www.marchandsdepresse.com

AADP pour l'avenir des diffuseurs de presse

comptoir du livre

3 appréciations
Hors-ligne
Bonjour, je vais essayer la librairie et je prévois de contacter le comptoir de livre.
Dans les CGV il est précisé:


[table]EXPEDITIONS   [/table]

- Des frais d'approche s'élevant à 3 % du montant prix public seront calculés sur chaque facture, avec un minimum de 
5.30 € HT (en dessous de 150€) par envoi. (ne concerne pas les clients ayant pris l'option « formule Point Presse »)



D'après votre expérience pouvez-vous m'expliquer la formule à choisir?

Merci.

Les différents intervenants grossistes et distributeurs ont tous leur manière propre de facturer le port. Dans tous les cas, il est préférable de grouper au maximum pour "mutualiser" ces frais.
Regardez ce qu'il vous resterait en net (taux de remise - port), c'est le plus important.
Assurez vous bien que le Comptoir du Livre peut vous fournir au moins les meilleures ventes récentes, et dès la parution. Regardez aussi ce qu'ils vous reprennent sur la partie que vous ne vendrez pas. Avec un maximum ou pas. Car comme dans tout magasin, il est impossible de savoir à l'avance exactement ce qui sera vendu.
N'hésitez pas à contacter Hachette et Interforum et comparez avec la CDL. Pour débuter, ce sont eux qui se partagent le gros des ventes y compris en Poche et Pocket.  Ensuite Sodis et Union Distribution ont qq grosses ventes, mais sont globalement plus littéraires.
L'avantage de n'avoir qu'un fournisseur comme le CDL est que tout est simplifié, mais c'est au détriment de marge minorée, et éventuellement de mises en places retardées sur les nouveautés.
Le CDL peut être considéré comme une rampe de lancement pour débuter et développer un peu. Sans savoir ce qu'ils vous proposeront en tx de remise, sachez qu'il serait bien d'obtenir au moins 27 % net, dès le début, ou très vite si les ventes marchent bien. Après, il faudra passer avec chaque distributeur pour évoluer en rentabilité.
Mais dans tous les cas, le coût du port coûte moins cher en librairie qui annonce clairement le prix, alors que pour la presse, c'est un forfait favorable aux intermédiaires. C'est pour ça qu'il ne reste que dalle aux diffuseurs.

151 appréciations
Hors-ligne
pour faire fortune avec la presse , il faut s'adresser à des experts de la vente au numéro , c'est à dire CULTURE -PRESSE (ex UNDP).
avec eux aucun soucis , c'est fortune assurée .
vous en avez un , un ancien de l'UNDP , 123456 , qui donne des conseils , après avoir pompé la trésorerie des marchands qui s'installaient ,avec des stages BIDONS à 600 euros  .
il croyait tellement à ce qu'il racontait qu'il a LIQUIDE la presse .
vous avez en ce moment la représentante de CULTURE-PRESSE de ST MALO qui est aussi candidate LREM pour les élections qui "flatte" les ministres chaque jour , c'est bon signe , ça va aller mieux ..
la peur doit changer de camp

151 appréciations
Hors-ligne
la réalité est malheureusement tout autre .
il n'y a plus un sous en caisse .les gens ont le porte monnaie vide , comment voulez vous faire tourner le commerce dans ces conditions .
de plus vous avez AMAZON qui casse les prix et ne paie pas un centime d'euro d'impôt , comment voulez vous lutter .
c'est certainement de la faute des GILETS JAUNES  , sauf que la croissance en Allemagne chute à 0,5 % et qu'ils n'ont pas de GJ
la peur doit changer de camp

255 appréciations
Hors-ligne
l'argumentaire de 123456 me semble tout à juste et très pro (désolé Hypso) il y a aussi la Librairie de Paris qui je crois offre aussi ce genre de prestation. 

Evidemment plus on travaille en direct avec les éditeurs ou leur distributeurs mieux c'est. Mais pour cela il faut quand même faire un certain CA avec eux.

151 appréciations
Hors-ligne
Gamma tu n'as pas à être désolé 
je constate simplement 
je suis originaire de Boulogne sur Mer 120000 h plus une librairie , à Calais il y a le Furet à la cité de l'Europe , STOmer plus rien .
Dans le midi Narbonne !!!!!!!!!,Carcassonne!!!!!!.
par contre ma factrice hurle la mort avec les colis Amazon .
la peur doit changer de camp

18 appréciations
Hors-ligne
Quelle surface ou ml en librairie ?

CDL :les nouveautés arrivent souvent avec retard, 1 à 3 jours après la sortie nationale... pas top top
 pour les livres en stock, commande du matin, expédiée l'après midi-midi (sauf quelques exceptions)
grossistes avec des marges variables suivant éditeurs, parfois 13% ou moins .... + frais de port
ne pas oublier lalibrairie.com qui avec 10% mais sans frais de port, permet de capter (ou conserver des clients) surtout pour livres distribués par SODIS ou UD qui ne sont pas en stock au CDL et qui donnent un délais de 10 à 15j pas très concurrentiel avec la vente en ligne...

3 appréciations
Hors-ligne
- Des frais d'approche s'élevant à 3 % du montant prix public seront calculés sur chaque facture, avec un minimum de  
5.30 € HT (en dessous de 150€) par envoi. (ne concerne pas les clients ayant pris l'option « formule Point Presse »)


L'option formule point presse: 20% franco

18 appréciations
Hors-ligne
Quelle est la remise proposée ?

si 25% - 3 = 22, mieux que les 20% formule point presse.

3 appréciations
Hors-ligne
oui 25% -3 mais un minimum de 5.30 euros en dessous d'une commande de 150 euros.
Je lis comme ça les conditions générales de ventes.

Grille tarifaire: -5000 euros 23 à 25%
                        de 5000 à 10000 26%
                        de 10000 à 15000 27%
                        de 15000 à 20000 28%
                        de 20000 à 25000 29%
                        + de 25000 30%

pour commencer il préférable la formule presse 20%  franco.

Travailler du livre ou n'importe quoi d'autre à 10 % de rém. ne vaut pas la peine d'en parler.
Et en cas de non vente, que prévoient les conditions ? 
Frais de retour à leur charge ou à celle du magasin ?
Et si c'est pour gagner si peu qu'avec la presse, la question de vouloir vendre du livre se pose.
Pour le retard sur la date de mise en vente des nouveautés, c'est évident...les intermédiaires ont un traitement et donc un délai supplémentaire.
Ces intermédiaires n'ouvrent pas systématiquement de compte sur simple demande. Exigent-ils une caution ?
Tous ces processus ne sont là que pour faire du volume, piquer des parts de marché aux concurrents, mais ça n'enrichit pas le vendeur final. Faites bien attention avant de vous créer une nouvelle dépendance. Si possible, travaillez directement avec les diffuseurs (Hachette et Interforum principalement).
Une fois de plus, regardez ce qu'il vous reste en net, et pas le coût ou le % des frais de port.

151 appréciations
Hors-ligne
ce qu'il faut savoir 
Auchan ferme 21 magasins et licencie 780 personnes 
la raison est simple 
les dividendes versés aux actionnaires sont passés de 24 % à 12 % .ce qui n'est plus rentable .donc on élimine
la peur doit changer de camp

18 appréciations
Hors-ligne
Dans son enquête, les coulisses de la grande distribution, Christian jacquiau, précise que pour un emploi créé dans la grande distribution, ce sont trois à cinq qui disparaissent dans le tissu local : agriculteurs, commerçants, etc.
un peu hors sujet...

151 appréciations
Hors-ligne
Dentderez 

Pas du tout hors sujet 
ce sont les chiffres qui sont intéressants 
12% de rentabilité ce n'est pas viable c'est ce que les GMS dégagent sur le CA.
à toi de voir .
la peur doit changer de camp

Hors sujet ou pas, on peut toujours chercher à positiver.
Certaines cellules hors des villes ferment, pour parfois revenir dans les centres...à nous de saisir l'occasion. Au moins pour ceux qui y croient.
Et pourquoi critiquer la GMS qui ferme quand ça ne rapporte pas ou pas assez ?
Notre objectif n'est il pas le même, d'autant que l'actionnaire, c'est nous, c'est NOTRE pognon !!!
Si les rentabilités générales doivent baisser, le commerçant propriétaire de son fonds conserve un avantage par rapport à celui qui doit s'installer avec tous les frais qui vont avec.
Le truc est de trouver l'activité qui conviendra à chacun, et durablement viable pour ne pas perdre la valeur du fonds.

18 appréciations
Hors-ligne
un peu hors sujet, je parlai de ma réponse...

pour la librairie.com
à mon avis :
- il faut devenir point relais, c'est gratuit.
- les clients qui commandent chez eux ne veulent pas d'amazon, donc une possibilité de les récupérer comme clients ce qui m'est arrivé... de bons clients... (faut pas rêver, 1-2 par an)
- ensuite, c'est un choix, vaut-il mieux vendre parfois un livre (payé à la commande) pour 10% et améliorer son image vis à vis de sa clientèle (qui peut-être pressée, scolaire ou touriste) ou bien rater une vente à 25% parce que le délai de livraison est beaucoup trop long (10 à 15 jours)?
- oui, il y a des clients qui préfèrent s'adresser à leur libraire plutôt qu'à internet pour leur commandes de livres surtout si les délais de livraison sont acceptables...

18 appréciations
Hors-ligne
Non, nous n'avons pas le même objectif que la GMS...
Depuis 40 ans et tout le flot de publicités émis, elle nous fait croire des choses qui ne sont pas vraies (ou pas toutes vraies).
Pour en savoir plus, "100 jours sans super marché" de Mathilde Golla, journaliste au figaro.

Si votre objectif est d'exploiter votre magasin durablement avec des marges aussi ridicules, on en reparlera dans qq années.
On se bat pour avoir plus normalement, pas pour avoir moins...
Un de mes amis tient une des librairies à l'origine du groupe la librairie.com, à Belleville. Ce qu'ils ont créé est un exemple de réussite exceptionnel, dans un environnement très difficile...ils sont même devenus chroniqueurs littéraires sur France Info !!!
Mais sachez qu'ils n'apportent qu'un service marginal dans tous les magasins qui sous traitent avec eux. Aucun magasin n'est viable en vendant du livre que par leur biais.

18 appréciations
Hors-ligne
123456

où ai-je indiqué qu'il fallait vendre tous les livres via lalibrairie.com ?

pourquoi faussez-vous le débat à ce point ?

Non. Mon post précédent comportait 2 sujets, distincts.
1 ) la rentabilité.
2 ) librairie.com que vous avez évoqué.
Donner des précisions n'a jamais faussé le débat : "ne vendre que par le biais d'un intermédiaire (supplémentaire) n'est pas viable". Ne sommes nous pas d'accord ?

151 appréciations
Hors-ligne
pendant 4/5 ans il était évident que tout ce qui touche le "papier" était en chute en libre ,aujourd'hui c'est TOUT le commerce en général qui est en chute libre .
d'où la question "que faire " "comment trouver le bon créneau" 
je suis buraliste et la confédé s'est acoquinée avec le gvt qui lui a fait avaler des couleuvres .comment croire un seul instant que l'on va remplacer 50000 euros de CA par mois en vendant des billets de train ou des carottes .
le résultat n'a pas tardé à se faire sentir après l'augmentation des prix.
nous sommes passés d'un état de droit au far west.
les gens ont trouvé le bon créneau , trafic de drogue et de cigarettes .
comme les flics sont occupés avec les gilets jaunes , on voit les trafiquants s'installer sur les places des villages et vendre comme de simples commerçants ambulants .nous sommes dans une très mauvaise période 

Dernière modification le mardi 07 Mai 2019 à 08:35:44
la peur doit changer de camp

Non, la période n'est pas si mauvaise que ça, et noircir le tableau ne peut qu'entretenir du négatif.
Il y a des cas difficiles. Mais même : chacun d'entre nous a les moyens de prendre des décisions pour s'adapter au mieux dans son environnement.
Ne rien faire à part critiquer ou haïr est l'échec assuré.

151 appréciations
Hors-ligne
en effet le déficit du commerce extérieur vient d'exploser à plus de 5 milliards , mais tout va bien .les demandes de permis de construire sont en chute libre de 10% alors que le crédit en banque n'a JAMAIS été aussi bas 1,25.mais tout va bien 
ces annonces c'est BFM business une télé de "gauche " qui les fait .
après chacun décide de son avenir comme il veut.
la peur doit changer de camp

18 appréciations
Hors-ligne
pas tout en négatif,
en librairie, je suis à environ +4% et la librairie.com correspond à moins de 1% de mon CA librairie...

151 appréciations
Hors-ligne
Dentderez.
chacun voit midi à sa pendule 
c'est TON commerce , c'est TOI qui décide .
si tu veux un bon test , tu vas dans une banque qui n'est pas la tienne et tu demandes s'il veulent te faire un prêt pour acheter une librairie -presse
la peur doit changer de camp

18 appréciations
Hors-ligne
C'est bien pour cela que je réduis mon linéaire presse très régulièrement...

On bifurque vers un autre sujet, mais il est très intéressant.
La question de réduire le linéaire presse pour le remplacer par autre chose a déjà été posée sur ce site. La pratique professionnelle prévoit une procédure de demande auprès des fournisseurs pour accepter ou refuser une modif. de linéaire. Ce à quoi j'ai toujours dit "surtout, ne demandez rien, faites le". Car un commerçant est le mieux placé pour gérer son propre taf, contrairement à l'amont de la profession qui ne peut accepter toute perte de linéaire.
Et pour vous, Denderez, comment se passe cette diminution de linéaire de presse ? 
Je crois que sur ce coup là, vous avez bien fait, et le modèle serait à suivre par plus d'un.

151 appréciations
Hors-ligne
Dentderez 
vous réduisez votre linéaire , diable , votre dépositaire dit AMEN .
il ne faut pas oublier que , quand vous réduisez votre linéaire presse , vous réduisez AUSSI son CA.
Demandez lui pour rigoler qu'il ne vous facture que vos ventes moins vos commissions .
je pose la question depuis un mois à Culture Presse , mais ils ne répondent pas .eux si prompts à défendre les Marchands c'est étonnant non.
la peur doit changer de camp

18 appréciations
Hors-ligne
Dans le dossier à remplir la case réduction du linéaire n'existe pas (ni l'augmentation d'ailleurs)...
Obligé de faire une demande comme si nouveau dans la profession !!!

le marchand de presse, il est un peu comme Don Quichotte...

Dernière modification le vendredi 10 Mai 2019 à 17:59:44

Un formulaire de demande de réduction de linéaire n'existe pas.
Un diffuseur qui veut le réduire (ce que ne sait comprendre la profession) doit prévenir son dépositaire, afin que celui-ci livre en fonction de la place consacrée à la presse.
La vraie demande est celle là, et non pas de demander et de dépendre de l'avis de ses fournisseurs. Pas de Don Quichotte ici.
Ne prenez pas les choses à l'envers : c'est le diffuseur seul qui détermine la taille de son linéaire. Ce que souhaitent les fournisseurs n'est pas le sujet. A eux ensuite de livrer d'après les capacités de présentation ; c'est ce qui est précisé sur les contrats dans les obligations du dépositaire, et qu'ils ne respectent pas. Livrer au maximum leur est prioritaire...
Denderez, il serait intéressant de savoir si vos livraisons ont baissé depuis votre réduction de linéaire.

3 appréciations
Hors-ligne
Attention.
Regardez bien vos commissions Librairie.com, Il me semble que la rétrocession sur les ventes de livre pour un l'achat d'un client via la Librairie.com n'est plus de 10% mais de 5% depuis déjà au moins 1 an.
Vous pouvez par contre mutualiser vos commandes de petits éditeurs directement par la Générale du Livre (Même société) avec des commissions plus intéressantes mais moins que chez les éditeurs en direct (mutualisation des frais de port)



Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9546 autres membres