www.marchandsdepresse.com

AADP pour l'avenir des diffuseurs de presse

Appel des décisions supérettes

798 appréciations
Hors-ligne
L'appel en cours des décisions supérettes devrait être tranché avant Noël.
Nous vous communiquerons son résultat dès que nous en aurons connaissance.
Cet appel vise à l'annulation des trois décisions liées à la création d'un contrat spécifique et discriminant en faveur des supérettes.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

253 appréciations
Hors-ligne
Croisons les doigts 

Étonnant, incroyable, surprenant ce sujet des supérettes.

En février dernier le 6, MmeBenbunan  s'offusquait qu'il faille deux ans pour mettre de la presse dans les supérettes.  Elle en faisait son cheval de bataille. 
Dix jours après, le SEPM annonce que l'ARDP a validé le projet du SEPM, qui est une variante du plan PVC de NMPP- Presstalis qui avait été considéré à une époque comme discriminatoire par le CSMP !
Dix mois plus tard, selon certaines informations, seuls deux contrats auraient été signés.  Pourtant ce devrait être le nouvel outil de reconquête du marché !

Pour rappel sur le site duCSMP :
Les travaux du CSMP ont également montré les perspectives de développement qu’offraient les supérettes dans ces territoires. En effet, au cours des dernières années, ces nouveaux commerces de proximité ont fait preuve d’un dynamisme remarquable (développement du nombre de points de vente, rénovation des surfaces de vente, mise en place de concepts innovants, proposition de nouveaux services, extension des plages d’ouverture…).
Les éditeurs considèrent qu’il faut impérativement inscrire la presse dans cette dynamique commerciale. La forte attractivité de ces commerces permettrait en effet de toucher de
nouveaux publics et de compenser la fermeture des points de vente presse. Compte tenu des caractéristiques de ces commerces, les éditeurs sont convenus que la présence de la presse ne pourrait s’y envisager que par le biais d’une offre limitée en nombre de titres.


Discutez avez des gens de Presstalis, et ils vous diront que c'est complétement discriminatoire.

Espérons que la justice saura reconnaître le bien fondé de la démarche de l'AADP.

Si l'AADP perd … ses membres auront été les seuls, à défendre les marchands, alors qu'une grande enseigne de presse avait dans sa contribution, menacé de poursuivre le CSMP.

Si l'AADP gagne …  souhaitons quand même que la direction CSMP et l'ARDP démissionneront.  Ce serait le minimum qu'ils puissent faire. 

798 appréciations
Hors-ligne
Les mesures du CSMP ont été de tous temps contre-productives. En voici de trop nombreux exemples : 
- obligation pour les dépositaires de posséder une maison de la presse
L'obligation de s'en séparer a suivie en raison d'une distorsion de concurrence via la qualité de l'approvisionnement

- création de PVC :
A généré d'une part une augmentation des coûts de distribution, d'autre part une concurrence nuisible aux points de vente existants

- discrimination de rémunération en faveur des concessions :
a contribué à détruire le réseau sans pour autant empêcher la réduction des linéaires presse dans ces concessions.

- absence de délai de paiement limité pour les compléments de commissions,

- acceptation des cautions sur stock pour les repreneurs de magasins,

- refus de reconnaître officiellement le virement comme mode de paiement alors que c'est légalement indiscutable

La discrimination en faveur des supérettes n'est qu'une erreur de plus.

Il en sera ainsi tant que le CSMP sera partial et ne répondra qu'aux sollicitations d'une partie des acteurs de la filière.  Celle-là même qui n'assume pas les conséquences financières de ses décisions. L’État en sait quelque chose mais il a enfin décidé de réagir pour préserver ses intérêts. Nous le savons également mais ne pouvons rien faire sans le soutien de l’État que notre situation ne touche pas plus que çà.
D'un autre côté, si l’État a décidé de s'attaquer au sujet dans son intégralité, cela va prendre du temps. Il doit également prévenir la concentration des médias et souhaite certainement le faire avant de s'occuper de la distribution. Tout en réglant la question de la survie ou du remplacement de Presstalis. Pour les marchands on trouvera toujours preneur pour commercialiser le produit presse.
Eh bien non justement.
D'une part on ne trouve plus preneur pour cette activité.  D'autre part, la pluralité repose sur l'indépendance de la distribution et de la commercialisation. Et ce n'est pas quand DECAUX, via Médiakiosk, ou la grande distribution, se sera emparé du marché, du fait de la disparition quasi totale des marchands indépendants, qu'il faudra se poser cette question.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

798 appréciations
Hors-ligne
Sans surprise le ministère public a lamentablement argumenté en faveur du rejet de notre demande d'annulation des décisions supérettes.
La dissociation de la rémunération et du travail demandé ne le gêne pas.
L'absence d'application des décisions du CSMP prévoyant l'amélioration des conditions de rémunération et d'assortiment des marchands non plus  (même  si ces décisions remontent à 4 ans ce qui démontre qu'elles ne seront jamais appliquées).

Les plaidoiries ont eu lieu cette semaine et le délibéré sera rendu dans la première moitié de janvier.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

253 appréciations
Hors-ligne
Le ministère public pouvait-il déjuger des institutions tels que le CSMP et l'ARDP qui sont inscrites dans la loi Bichet ? 
il est quand même incroyable que l'Etat puisse soutenir le Csmp qui vote des décisions discriminatoires et qui est dans l'incapacité de mettre en œuvre la décision 2014-07 concernant les modalités de la mise en application de la décision 2014-03. 
Sans avoir fait l'ENA ou HEC  il était tout à fait possible de mettre en place un système alternatif, mais il aurait fallu que le Csmp le souhaite vraiment.

798 appréciations
Hors-ligne
En soutenant la légitimité de dissocier le travail fourni (nombre de titres mis à la vente)  de la rémunération accordée le ministère public incite à ne plus reconnaître la valeur du travail.

Est-ce vraiment là l'exemple que veut donner le gouvernement ?

Messieurs les dirigeants de l'Etat, Président, Premier Ministre, Ministres, il est encore temps pour vous d'agir, faute de quoi vous serez responsables des catastrophes à venir. 

Marchands de presse, suivez bien le résultat de cet appel que nous avons lancé. 
Si les juges confirment le bien fondé de ces décisions, c'est qu'ils jugent que votre travail ne mérite pas le salaire que vous gagnez. Dans ces conditions vous n'aurez pas d'autre alternative que d'obtenir la réduction de 60% des exemplaires fournis ou de quitter ce métier le plus rapidement possible.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

159 appréciations
En ligne
Bonjour
Avons nous un retour de cet appel ?
Merci et bonne journée

253 appréciations
Hors-ligne
il semblerait que c'est pour fin janvier ... Croisons les doigts !

159 appréciations
En ligne
okay !

798 appréciations
Hors-ligne
Jugement le 24 janvier, sauf report.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

159 appréciations
En ligne
okay

798 appréciations
Hors-ligne
Comme on pouvait s'y attendre la cour d'appel n'a pas invalidé les décisions supérettes.

Mais son argumentaire pour défendre son jugement est particulièrement édifiant au regard de son rôle et de sa vision de l'avenir de notre profession.
Nous prenons le temps de l'analyser en détail et vous en ferons partager toutes la saveur.

Une chose est claire, comme nous l'avions dit avant ce jugement, il est plus qu'urgent de cesser cette activité. C'est en tous cas le principal argument des juges qui estiment qu'il n'y a aucun avenir pour les marchands. Messieurs, laissez la place à la grande distribution car il en va de l'avenir de la presse en France.

Encore heureux que la grande distribution n'en veuille pas. (le nombre de contrat supérettes signé depuis les décisions du CSMP est quasi nul). Cela vous laisse un minimum  de temps pour agir suivant votre intérêt.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

253 appréciations
Hors-ligne
Si la réforme prévue remet le système à plat cela démontrera le bien fondé du recours de l'AADP  et mettra en évidence les discriminations.

159 appréciations
En ligne
Merci pour vos informations !

159 appréciations
En ligne
Bompard, Mulliez, Papin, Leclerc... vont peut-etre prendre des stands à Expopresse pour remercier le Président du syndicat non représentatif de n'avoir rien fait pour soutenir les marchands, comme d'habitude !

253 appréciations
Hors-ligne
Trois oui trois !  c'est le nombre de contrats supérettes signés en deux ans.


Comme aurait un ancien président de la république c'est un projet qui à fait : "pschitt"

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9926 autres membres