www.marchandsdepresse.com

AADP pour l'avenir des diffuseurs de presse

et revoilà ...

780 appréciations
Hors-ligne
le projet supérettes est à nouveau à l'ordre du jour de la prochaine AG du CSMP (18 juillet).
Et avec lui, je pressens un autre projet concernant l'obligation de formation demandée par l'UNDP.

Ce n'est certainement pas l'UNDP qui vous avertira sur ces projets.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

135 appréciations
Hors-ligne


Des infos et des .... A vos commentaires

71 appréciations
Hors-ligne
Le racket est dans les gènes à l'UNDP
la solidarité n'est pas une vue de l'esprit.sans elle nous sommes morts

101 appréciations
Hors-ligne
C'est quoi ce nouveau projet de L'UNDP ? Quel argent vont ils prendre pour la formation ? Qui résistera à la vente de la Presse dans les supérettes , de toute façon , ils ne respecteront encore pas les règles et les réglementations des 200 et 300 mètres , comment les marchands pourront toucher 8 % de quoi , de quel chiffre d'affaire , qui apportera la preuve aux marchands du chiffre généré par la supérette , Presstalis à qui nous pouvons faire confiance ? C'est d'abord la mort du reste des magasins et des kiosques après ! Ils sont vraiment en dehors de tout ! Quittons se métier ou mettons nous en grève !!!!! Fermons vite nos rideaux avant qu'ils ne réussissent leur coup définitivement, après il sera trop tard !

Ne vous faites pas plus victime que de raison.
Si le métier en est là, c'est bien plus à cause des changements de conso, que des supérettes, de la formation ou encore des HS...
Pardon de prendre mon cas en exemple, mais....Quand je me suis reconverti, d'un coup, 300.000 euros de presse se sont perdus. Le dépositaire a songé à ouvrir un pt de vente saisonnier...que nenni. Personne n'a voulu se risquer, dans une zone très touristique.
Si ça s'est passé comme ça ici, c'est que le problème est bien celui de la rentabilité. A quoi cela sert-il de faire des volumes sans un minimum de rentabilité ?
Les magasins qui sont sensés mieux tenir sont les tabacs-presse, mais aussi les kiosques, avec des com plus fortes que les magasins traditionnels...
L'avenir ne s'annonce pas au mieux, mais on le sait depuis longtemps, alors ne vous faites pas peur vous mêmes, comme si vous découvriez le sujet.

780 appréciations
Hors-ligne
Le problème est effectivement celui de la rentabilité, parce que les majors ne veulent pas partager la valeur ajoutée. Ils estiment que, quelque soit le coût de distribution, il est sujet à réduction,  (car ils disposent d'alternatives. La vente directe est l'objectif. 45% d'économie. Même s'il faut en lâcher 50 ou 60 pour amorcer le marché cela vaut le coup sur le long terme.
La trésorerie est favorable. La constitution de fichiers de datas aussi. La tarification peut être revue à la hausse ultérieurement (idéalement lors du réabonnement mais éventuellement plus tard si nécessaire).
Facilement convaincu par le discours porteur qui affirme le numérique comme l'avenir, l'Etat évite les conflits avec le 4eme pouvoir, en n'intervenant pas pour protéger les valeurs de la République. Nous en faisons les frais les premiers. Nous ne serons pas les seuls. 
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9990 autres membres