www.marchandsdepresse.com

AADP pour l'avenir des diffuseurs de presse

Enfin du nouveau pour les marchands de presse

948 appréciations
Hors-ligne
Nous nous exprimons rarement. Nous n'avons pas vocation à parler pour ne rien dire ou nous mettre en évidence en permanence pour paraître. Nos interventions se limitent à transmettre des informations que vous n'auriez pas autrement et qui pourtant vous concernent directement.

Aujourd'hui vous devez savoir qu'un travail sur l'évolution de la rémunération est en cours.

Deux consultations ont été lancées pour que tous ceux qui le veulent puissent s'exprimer sur ce sujet important ;  communiqué de l'ARCEP

La première devrait donner le jour à une décision très rapide. C'est une mesure de justice. Les seuils de chiffre d'affaire à atteindre pour pouvoir bénéficier des commissions complémentaires doivent être abaissés parce que le marché a baissé. Une indexation sur l'évolution du marché aurait dû être prévue par le CSMP mais elle ne l'a pas été. Il faut donc corriger cette "erreur". L'avantage de cet "oubli" pour les éditeurs est évident : le marché baissant et les seuils étant fixes, le nombre de bénéficiaires des commissions complémentaires allait automatiquement baisser. Ceci va donc être corrigé rapidement maintenant. C'est important et nous pouvons remercier l'ARCEP d'avoir initié cette démarche, sur la demande des marchands.

C'est effectivement important mais encore bien moins que la seconde consultation qui porte elle sur la détermination du mode de rémunération des marchands. Le commissionnement est historique mais s'avère insuffisant pour maintenir le réseau. Alors il faudra soit relever les taux de commissions, soit s'affranchir du commissionnement pur en optant pour d'autres méthodes de fixation de la rémunération. La réflexion est ouverte. Tout est envisageable. Cela peut être une part fixe, un intéressement à l'exposition ou aux résultats. Cela peut aussi être une hausse des taux de commissions ou tout autre système mixte. Il faut bien y réfléchir. Nous vous invitons à lire la consultation et à nous faire part de vos réflexions. De notre côté nous avons déjà réfléchi à ce sujet depuis longtemps et soumis des idées au régulateur. Mais nous vous écouterons et prendrons en considération vos réflexions avant de transmettre notre contribution sur ce sujet. Si cela vous intéresse, à vous de jouer maintenant...

    
Si tu veux la paix, prépare la guerre.
surfy

La prise de conscience de l'importance d'un réseau de marchands de presse est une bonne nouvelle, ces derniers jours nous avons tous constaté que les réseaux sociaux ne remplaceront jamais une presse papier de qualité qui doit etre accessible physiquement et intellectuellement
et pour cela un réseau économiquement viable est indispensable

948 appréciations
Hors-ligne
L'ARCEP vient de rendre sa décision concernant les seuils de CA donnant l'accès aux commissions complémentaires.

Sans surprise celle-ci abaisse de 6% ces seuils.
Cela correspond à peu près à la baisse annuelle mais ne reprend pas les baisses des années antérieures.

Tout le monde était d'accord pour cette mesure sauf MLP qui ne s'y est toutefois pas opposée.

Nous avions demandé que soit introduite une indexation de ces seuils sur l'évolution future du marché afin de ne plus devoir revenir sur ce sujet.

L'ARCEP ne l'a pas souhaité en justifiant ce choix par la prochaine révision de la rémunération, introduite par la seconde consultation en cours. Celle-ci prend fin en octobre. Il faudra après cela examiner les différentes contributions et engager des négociations qui risquent fort d'être longues. C'est en tout cas ce qu'indiquent de nombreux acteurs dans les contributions qu'ils ont rédigées pour cette première consultation. Toutefois la position de l'ARCEP semble indiquer qu'elle souhaite que le calendrier, en vue de la révision de la rémunération, soit court. Et rien ne l'empêchera, si besoin, de modifier à nouveau les seuils de CA, au niveau qu'elle décidera, en attendant qu'une solution soit trouvée pour la révision de la rémunération...

Bref, les états d'esprit n'ont pas encore évolué. C'est regrettable pour la filière dans son ensemble car cela l'empêche de s'adapter à la baisse de marché et de devenir plus performante. Mais c'est inéluctable. Face à la multiplication des décisions de plus en plus contraignantes les résistants n'auront pas d'autre choix que de changer d'orientation. C'est une question de temps. 

Si tu veux la paix, prépare la guerre.
surfy

Les éditeurs de presse bénéficient de nombreuses aides publiques visibles sur le site du ministère de la culture, ces aides ont pour objectif de protéger le pluralisme et de rendre la presse accessible aux lecteurs En bénéficiant de ces aides les éditeurs ont un devoir moral envers les professionnels qui travaillent quotidiennement pour eux et la juste rémunération de notre travail en fait partie

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9937 autres membres