www.marchandsdepresse.com

AADP pour l'avenir des diffuseurs de presse

Désespoir mais des espoirs...

875 appréciations
Hors-ligne
La situation vécue au quotidien est désespérante. Nous le savons tous. 
Elle crée d'énormes difficultés à beaucoup de marchands de presse.
Un bon nombre ne s'en remettra pas. Beaucoup se posent la question de savoir s'il faut continuer ou passer à autre chose. 
Notre rôle n'est pas d'arbitrer cette décision. C'est à chacun de la prendre en fonction de son sentiment et de ses possibilités.

Nous voyons toutefois maintenant de dessiner un avenir différent, fortement inspiré par les sujets que nous avons portés depuis quelques années. L'interview du Président de l'ARCEP dans le Figaro du 8 juillet nous en apporte une nouvelle preuve, même s'il faut le lire entre les lignes.

Le nouveau régulateur s'y exprime assez directement comme à son habitude. 
Il dit clairement que les grands éditeurs ont profité des petits. 
Il précise que, maintenant que l'État a réglé la question du financement du successeur de Presstalis il va pouvoir exercer son action de régulateur et que cela ne va pas traîner : 
- assortiment : accord entre acteurs avant mi-octobre ou imposition de la décision de l'ARCEP
- barèmes des messageries présentés pour accord avant fin août pour décision dans la foulée
Tout cela nous le savions mais il était bon de le réaffirmer. 

Ce qui est nouveau en revanche, dans le propos, c'est l'affirmation que l'abonnement, tel qu'il existe aujourd'hui, est un problème qu'il va falloir traiter. Ce sera probablement au législateur de s'en occuper et cela expliquerait la question posée au PDG de Presstalis lors de son audition à l'assemblée nationale sur l'intérêt de mutualiser les réseaux de distribution (postage, portage, vente au numéro, et numérique). 

Et il faut également noter deux autres points importants dans cette interview.
1/ Si le traitement des injustices débute par celle entre les éditeurs selon leur taille, ce n'est qu'un premier sujet choisi en priorité. D'autres injustices, touchant d'autres acteurs, seront ensuite traitées. Nous vous laissons le soin de deviner lesquelles. De notre côté nous avons porté depuis des années les éléments pour en arriver là et voyons cela d'un très bon œil.
2/ La loi va s'appliquer. Même si les acteurs en amont ne l'ont pas encore intégré, ils vont maintenant être contraints de respecter la loi et les changements qu'elle induit, même s'il faut sévir pour les en convaincre.

Vous le voyez, un monde nouveau est sur le point de voir le jour. Nous sommes heureux d'avoir, à notre échelle, contribué à son émergence. Et nous continuons à porter, aujourd'hui, des projets, qui ne verront le jour que plus tard. Mais toujours pour l'avenir de notre profession. Comme toujours nous vous invitons à nous rejoindre pour vous y associer.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

111 appréciations
Hors-ligne
Merci à l’Aadp pour ces précieuses informations, J’espère que l’avenir des marchands sera plus serein . Cordialement 

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9861 autres membres