www.marchandsdepresse.com

AADP pour l'avenir des diffuseurs de presse

Dommages collatéraux

859 appréciations
Hors-ligne
Serons-nous les "dommages collatéraux" du conflit entre quotidiens et magazines ?
L'un ne veut plus payer pour l'autre. L'autre veut qu'il continue.
Soit. 
Tout cela est sûrement très justifié du point de vue de chacun mais en attendant Presstalis va s'arrêter le 25 ou le 28 mars 2020, soit dans moins de deux semaines et personne ne répond à ces questions essentielles pour notre survie : 
- Continuité du crédit des invendus
- Continuité de la fourniture
- Continuité des liaisons informatiques
- Garantie de paiement des commissions complémentaires

Il ne faudrait pas que, pour régler leurs comptes et se contraindre les uns les autres à plier nous en fassions les frais.

Messieurs les dirigeants, des deux parties, nous aimerions savoir ce que vous proposez pour nous.
[Madame la mandataire judiciaire, nous aimerions savoir ce que vous avez prévu pour sauvegarder notre activité.
Messieurs du cabinet ministériel, nous aimerions savoir ce qui est prévu pour assurer la préservation de nos 18.000 entreprises.
Messieurs les journalistes, nous aimerions que vous alertiez sur notre situation.

Que devient l'exploitation de l'informatique PRESSE 2000 le jour du RJ de Presstalis ?
Sans lui, impossible d'assurer l'intégration des fichiers d'approvisionnement dans les caisses des diffuseurs. Plus possible de scanner. Plus possible de savoir ce qui est vendu et ce qu'il reste en stock lors du rappel des invendus.
Sera-t-il réservé à une des deux sociétés nouvellement créées pour succéder à la messagerie ou sera-t-il en exploitation libre par toutes les sociétés agréées de gestion de la distribution ?

Qui paiera nos commissions complémentaires, quand et comment ? 

Comment et par qui sera assuré le crédit des invendus ?

Ne croyez-vous pas qu'il serait temps de donner des réponses à ces questions ?
Nous en appelons à votre sens des responsabilités.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

109 appréciations
Hors-ligne
Merci de poser toutes ces questions au nom des marchands de France , parce qu’en effet personne ne sait comment va et peut se passer l’après Presstalis ? Nous sommes vraiment  considérés comme des subalternes , comme si l’on était leurs employés ? Ce n’est pas acceptable !

18 appréciations
Hors-ligne
Encore 2 mois avec livraison au petit bonheur la chance des quotidiens ?

Chers confreres,Nous vous contactons à propos de l'absence de presse depuis trois semaines.Comme nous tous,nous sortons d'une crise sanitaire importante,qui a nuit à tout le monde.Sorti de cette crise, la presse nous a abandonné...Le manque a gagné s'est creusé dautant plus,que plus.Independemment de notre volonté les choses ne se desamorcent pas.Au nom de tous UNE COMPENSATION FINANCIERE PROPORTIONNELLE AU MANQUE A GAGNER DE CHACUN EST DE VIGUEUR.

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9597 autres membres