www.marchandsdepresse.com

AADP pour l'avenir des diffuseurs de presse

Ce n'est pas possible

790 appréciations
Hors-ligne
C'est toujours le même discours, quel que soit le sujet : "ce n'est pas possible de ..."
Ainsi il n'est pas possible d'être agriculteur sans pesticides, et pourtant ...
Aux USA ils ont tellement adoptés l'agriculture intensive qu'ils ont maintenant des problèmes de fertilité du sol.
L'arrêt de la vente d'armes au public n'est pas possible non plus ... disent les vendeurs d'armes.

Dans notre filière il paraît qu'il n'est pas possible d'éditer sans les ressources publicitaires.

En réalité c'est très possible mais, pour l'instant il est encore plus facile et immédiatement rentable de vivre de la publicité que de vivre de la vente de contenus.  
La notion de possibilité n'est en réalité qu'une question de rentabilité immédiate.
Cela signifie que les éditeurs ne cherchent pas seulement à pouvoir vivre de leurs produits mais également à être plus rentables que leurs collègues pour valoriser leur entreprise sur le marché. Et tant pis si cela se fait au détriment des autres acteurs.
Même si l'extinction de leur réseau de vente nuit à leur avenir.

Il faut impérativement protéger les éditeurs contre leurs excès. C'est le rôle de l'Etat de préserver la filière. La Loi Bichet doit être révisée. L'abonnement doit y être intégré. Le prix unique de la presse doit voir le jour comme ce fut le cas, avec réussite, pour le livre. Une régulation des prix doit être mise en place. Un équilibre des pouvoirs doit naître. Le modèle économique des éditeurs doit être modifié pour assurer la convergence d'intérêt entre les acteurs de la filière. A défaut, il faut contraindre les éditeurs à mieux partager la valeur ajoutée entre les acteurs. 
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

104 appréciations
Hors-ligne
C'est juste évident , cette analyse est parfaite , sauf que l'on obtient ca comment ? L'on repart en réunions pour 10 ans voir plus ? Ou nous avons d'autres solutions pour accélérer le changement ?

790 appréciations
Hors-ligne
Le changement est en cours d'accélération.
Un collectif est en train de se mettre en place regroupant de nombreux éditeurs (MLP et PRESSTALIS) des marchands (vos serviteurs et vous-mêmes si vous le désirez), des dépositaires, le grand public et même des politiques s'ils le veulent.

Le renversement du conseil d'administration des MLP est un signe fort du changement.
Il est des éditeurs qui veulent vivre d'autre chose que de publicité et de subventions et sont prêts à se mettre autour de la table. Seuls les nantis font encore la fine bouche parce qu'ils ont peur d'y perdre. Mais nos idées progressent ...

Pour info : collectif AGIR POUR LA PRESSE
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9979 autres membres