigeaient mais les diffuseurs de presse qu'ils considèrent comme des commerçants capable de vendre seulement en self service incapable de conseiller et de convaincre un acheteur..

Pas étonnant de voir ça, mais c aurait été bien de dire d'où ça vient.
On peut complètement renverser les rôles en disant que les éditeurs ont dégoûté les magasins en les contraignant trop pour gagner si peu. C'est eux qui devraient dire merci au réseau d'avoir supporté si longtemps leur double discours, repris par les messageries.

158 appréciations
Hors-ligne
une fois de plus je suis désolé de devoir le dire , mais ce sont bien les marchands qui paient les surplus de stock au profit des dépôts et des éditeurs .
avec la politique des abonnements tout est rationalisé , on ne produit pas plus que ce que l'on vend .il n'y a pas d'invendus .
les éditeurs "bidon" vont disparaitre .
il va obligatoirement y avoir un lien direct entre Editeurs et Marchands pour présenter les produits ..

la peur doit changer de camp

44 appréciations
Hors-ligne
Tout ça d'accord, mais pourquoi ne se réveillent-t-ils que maintenant qu'ils n'ont plus le choix et que les moyens ne sont plus là ? Ca s'accélère grave, on risque de voir des scoops chaque semaine pour la distribution de la presse, jusqu'au bout du bout. C'est même à se demander si une grève des syndicats du livre "n'arrangerait" pas les pouvoirs publics, qui pourraient alors plus facilement pointer les responsables de la mort du système.
Le métier d'éditeur mute. Les diffuseurs sont désormais obligés de s'y adapter.
Le pb des éditeurs est beaucoup plus leur survie que des soucis de tréso.

158 appréciations
Hors-ligne
si on réfléchit deux minutes , ce qui se passe pour les abonnements ; on ne produit que ce que l'on vend , peut aussi s'appliquer  à la réforme que nous demandons depuis 10 ans 
FACTURE= PUBLICATIONS scannées caisse - COMMISSIONS .
à partir du moment ou toutes les ventes sont remontées chez les éditeurs , il suffit de mettre un algorithme sur chaque produit pour chaque marchand , 
livraison = vente réelle +2
ça parait lourd au point de vue travail mais quand c'est fait une fois , c'est bon pour tjs .
de plus on peut affiner .
si le marchand fait son travail il peut donner des renseignements aux éditeurs sur la vente d'un produit , parce que les clients c'est lui qui les voit , c'est lui qui connait les demandes .
la peur doit changer de camp

44 appréciations
Hors-ligne
Ca ne se passe pas comme ça dans a réalité. Tu sais ce que tu as en trop chez toi, mais tu ne sais pas ce que l'éditeur a en trop chez lui, il n'imprime pas au fur et à mesure des abonnements.
Notre travail de commerçant est d'avoir assez de stock, et pour en avoir assez, il faut en avoir de trop. C'est pareil pour la presse comme pour le reste. Et certains magasins ont des ventes linéaires, d'autres pas.
A moins de permettre à chaque magasin de commander ses quantités, il ne peut y avoir de solution miracle applicable à tous.
On le voit bien en librairie : certains commandent plus pour éviter les ruptures, mais les finances doivent assurer, d'autres sont plus rationnels, mais risquent plus de rater des ventes. Deux écoles, mais au moins on a le choix.

177 appréciations
Hors-ligne
il ne peut y avoir de solution miracle applicable à tous

Solutions miracles, non.

Juste la volonté de résoudre un problème de gestion de stock.
Une simple analyse des remontées de caisse en temps réel et
- le marchand paye ce qu'il vend, pas d'avance de trésorerie
- la rupture de stock quasiment nulle
- la surcharge de linéaire inexistante
- optimisation des ventes
Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite (Henri Ford)

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9574 autres membres