www.marchandsdepresse.com

AADP pour l'avenir des diffuseurs de presse

Abonnements: accord Viapresse/Undp

247 appréciations
Hors-ligne
Le très minoritaire syndicat des diffuseurs de presse vient de signer un accord "historique" avec Viapresse pour la vente d'abonnements dans le réseau presse;




ViaLife  1er site de promotion et de vente de presse française sur Internet, lance la vente d'abonnement chez les marchands de journaux !
Mandatée par l'Union Nationale des Diffuseurs de Presse (UNDP), la société ViaLife, franchit un nouveau pas dans l'abonnement presse en ouvrant le champ de prescription aux marchands de journaux.
Ce nouveau service d'abonnement est une véritable révolution dans la profession. Elle doit donner un nouveau souffle aux marchands de journaux, et va permettre d'accroître la visibilité des actions de ViaLife, pour accompagner les éditeurs dans la collecte d'abonnements.
L'offre répond aux besoins et attentes des clients en proposant la presse sous toutes ses formes (vente au numéro et abonnement).
Les marchands de journaux apportent un service de proximité et de qualité, aux clients en tant que spécialiste de la presse. Ils conseillent et fidélisent ainsi les clients occasionnels, et de surcroît ils conquièrent de nouveaux abonnés.
Cet important dispositif, au service des marchands de journaux, intègre directement le catalogue du site Viapresse.com mis à jour quotidiennement dans les systèmes de caisses des marchands de journaux.
ViaLife, met aussi en place un site dédié aux marchands de journaux pour la saisie, la transmission et le suivi des abonnements. Pour le lancement de cette nouvelle offre l'entreprise ViaLife aménage un dispositif important de PLV au service des marchands de journaux.
Poursuite de sa stratégie de développement
ViaLife poursuit par étape, sa stratégie de digitalisation et d'élargissement de son offre de services comme prévu dans son plan de développement.
Cet accord historique avec l'UNDP, permet à ViaLife d'anticiper une accélération solide de son développement.

source ZoneBourse

29 appréciations
Hors-ligne
remise de 15%  pour le non UNDP et de 25% pour les adhérents UNDP!!!

784 appréciations
Hors-ligne
C'est ça le commerce.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

173 appréciations
Hors-ligne
http://www.viapresse.com/abonnement-magazine-le-journal-de-mickey.html

Présentation Offre Via Presse pour Journal de Mickey 6 mois soit 25N°

Prix Public : 45€
Prix Kiosque : 52€
Prix Via Presse : 40,50€

Prix Public ????
Prix Kiosque 52€      25*2 = 50€.....
Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite (Henri Ford)

11 appréciations
Hors-ligne
Pour le réseau NAP/SEDDIF cela existe depuis plus de 10 ans, avec 25% de remise (attention TVA à 2.10% à déduire) pas besoin d'être UNDP... perso j'arrive à caser 2500€ d'abonnement par an, quand le client vous dit je vais m'abonner, nous n'avons pas d'autre choix que de le récuperer par ce biais.
jpC

La chose peut aussi être présentée autrement, pour ceux qui ne voient pas plus loi que le bout le leur nez.
L'abonnement est maintenant présenté partout : sur le net, dans certaines banques ou administrations, comités d'entreprises....la liste continue.
Que ce soit bien ou pas, ça se discute, c'est une vraie question de fond. Surtout pour les ré-abonements, pour qui la commission diffuseur doit bien souvent passer à l'as.
Quoi qu'il en soit, l'abonnement se fait comme ça partout, sauf chez les marchands de journaux...
Ce que dit JPC devrait au moins interpeller les aveugles ou les plus conservateurs.

247 appréciations
Hors-ligne
Bizarre votre réponse 123456, car je vois aucune critique négative sur les différents posts avant le votre.

Perso j'aurais préféré, la mise en place d'un système permettant de fideliser les clients ce qui existe presque partout sauf dans la presse.

Des échos que j'en ai, le problème est plutôt entre l'Undp et les enseignes "Maison de la Presse" et "Mag presse".
La Seddif avait apparemment un accord d'exclusivité avec Via presse.
Il semblerait donc qu'il y ait de l'eau dans le gaz entre Nap et l'Undp


784 appréciations
Hors-ligne
Eh oui ! La presse est un panier de crabes manipulé par les principaux groupes éditoriaux.

Au lieu de travailler ensemble pour le bien commun, chacun cherche à récupérer des miettes, quitte à ce que ce soit au détriments d'autres qui pourtant contribuent à la pérennité de l'ensemble.

Tant que les éditeurs ne verront que par leur intérêt immédiat et que l'Etat ne les contraindra pas à travailler collectivement en leur imposant un contre pouvoir cette filière continuera d'aller à sa perte.
La solution est simple. Elle est connue. Mais ni l'Etat ni les éditeurs concernés ne veulent la mettre en place, préférant accompagner le déclin que de prendre le risque de se faire mal voir par les financiers aux commandes.
Quant à ces financiers, que leur importe que cette filière disparaisse ? Quand elle sera essorée il suffira de placer ses investissements sur d'autres supports devenus plus immédiatement rentables.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

Gamma,
Ce site est là pour traiter de ce qui ne va pas, en expliquant un minimum, et de proposer pour mieux, non ?
Pour fidéliser les clients...il y a en gros 2 manières ;
- être pas trop mauvais sur son offre, sa disponibilité, l'accueil, et qq autres qualités.
- assister le client par tout système aliénant, avec ces points, ces fameuses cartes de fidélité...pour faire gagner une petite remise ou un lot ridicule. C'est indolore pour lui, mais très sournois, car il devient robotisé inconsciemment.
Je suis absolument contre tous ces systèmes attrape gogos, que les indépendants piquent souvent à la GMS, faute d'avoir leurs propres qualités. Pourquoi contraindre le client à moins de liberté, sans parler de l'utilisation des fichiers, parfois malsaine ?
Pour les relations undp/seddif, ça a toujours existé. Rien ne change avec NAP, c'est le jeu.
Je les admire pour leur confiance en l'avenir du métier en général.

135 appréciations
Hors-ligne



Nos magasins, lieu numéro un pour acheter la presse, abonnement compris !

http://www.undp-abo.fr/undp/

Ma conviction profonde qui est celle de l’organisation professionnelle que je représente est celle de la capacité du réseau des marchands de journaux à proposer aux consommateurs la presse sous différents formats : au numéro bien sûr mais aussi, par abonnement. 

Avec Viapresse, nous avons doté les marchands d’un outil au service de cette ambition : « Je m'abonne chez mon marchand de journaux ». 

Cette initiative soutenue par un grand plan média permettra à la fois de vous engager dans une démarche clientèle autour de ce service, nouveau, afin de répondre à toutes les attentes de nos clients. 

Les avantages de la vente d’abonnement dans son magasin :

Rendre un meilleur service à vous clients : la plupart sont abonnés ou envisagent de le devenir.La rémunération : vous percevez une commission nette de 25% sur le prix de l'abonnement et 15% sur le réabonnement si vous êtes adhérent à l'UNDP (15% et 10% dans le cas contraire).Participer à la création du premier réseau « physique » de vente d'abonnements, et au développement de la consommation de presse imprimée.
C’est un développement commercial ambitieux dont nous avons les moyens. Je vous souhaite de bonnes ventes !

Daniel Panetto 
Président de l'UNDP
Des infos et des .... A vos commentaires

158 appréciations
Hors-ligne
Et bien notre syndicat non représentatif pratique la discrimination commerciale entre adhérent ou pas ! 
Je crains le délit de faciès au salon EXPOPRESSE...Faudra surement présenter sa carte nationale d'adhérents lors des controles dans les allées du salon. Aïe Panetto il va faire fureur ! 

Dernière modification le lundi 07 Novembre 2016 à 10:29:22

784 appréciations
Hors-ligne
Comment scier la branche sur laquelle on est assis ?
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

173 appréciations
Hors-ligne
Au delà de la folie de l'undp.

Naïvement une question, semble-t-il,  se pose tout de même.
Via presse ne crée t-elle pas
- une discrimination entre les diverses organisations syndicales ou apparentées ?
- une discrimination "salariales" entre marchands, travail identique pour une rémunération différente ?

Fiabilité de Via presse....... http://www.60millions-mag.com/forum/commerce-en-ligne/abonnement-numerique-viapresse-t959-60.html

CA Viapresse 2015 VS 2016,  -50% 


http://www.undp-abo.fr/faq#question1
Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite (Henri Ford)

247 appréciations
Hors-ligne
Neiges, UNDP crée ainsi un nouveau canal d'approvisionnement de la presse, permettant aux marchands de presse de distribuer des titres de Viapresse, ce qui en clair est une invitation à contourner les messageries de presse.

La prochaine étape serait la vente de presse numérique !

Dernière modification le lundi 07 Novembre 2016 à 18:18:06

173 appréciations
Hors-ligne

Cette révolution (cf. Mr.Panetto)
- crée une discrimination
- détourne notre clientèle de nos commerces, engendrant une baisse de fréquentation puis la dépréciation de nos fonds commerciaux ainsi que la dévalorisation de note patrimoine professionnel
- diminue nos revenus et la rentabilité de nos commerces.

In fine, elle augmentera le rythme des fermetures de nos point de ventes, la boucle sera bouclée.  5000 points de vente, objectif atteint !

Reprise de l'exemple traité plus haut :

Journal de Mickey  pour un abonnement sur 25 numéros,

Vente marchand:       50€    
Com Spécialiste 20 %  = 10€  Non Spécialiste Com14% = 7
Vente abonnement    40,50€
Com Undp 25% = 10,125€   Non Undp 15% =6,075
Vente Réabonnement 40,50€
Com Undp 15% = 6,075 Non Undp 10% =4,05e

Seul l'adhèrent undp, lors de l'abonnement, est gagnant. Lors du réabonnement il est, lui aussi, perdant.
Le but de cette opération ne serait-il pas, en fait,  celui d'alpaguer des adhérents pour une organisation en déliquescence....

Quel chef d'entreprise, lucide, peut-il vendre un produit qui l'appauvrit ?
Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite (Henri Ford)

11 appréciations
Hors-ligne
Quand un client viens en caisse et te dit sans aucune gène  "je vais m'abonner c'est plus pratique ou il y a bien le bulletin d'abonnement à l'intérieur " que fait tu ? tu essaye de faire de la pédagogie en lui explique que si il s'abonne tu finira par disparaitre ? et dans ce cas croit tu que le client est sensible à cet argument ?
jpC

784 appréciations
Hors-ligne
Il faut faire de la pédagogie et ne pas laisser faire sans rien dire ou pire, accompagner le mouvement.
Même si cela ne marche pas fréquemment il en reste toujours quelque chose et le regard sur nous de celui à qui on s'adresse change. Il devient plus méfiant dans ses propos et plus respectueux de notre fonction qui, de par notre speech, devient personnalisée.
N'oublions pas que tout le monde connaît, personnellement ou par l'un de ses proches, les effets du chômage. Expliquer que l'on ne peut pas continuer à exercer le métier si les clients s'abonnent est pertinent et compréhensible. Après, certains n'en ont rien à faire que nous existions encore, et d'autres se disent que si nous ne sommes plus là ils perdront quelques services dont ils ne savent pas aujourd'hui comment ils pourront les remplacer.

En aucun cas il ne faut baisser les bras.
Il faut lutter des trois côtés.
 -côté consommateur en communiquant ouvertement sur le sujet des abonnements
- côté fournisseurs en expliquant que nous ferons la mise en évidence selon notre intérêt
- côté Etat en justifiant notre demande de régulation des prix
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

158 appréciations
Hors-ligne
VIAPRESSE a pour mission de développer l'abonnement pour le compte des éditeurs à moindre coût par notre intermédiaire
ZEENS a pour mission d'être l'application commerciale et promotionnelle sur les smartphones de NOS clients
Certainement à l'avenir un deal entre VIAPRESS et ZEENS pour envoyer directement sur les smartphone de VOS clients des propositions d'abonnement à leurs revues préférées... les deux sont cautionnés par le syndicat non représentatif pour arriver le plus rapidement comme annoncé par Neiges à 5 à 9000 gros points de vente (le Président du syndicat non représentatif s'en fout puisqu'il fait parti de ceux la) 

247 appréciations
Hors-ligne
Il n'est pas très logique que l'Undp demande plus d'argent à l'Etat pour le réseau. Selon sa note sa demande était de 8 millions d'aide et ensuite incite les consommateurs à s'abonner donc à quitter nos points de vente qui ont vocation à faire découvrir toute la presse.

l'Etat donne beaucoup d'argent au transport pour des magazines à vocation  commerciales comme les programmes télé qui n'en n'ont pas besoin.  Il suffit de regarder le cas de Pariscope concurrencé par le net, il a disparu.  Il peut en être de même pour les programmes TV alors pourquoi les subventionner.  Inutile de redonner les sommes que touchent ce segment de la presse, tout le monde est capable de les retrouver.

Alors que l'AADP dit : l'Etat donne trop à l'abonnement en défaveur du réseau.  L'UNDP demande plus pour le réseau et souhaite plus pour les éditeurs qui bradent leur prix.

Amusant  de regarder la fiche de l'Undp sur Presse News  elle dit :
Le réseau de presse s'attaquera au chantier de la promotion et de la fidélisation en 2016.

j'ai comme l'impression que l'Undp à fait un virage à 180°

784 appréciations
Hors-ligne
L'UNDP ne défend pas les intérêts des marchands mais les siens.
L'AADP  défend l'intérêt des marchands et de la filière.

Les membres de l'UNDP sont rémunérés officiellement et tirent des avantages moins apparents de leurs fonctions.
Les membres de l'AADP sont bénévoles et ne tirent aucun avantage de leur engagement.

Si tu veux la paix, prépare la guerre.

247 appréciations
Hors-ligne
je pense que nous pouvons ajouter que  l'AADP défend la liberté d'expression à travers les différents supports: Blog, Facebook ou les marchands et membres de la filière pour s'exprimer et dialoguer.
Quelle défend la transparence dans la filière, en ne cachant pas à ses adhérents, sympathisants et opposants (nous devons bien avoir quelques diffuseurs qui ne nous apprécient pas, pas encore du moins) des projets dangereux pour la liberté d'expression et de création, comme le référencement.

Dernière modification le vendredi 11 Novembre 2016 à 10:01:48

135 appréciations
Hors-ligne
Ce nouveau service d'abonnement est une véritable révolution dans la profession. Elle doit donner un nouveau souffle aux marchands de journaux, et va permettre d'accroître la visibilité des actions de ViaLife, pour accompagner les éditeurs dans la collecte d'abonnements.



https://www.actusnews.com/communique.php?ID=ACTUS-0-46231

Dernière modification le vendredi 11 Novembre 2016 à 11:49:22
Des infos et des .... A vos commentaires

784 appréciations
Hors-ligne
Nous ne sommes pas des collecteurs d'abonnements pour le compte des éditeurs mais des vendeurs au numéro.
S'ils ne veulent plus de nous qu'ils nous payent pour l'arrêt de notre activité.
S'ils jugent que nous leurs sommes utiles qu'ils nous payent en conséquence.

Mais qu'ils arrêtent de nous déposséder des ventes par une concurrence tarifaire qui n'est acceptable que par un gouvernement irresponsable ou lâche.

La loi LANG a sauvé les librairies parce que les éditeurs de livres le souhaitaient pour assurer leur pérennité et garder leur indépendance.
Aucune loi ne viendra sauver les marchands de presse car les éditeurs n'en veulent pas, quitte à nuire à la pérennité de leur propre fonds de commerce.
Tout se passe comme si tout le monde (éditeurs et politiques) avaient déjà décidé que la presse était vouée à disparaître. Les politiques tablent sur le numérique. Les groupes financiers qui gèrent les éditeurs se positionnent en fonction de la rentabilité espérée (publicité, numérique, datas, ...)
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

135 appréciations
Hors-ligne
Bonjour les réclamations  sur les abonnements en magasin avec les promos de noël ....

VALEURS act.    Via Presse   56 € 00  -56%  Économisez:  71€40  Prix en kiosque :  127€40 

http://www.viapresse.com/abonnement-magazine-valeurs-actuelles.html

VALEURS act.    Info-presse.frr    28 € 75  -77% *     Prix en kiosque :  127€40 
                                                                         * offre spéciale Noël avant Noël

http://www.info-presse.fr/fiches/valeurs-actuelles_1997_gp.htm?uni=1

Dernière modification le mercredi 23 Novembre 2016 à 12:12:53
Des infos et des .... A vos commentaires

Ayez bien conscience qu'un éditeur peut facilement baisser de 50 % son prix de vente par l'abonnement, sans rien perdre financièrement.
- il économise les frais de distribution du réseau, allers et retours + invendus, au total 50 % environ du prix public qui se répartit entre mess, dépôts et diffuseurs.
- il encaisse immédiatement = trésorerie nette positive, principe de tout abonnement.
- les frais d'envois sont minorés par aide d'Etat.
Le seul point négatif pour les éditeurs est la non visibilité du titre.
L'accès à la revue devient très restreint, ce qui est insuffisant pour renouveler la clientèle.
Je ne connais pas précisément le taux de remise maxi (par rapport au prix public) au delà duquel l'éditeur ne gagne plus rien, mais c'est bien au delà des 50 %.

784 appréciations
Hors-ligne
C'est exact à un détail près : l'encaissement.
Certains des éditeurs ont contourné la Loi sur l'abonnement en proposant à leurs clients de payer au fil de l'eau et non plus d'avance.
Les mêmes offrent au client la possibilité de migrer vers d'autres titres ou même d'arrêter simplement quand ils le désirent. La notion d'engagement dans la durée fait pourtant partie de la définition de l'abonnement.
Mais l'Etat alerté ne souhaite pas intervenir, comme sur bien d'autres sujets irréguliers.
Dans ces conditions il est inutile d'espérer quoi que ce soit de l'Etat.
Seules des mesurettes à l'instar de celles qui viennent d'être annoncées par la ministre, qui ne sont ni engageantes ni sérieusement coûteuses peuvent être décidées pour faire semblant.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9973 autres membres