www.marchandsdepresse.com

AADP pour l'avenir des diffuseurs de presse

Chacun doit participer

873 appréciations
Hors-ligne
Que se passera-t-il si rien ne change ? 
Les points de vente continueront à disparaître.
Les ventes continueront à diminuer.
La logistique devra se serrer la ceinture.
Certains de ses acteurs disparaîtront à leur tour.

Le marché s'est inversé en 2007.
Depuis, le processus s'est engagé et les premiers effets s'en font ressentir.
Les premiers impactés sont les marchands mais il ne seront pas les seuls.
La seule solution est d'adapter la filière à son nouveau marché. 
Pour cela, chacun doit participer.

L'Etat a commencé en changeant le cadre législatif.
Mais tous les acteurs de la filière doivent y mettre du leur.
Les éditeurs doivent selon leur taille :
- adapter leur production aux ventes (pour les plus petits)
- soutenir le réseau par une politique tarifaire plus favorable à la vente au numéro (pour les plus grands)
Les SADP doivent améliorer la qualité de service (souplesse, rapidité) tout en se basant sur un nouveau modèle économique basé sur les ventes au lieu de fournis majorés d'invendus en quantité.
Les dépositaires doivent devenir des exploitants commerciaux des secteurs qui leurs sont confiés. 
Les diffuseurs doivent devenir des marchands responsables des ventes sur leur zone de chalandise, gestionnaires de leurs stocks et relayer les demandes des clients.

Tout ceci demande de grands changements.
Le premier d'entre eux est le plus difficile : abandonner le modèle déficient pour adopter le nouveau modèle incontournable qui seul permet l'adaptation au marché en récession.

L'autre possibilité est de fermer les yeux en se disant "jusque-là, tout va bien pour moi". 
Dans ce cas, bonne chance. Il n'y en a plus pour longtemps. 
Je ne crois pas que qui que ce soit dans la filière ait intérêt à soutenir ce langage. 

En revanche, j'entretiens l'espoir que chacun verra son intérêt à accepter le changement et à le mettre en oeuvre le plus rapidement possible. Si tel est le cas, des diversifications pourront utilement améliorer la situation de tous assez vite. La difficulté n'est en effet pas de trouver du travail mais de sauver notre outil commun. 
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

20 appréciations
Hors-ligne
ben , il y a du travail...

Face à la réalité, auriez vous de moins en moins confiance ?
Ce n'est pas moi qui vous reprocherait de douter de ce système et des pseudo rénovateurs prêts à s'auto-dépouiller !
100 % d'accord avec vous, il s'agit de s'adapter tout de suite, et de tout faire pour sauver son capital. La probabilité de voir tout s'améliorer pour le réseau est nulle.

873 appréciations
Hors-ligne
Il ne s'agit pas de confiance mais de réalisme. Ce n'est qu'une question de temps.
Regardez ce qu'il se passe en ce moment. Le changement incontournable est en train de se produire. PGP, filiale de Reworld livre les GMS en ne facturant plus que les ventes une fois par mois et, curieusement, trouve de nouveaux clients. En Savoie, le dépositaire semble dire que s'il ne facture plus que les ventes  son activité ne sera pas viable. En réalité c'est faux mais il est vrai que ce sera certainement plus contraignant de chercher à améliorer la performance que de livrer tout et n'importe quoi sans se poser de questions. Et la notion de viabilité est toute relative. Comparée à celle des marchands l'activité de dépositaires est très rentable. Mais on peut comprendre leur volonté de préserver cette rentabilité. 
Et, curieusement, maintenant les éditeurs se désolidarisent de l'action des messageries en disant "ce n'est pas nous; il ne faut pas confondre la presse et les produits livrés en flux poussés par les messageries". (cf la contribution du SEPM soutenue par CP).
La question du moment est : peut-on continuer à livrer tout et n'importe quoi en facturant de force. 
La réponse est doublement non.
Non parce que les marchands disparaissent et que cela nuit aux ventes.
Et non parce que la loi ne va plus le permettre (justement pour éviter les effets pervers : baisse des ventes et, accessoirement, fermetures). 
Donc il va falloir forcément agir : soit en en arrêtant de livrer tout et n'importe quoi, soit en remplaçant la facturation des livrés par celle des ventes, soit par un mixte des deux. 
C'est incontournable.
Et même si cela prend un peu plus de temps qu'il ne serait souhaitable (pas uniquement pour nous mais également pour la filière toute entière) parce que certains acteurs tentent de s'y opposer, cela va arriver. Et plus vite que ces acteurs ne le pensaient. 
 
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

Si la pratique du dépôt savoyard est tolérée par le métier, d’autres dépôts risquent de s’en inspirer. Si c’est le cas , c’est qu’il n’y a plus de règles et qu’il va y avoir du chaos !. 

180 appréciations
Hors-ligne
c’est qu’il n’y a plus de règles

Quelles règles….. ?

Il y a des règles dans notre profession ?
Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite (Henri Ford)

Neiges, ne jouez pas les victimes.
Si les inconvénients à pratiquer ce métier dépassent les avantages, qu'y faites vous encore ?

180 appréciations
Hors-ligne
C'est toute votre personnalité, en difficulté, pour déplacez la discussion et occultez le sujet en cours.
Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite (Henri Ford)

Aucun rapport avec le sujet initial, comme votre ironie sur l’absence de règles. Elles sont tellement absentes que vous les contestez sans cesse. La démonstration que vous êtes dans la réaction et pas dans la raison.

180 appréciations
Hors-ligne
pas dans la raison...
Que serions nous sans vous ?
Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite (Henri Ford)

Je n'ai pas dit que j'étais votre sauveur.
Simplement que vous êtes des réveurs contestataires, plus que des réformateurs.

180 appréciations
Hors-ligne
Ouf !
Quel soulagement  !!!
Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite (Henri Ford)

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9810 autres membres