www.marchandsdepresse.com

AADP pour l'avenir des diffuseurs de presse

En cours

790 appréciations
Hors-ligne
Tandis que nous multiplions les rendez-vous et avançons de manière certaine (nous vous garantissons que vous en verrez les résultats dans peu de temps), d'autres continuent de tenter de faire du business sur le dos des marchands de presse.
Devinez de qui il s'agit ?

L'UNDP continue de quémander avec insistance la possibilité de rendre à nouveau obligatoire la formation des marchands qu'elle facturerait, de manière régulière si possible.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

71 appréciations
Hors-ligne
Quand on est voleur on reste voleur
la solidarité n'est pas une vue de l'esprit.sans elle nous sommes morts

250 appréciations
Hors-ligne
Officine qui oublie de déposer ses comptes (dernier comptés publiés 2014) et d'être à jour auprès de l'INSEE. 

Au 1 juin 2017  elle ne s'appelle toujours pas Culture Presse, ni l'UNDP mais UNSDPE

Au vu du niveau de compréhension et de connaissance du métier par une grande partie des diffuseurs, vouloir un minimum de formation professionnelle paraît pourtant tellement évident !
Seriez vous aussi catégorique pour tous les métiers ?
Ramasser la monnaie et mettre en place de la presse, un enfant de 10 ans pourrait le faire. Comprendre les usages, gérer une affaire, ne pas perdre son capital, arbitrer, anticiper l'évolution, c'est souvent ce qui manque, rien qu'en lisant ici de nombreuses interventions.

250 appréciations
Hors-ligne
123456 L'AADP n'est pas contre la formation et vous le savez, mais qu'elle serve à financer comme dans beaucoup de branches professionnelles une organisation syndicale.

158 appréciations
Hors-ligne
En premier lieu, UNDP devrait commencer par faire elle même des formations "comprendre les usages, gérer une affaire, ne pas perdre son capital, arbitrer, anticiper l'évolution..." car la formation au métier de diffuseur, que j'ai suivie, se contentait de former les diffuseurs à "mettre la presse en place et rendre la monnaie" ...je caricature très peu !

La grande partie des autres branches pro organisent en interne leur formation.
C'est le cas de la confé, par ex. et ça vous gêne ? Pas moi.
Si les métiers ne se chargent pas de le faire eux mêmes, ce seront des organisations extérieures qui le feront, et vous seriez le premier à pointer leur non crédibilité.
Voyez aussi que :
Les 2 messageries font depuis qq années des formations de nouveaux diffuseurs...ils font très mal leur travail de messagerie, et ils donnent des leçons !!!
Ce qu'ils dispensent est vérifié et validé, mais ne croyez vous pas qu'ils "formatent" le réseau comme ils l'entendent ?
Ne soyez pas naïf.

Grigri,
Non. Ce que vous dites, c'est ce que vous avez retenu.
Racontez ce que vous voulez. Mais pas à moi.

29 appréciations
Hors-ligne
ce n'est pas la formation qui est remise en cause mais sa qualité pour ma part les formations proposées par mon dépot ne m'ont jamais rien apporté que la surcom Les thèmes abordés 
n'étaient pas adaptés à des diffuseurs expérimentés et semblaient une aubaine financière pour nos formateurs 

59 appréciations
Hors-ligne
Ils voient les supérettes arriver, un bon potentiel de facturation ?

158 appréciations
Hors-ligne
Merci 123456 : en 2 posts simultanés vous vous contredisez en confirmant de plus mon propos. 

Grigri,
j'ai suffisamment participé à des formations initiales, et aussi pour diffuseurs en exercice, pour savoir qu'ils comprennent très peu ou pas du tout le relevé hebdo.
Aussi pour savoir que beaucoup travaillent par habitude, plus que par efficacité.
Vous êtes trahis par votre mémoire : le rendu de monnaie n'existe pas dans les stages.
Vous voyez ce que c'est la mémoire sélective...

790 appréciations
Hors-ligne
Nous sommes pour la formation et la professionnalisation.
Nous sommes contre l'exploitation des marchands à des fins mercantiles.
La formation doit être encadrée par le Ministère du travail.
Elle doit être obligatoire à l'entrée mais uniquement volontaire par la suite.

Ce programme n'a rien à voir avec une formation non diplômante dispensée hors de tout cadre, sans aucun contrôle, par un organisme dépendant d'un syndicat qui en fait voter l'obligation triennale.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

158 appréciations
Hors-ligne
123456, vous avez une analyse sélective.
Bien sur que le rendu de monnaie n'existe pas en stage (voir mon apparté de fin de post ...je caricature très peu...)
Par contre je me souviens très bien d'avoir passé une journée (sur 5) dit stage pratique ou chaque participant devait a tour de rôle :
compter et mettre en place les fournis
pointer le bordereau de fournis
compter les invendus
remplir le bordereaux de retours
faire des paquets bien ficelés avec le bon positionnement de la coiffe
...
Et aussi formation sur l'aspect commerçant du diffuseur avec l'exemple du formateur
M Dupont vient tous les matins prendre son quotidien à 1,50€
Mme Grâce vient chaque vendredi prendre ses hebdomadaires pour 10€ (mon stage date de 13 ans d'ou les valeurs faciales mentionnées)
La conclusion : les deux sont aussi intéressant car les deux représente le même encaissement au final.
Question de ma part au formateur: "et en terme de temps indirect et de marge, Mme Grace semble être plus rentable ?"

Une 1/2 journée juste pour passer en revue les différents statuts créateurs, avantages et inconvénients fiscaux, juridiques et comptables.
Pas de comptabilité générale ni analytiques

Primordial en effet, heureusement que les 800 et des poussières d'€ de l'époque étaient en partie pris en charge par un organisme, bien qu'il fallait bien sur avancer la trésorerie de cette formation durant quelques mois !

Je reconnais en effet avoir une mémoire, peut-etre vous parait elle sélective mais au moins j'en une !  ;+))

Descartes,
Le contenu de toutes les formations professionnelles, à l'époque où une seule entité (Cefodip) les proposaient, était validé par messageries, dépôts et diffuseurs. Les techniques pro étaient alors présentées uniformément en France à tous les entrants. Quoi de plus juste ?
C'est délirant de vouloir faire valider le volet technique par des extérieurs !
On est tous bouffés par des circuits longs, avec plein d'intermédiaires qui veut toujours modifier...et au final il n'en sort jamais rien.
Et vous vous plaigniez que tout est trop lent, que le métier ne se réforme pas ?

Grigri,
De la compta analytique, c'est pour les experts. J'exagère si peu.
Si un petit commerçant comme nous, sait déja lire son bilan et cpte de résultat, mesure les écarts chaque année, comprend si ses chiffres sont subis ou recherchés, voit s'il perd de l'argent ou pas et anticipe à moyen terme.....c'est déja pas mal.
La cpta analytique n'étant pas prévue dans un stage d'initiation, pour tout ceux qui en auraient besoin, c'est très facile de s'inscrire dans ou hors du métier.
NB : Le stage "comment mieux rentabiliser votre magasin sans la presse" ne figure pas non plus au catalogue... Et c'est ça qui m'a permis de bien m'en sortir !

158 appréciations
Hors-ligne
Merci 123456 de reconnaitre implicitement que le stage d'initiation pouvait etre réduit à 2 jours pleins sur 4 thèmes (1 par demi-journée & pour un coût total de 250€ maxi ) :
la loi Bichet & le fonctionnement de la presse en France
le fonctionnement des messageries et les documents de liaison
les documents comptables : bilan et CR
Ateliers détente pour le fun
Au final 5 jours, c'est 3 jours de délayage pour facturer et faire du business sur le dos des diffuseurs, comme l'annonce Descartes en préambule de cette file.

PS : j'emploie volontairement le terme diffuseur durant l'ensemble de nos échanges ( et non marchands) car le stage était vraiment destiné à former des diffuseurs... 
 

790 appréciations
Hors-ligne
Ce qui est délirant c'est d'afficher 850 K€ de charges externes pour un centre de formation de cette taille. 
Le sont aussi la consanguinité et les avantages partagés.
C'est tout le problème de cette filière. Cela l'a conduit à un archaïsme qui la empêché de mettre en oeuvre les adaptations nécessaires aux évolutions de l'environnement de la presse.

Il faut remettre de la transparence dans cette filière pour éviter les arrangements ponctuels qui deviennent durables et plombent le système. 
Il faut clarifier les procédures pour que les règles soient connues de tous et que tout le monde fonctionne sur les mêmes.
Nous mourrons de ces arrangements discrets par lesquels transitent des sommes importantes.
L'exemple le plus récent est celui des remises arrières faites par les messageries au majors à l'insu et au détriment de tous. Mais ce n'est qu'un exemple. Le CEFODIP en était un autre significatif et c'est pour cela qu'il a été fermé par le ministère et qu'il a perdu l'obligation triennale de formation. Cette périodicité ne s'impose nullement d'ailleurs et dès lors que la formation est encadrée et les flux financiers qui transitent contrôlés, nous ne voyons que des avantages à la formation. Nous estimons même qu'elle devrait être diplômante afin de drainer des profils vers nos magasins. Mais pour cela il faut en passer par le ministère du travail et être transparents. C'est pour cette raison que cela n'a jamais été fait, malgré l'intérêt pour les marchands.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

Ne me faites surtout pas dire ça.
Beaucoup de stagiaires sortent de leur initiation avec l'impression de ne pas avoir tout assimilé. Comprimer le contenu sur 2 jours, pour prétendre bien lancer des gens dans un métier technique (relevé, gestion de la presse, recours...) c'est impossible.
Que vous et les intervenants de ce site contestiez le prix, l'origine et le contenu de ces stages, c'est pas étonnant. C'est votre principe, votre credo depuis toujours.
Pourquoi ne dites vous pas un mot sur les stages d'initiation proposés par les messageries ?

158 appréciations
Hors-ligne
123456 je n'en dis pas un mot car je ne connais même pas leur existence et à priori "ON ?" s'était bien gardé de m'en proposé...
Par contre est ce qu'a un seul instant j'ai contesté de l'utilité d'un stage ?
Non ! Et vous pouvez relire toutes mes interventions à ce sujet sur ce blog depuis : aucune contestation de l'utilité d'un stage. 

Dernière modification le vendredi 09 Juin 2017 à 18:37:28

790 appréciations
Hors-ligne
Notre principe c'est la transparence et l'honnêteté.
Cela nous force  à remettre en question l'existant historique.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9977 autres membres