www.marchandsdepresse.com

AADP pour l'avenir des diffuseurs de presse


162 appréciations
Hors-ligne
123456
vous le suivez tellement de près que vous l'avez quitté .
vous êtes le roi des "vannes "
"De telles affirmations pourraient se retourner contre vous si les choses ne s'améliorent pas."
le VOUS ce sont les marchands que nous défendons , contrairement à vous qui les avez roulés dans la farine .
la peur doit changer de camp

916 appréciations
Hors-ligne
Toutes nos demandes ne sont pas approuvées mais beaucoup pour l'instant le sont et elles sont essentielles : 
- changement de gouvernance pour rééquilibrage des relations
- liberté de choix des titres
- réduction des quantités fournies

Il reste à venir beaucoup de choses et notamment la mise en oeuvre effective des changements mais cela va venir. Tout comme :
- la facturation des ventes pour les marchands informatisés
- l'amélioration de la qualité de service
- le changement des missions des acteurs et des relations qu'ils entretiennent (avec la réécriture des contrats qui les lient et la modification des types de contrats et des statuts).

La seule chose que je regrette pour l'instant est de n'avoir pas obtenu la création d'un poste de médiateur qui aurait pu accélérer la mise en oeuvre et traiter beaucoup de difficultés simples du quotidien. 

Je pense que 123456 n'a pas compris les raisons de ces changements. Il n'est pas le seul pour le moment. 

La chose s'explique simplement :
la commercialisation de la presse va remplacer par la distribution de la presse.
C'est incontournable pour permettre à la filière de continuer car le marché n'est plus en développement mais en diminution.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

Ces priorités sont évidemment parmi celles qui sont réclamées par le réseau depuis toujours !
Je note avec surprise, mais c'est un un oubli allez vous me dire, que l'augmentation de la rémunération ne figure pas dans votre liste.
Alors que c'est la base pour que le métier se maintienne ! La rentabilité par rapport à la manière de facturer, c'est 1000 fois plus important.
Merci de préciser que c'est moi ne comprend pas !

Il va de soi qu'en parlant de rentabilité, le taux de marge est le principal critère, et le plus important.
L'amélioration des pratiques y contribuerait, mais elle est loin d'être acquise, et l'ambition à tenir est le taux de rém.

916 appréciations
Hors-ligne
Ce n'est pas un oubli. Rassurez-vous.
Les possibilités de rémunération pour un travail dépendent du marché et de la qualité de son exploitation.

La filière retrouvera des marges en améliorant la qualité de son exploitation. Pour cela elle doit repenser son fonctionnement et ses objectifs. La vente doit redevenir le principal objectif de tous et pas seulement de quelques-uns. 
L'amélioration de la rentabilité de l'activité des marchands proviendra de : 
- la réduction de leurs coûteuses contraintes au quotidien
- la redistribution plus équilibrée des marges actuelles
- la redistribution plus favorable des marges dégagées par les changements.
 
Si vous ne voyez pas bien comment cela va se passer je vous invite à lire (une nouvelle fois) le rapport Schwartz. Il semble que là aussi nous ayons étés entendus.  
Si tu veux la paix, prépare la guerre.



Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9912 autres membres