www.marchandsdepresse.com

AADP pour l'avenir des diffuseurs de presse

Alerte désinformation en cours

916 appréciations
Hors-ligne
Bonjour à tous,

Des confrères ont reçu un mail de Culture Presse leur donnant de fausses informations.
Déclarant les informer sur la mise en place de la réforme ils leurs disent : 
- qu'ils devront forcément recevoir 16 titres par mld, et,
- qu'ils ne peuvent pas réduire leur linéaire sans avoir préalablement obtenu l'accord de la commission du réseau.

Ces deux affirmations sont évidemment fausses

Vous êtes libres de choisir la longueur du rayonnage que vous souhaitez pour exposer la presse et l'ARCEP n'a pas validé une quantité minimale de titres par mld.

Par ailleurs certains d'entre vous ont également reçu des informations trompeuses de la part de leur dépositaire.
Dans des courriers ou mails envoyés par des dépositaires à des marchands récemment il est fermement préconisé de donner au dépositaire le pouvoir de gérer l'assortiment pour le compte du point de vente. 
Nous rappelons que la loi donne la possibilité en premier au marchand de gérer l'assortiment de son point de vente et que c'est seulement s'il souhaite déléguer cette tâche à un tiers qu'il peut le faire en nommant un représentant (qui n'est pas nécessairement son dépositaire). 
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

265 appréciations
Hors-ligne
il me semble que c'est valable uniquement pour les signataires de l'accord ! 
surfy

L' ARCEP est très claire dans sa décision: le marchand DECIDE
Si accord commercial il y a avec chaque marchand, cet accord devra proposer une rétribution pour chaque engagement, prestation effectués par le marchand
surfy

La réforme de la distribution rééquilibre les pouvoirs et ce changement historique panique
les acteurs "historiques" mais cette réforme sera mise en place car attendue par les marchands
cette perte de pouvoir laisse certain amer et leurs gesticulations inutiles n'empecheront pas le droit des marchands de s'appliquer

916 appréciations
Hors-ligne
C'est exact mais ce nouveau droit ne sera exercé que par la minorité informée qui l'exigera.
Or les acteurs "historiques" désinforment largement les marchands dont la plupart ne suivent pas l'actualité et leur font confiance par défaut. 
Nous avons adressé une demande à l'ARCEP pour qu'elle intervienne face à cette désinformation et impose aux acteurs historiques de rectifier leurs dires afin de permettre aux marchands d'avoir une information conforme à leurs droits réels.
Nous avions prévu cette désinformation et avions alerté le régulateur sur la nécessité de l'éviter en communiquant directement lui-même auprès des marchands mais il ne l'a pas voulu. 
Nous sommes curieux de voir comment il va réagir maintenant face à la désinformation avérée. 
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

265 appréciations
Hors-ligne
information et désinformation quand tu nous tiens :  Alpes-Maritimes: une aide pour les kiosquiers du département

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9912 autres membres