www.marchandsdepresse.com

AADP pour l'avenir des diffuseurs de presse

Comment demander la réduction des linéaires ou du volume ?

0 appréciations
Hors-ligne
Bonjour, j'ai repris une presse en juillet 2019 avec 119m linéaire développé. Sauf que le Covid est passé par là (je vous fait grâce des détails) et à l'heure où j'écris ce post j'ai un fort besoin de trésorerie pour résorber un trou de 9000€. Plus de trésorerie, plus de stock, flux tendue à mort ! La seul solution qui me reste après avoir fait le tour de tout et avoir eu des refus de partout, c'est réduire ma presse pour faire rentrer de la trésorerie. Comment m'y prendre ?

162 appréciations
Hors-ligne
hypso
malheureusement vous avez mis le pied dans un piège .il faut bien comprendre que la presse n'a que faire des problèmes de trésorerie de ses clients .
vous êtes un NUMERO qui doit cracher un maximum de pognon .
si vous avez compris cela vous êtes à moitié sauvée  
que faire 
déjà
supprimer les prélèvements et ne payer les factures que par chèque.
vous les prévenez que vous allez renvoyer tout le stock que vous avez en trop .
à partir de la ; il faut avoir les nerfs solides 
ils vont vous menacer .
à vous de tenir 
ne pas oublier de tenir vos renvois au jour le jour .
tenez nous au courant .
la peur doit changer de camp

0 appréciations
Hors-ligne
Très bien je vais suivre votre conseil, je reviens vers vous étapes par étapes... Merci 

Mary,
Votre situation de trésorerie peut être dûe, comme pour beaucoup de monde, diffuseur de presse ou pas, à une activité un peu trop faible, mais certainement à un fonds de roulement insuffisant dès le départ. Eventuellement à un stock de marchandise hors presse trop important, et que vous ne pouvez pas retourner et qui vous plombe.
Sachez qu'en diminuant votre linéaire de presse, vous ne retrouverez pas de trésorerie. Ce que notre collègue vous a écrit est malheureusement pour vous, une ânnerie. Renvoyer de la presse, ou menacer votre dépôt de le faire a été tenté mais cause plus de problèmes qu'autre chose.
Début de solution, et facile à faire : réduire le linéaire pour remplacer par du hors presse est la solution si vous avez le potentiel de ventes. Votre dépôt ne l'acceptera pas, mais à vous de lui montrer que la rentabilité de la presse est très insuffisante. Il sera obligé d'accepter cet argument car vous connaissez votre boutique, pas lui.
Mais gardez toujours en tête que la presse vous cause une dette, pas une avance de trésorerie. Et cette dette ne sera jamais complètement payée, car plus de la moitié de la presse sera retournée mécaniquement. 
Faites bien attention à la gestion des stocks de hors presse.

162 appréciations
Hors-ligne
mary 
c'est un conseil de 123456
qui bien que formateur presse UNDP , n'a pas réussi à régler la question chez lui et a fermé boutique 
ça ce n'est pas une ânnerie , c'est la stricte réalité .
quelle différence dans votre caisse faites vous  entre "une dette "et "une avance de trésorerie ".
ceci dit c'est vous qui vivez la situation et vous seule qui devez trancher et ce n'est pas facile .
je ne vais bien sur pas polémiquer avec "sheldon "
une petite remarque quand même 
il dit
"Eventuellement à un stock de marchandise hors presse trop important,"
et il te conseille d'ajouter du hors presse .!!!!!!!!!

Dernière modification le lundi 30 Août 2021 à 08:52:15
la peur doit changer de camp

893 appréciations
Hors-ligne
La première des choses à faire est de mettre fin au prélèvement automatique et de ne régler que par chèque ou virement. cela permet de reprendre la main sur l'argent qui sort de votre compte et de montrer au dépositaire qu'il ne peut plus vous livrer tout et n'importe quoi et se payer comme il l'entend. 

La seconde est de discuter avec le dépositaire pour qu'il soit conscient de vos difficultés et qu'il accepte de reprendre une partie du stock en vous en créditant. 

S'il refuse il n'y a pas d'autre choix que de le mettre en demeure pour l'associer à vos difficultés en le rendant responsable de ce qui pourrait advenir. 

Ensuite il faut exploiter immédiatement le droit que vous confère l'article 5.3 de la Loi Bichet modifiée en octobre 2019 : restituer tous les titres non agréés par la CPPAP que vous ne voulez plus (ceux que vous ne vendez pas). Dans la colonne gauche de notre blog vous trouverez un lien pour vous donner la liste des titres agréés. Les autres ne le sont pas. Déduisez de vos règlements les montants des titres non agréés que le dépositaire vous livre de force sans avoir obtenu préalablement votre accord. 

Et mettez l'ARCEP et l'AADP en copie de votre courrier de mise en demeure.
N'hésitez pas à nous tenir informés de l'avancée de votre situation.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

Ne pas faire la différence entre une dette et une avance de trésorerie, c'est ne rien connaître à la gestion. Comment peut-on être commerçant et ignorer ça ?
Mary, n'écoutez pas ces travers.
Proposer plus de hors presse est la solution si et seulement si vous avez le potentiel de ventes, et que c'est la place consacrée à la presse qui vous empêche de mieux rentabiiser votre affaire.
Evidemment, il est hors de question de stocker pour stocker, mais là aussi, il faut être assez mauvais pour imaginer une telle absurdité.
Virer la presse pour mieux exploiter, c'est ce que j'ai fait avec succès....et ça marche. 
En gardant qu'un petit assortiment de presse, c'est peut être le meilleur coup à faire pour vous,  car la presse fait venir du monde. En vivre, c'est autre chose.

893 appréciations
Hors-ligne
123456, c'est ce que vous avez pu faire parce que vous êtes dans l'hypercentre piétonnier d'une ville touristique importante. Ce n'est pas le cas de la plupart de nos confrères.
De toutes façons Mary n'est pas en demande de conseil pour gérer son magasin mais pour réduire les effets négatifs de son approvisionnement actuel en presse. 
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

162 appréciations
Hors-ligne
123456
cela fait 20 ans que je suis marchand , et je n'ai pas fermé boutique MOI , bien que ne sachant pas faire la différence entre un trou dans un budget créé par une dette ou une avance de trésorerie .
toi tu savais ce qui ne t'as pas empêché de fermer boutique.
 
la peur doit changer de camp

162 appréciations
Hors-ligne
MARY , je ne peux que vous conseiller de suivre les conseils de DESCARTES , qui est quelqu'un de sérieux .
la peur doit changer de camp

Hypso, ce n'est pas moi qui ait besoin d'idées ou de conseils pour faire tourner ma boutique. Elle n'a jamais tourné autant que maintenant !
Et abandonner la presse pour rentabiliser avec du taxable ne s'appelle pas fermer boutique. Encore un truc faux et tu le sais, on sait comment tu fonctionnes. T'es pas à une ânerie près.
Descartes et moi proposons des voies différentes. Lui est procédurier et les avancées éventuelles, très lentes, sont plus qu'incertaines.
En proposant à Mary de réduire son linéaire de presse, c'est cohérent pour Mary et surtout pas contraire aux responsabilités de son dépositaire.
Mais tout ça n'est valable que si l'environnement de Mary est propice à une activité rentable et immédiate. 
A Descartes : non, rendre de la presse ne suffira pas à retrouver de la trésorerie. Vous le savez.
La cause, le vrai sujet est donc comment mieux exploiter. Le problème de Mary, est celui qui m'a fait changer de profession, celui de manque de rentabilité. Une trésorerie insuffisante est un premier signal, mais n'est que la conséquence d'une carence de fonds.

il faudra plusieurs mois à Mary pour réduire son stock car les livraisons se font sur l'historique
donc la réduction du linéaire mettra du temps à produire son effet sur la trésorerie 

A Mary d'insister sur l'urgence pour que son dépositaire fasse son taf , cad livrer selon le potentiel du magasin, conformément à ce qui est précisé sur le contrat entre le dépôt et le diffuseur.
Je sais, cette méthode ne plait pas aux dépôts, mais à nous diffuseurs d'exiger ce qui doit être, et non pas se sentir complètement soumis à son dépôt.

162 appréciations
Hors-ligne
hypso 
il y a vraiment de quoi rigoler avec SHELDON 
un formateur presse UNDP qui a raconté des salades aux futurs marchands pendant X années en étant grassement payé , avoue aujourd'hui qu'il faut LIQUIDER la presse et vendre du taxable .il donne la marche à suivre , alors que lui n'a pas réussi .
MARY écoutez ce que dit DESCARTES , lui ce n'est pas un charlot 
la peur doit changer de camp

NB : Ce site n'est là fait pour cracher son venin, ou pour exorciser une jalousie rampante.
Ni pour faire état de ses limites intellectuelles.

162 appréciations
Hors-ligne
hypso
le surnom de SHELDON te va très bien 
ils vont te donner le prix NOBEL .
la peur doit changer de camp

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9925 autres membres