www.marchandsdepresse.com

AADP pour l'avenir des diffuseurs de presse

Incompréhensions compréhensibles.

783 appréciations
Hors-ligne
Initier la communication directe entre éditeurs et marchands était l'un de nos objectifs avec la manifestation du 1er juin. Ce fut à cet égard une pleine réussite.

Amenés à se fréquenter, les deux parties ont entamé des échanges à bâtons rompus, sans aucun objectif autre que de tenter de comprendre l'origine des problèmes évoqués par les uns et les autres.
Ce fut pour les marchands l'occasion de constater que tous les éditeurs ne sont pas identiques et que nombreux sont ceux qui rencontrent des problèmes identiques face au CSMP et à Presstalis. Inimaginable avant cet échange pour beaucoup d'entre eux.
Ce fut également l'occasion pour ces éditeurs de concevoir l'étendue de nos problèmes, des conséquences qu'ils ont pour eux et de l'intérêt de les résoudre.

Ce fut enfin l'occasion d'initier une prise de conscience pour mettre un terme à de nombreux préjugés. Les éditeurs par exemple ont tendance à exprimer le fait qu'ils sont les seuls à prendre des risques financiers. Ils omettent de prendre en considération les investissements que nous faisons pour vendre leurs produits. il faudra du temps pour que l'automatisme de pensée s'inverse mais le fait n'est pas rejeté (contrairement à ce qui a été affirmé lors des différents procès en justice) et le processus de reconnaissance est en marche. C'est important car cela constitue la première étape vers la reconnaissance de l'intérêt commun. Ce dernier n'est d'ailleurs rejeté que par les représentants en fonction des éditeurs qui sont loin d'être représentatifs de leur corporation. 

Enfin, ce fut l'occasion de soulever des questions nouvelles sur le fonctionnement du système avec l'envie de creuser quelques points troubles dont l'opacité entretenue par les intermédiaires n'est peut-être pas exempte d'intérêts s'opérant à notre détriment à tous. Les premiers travaux communs en ce sens sont d'ores et déjà initiés.

Ainsi, vous le voyez, si chacun d'entre nous juge à l'aune de la part d'informations qu'il détient, la compréhension devient impossible. Mais si, comme nous nous y employons, le dialogue est rétabli, l'origine des dysfonctionnements de la filière pourra être mis en évidence et des solutions trouvées. Jusqu'à présent chacun vivait mal dans l'incompréhension de l'autre. avec un peu de bonne volonté demain nous vivrons tous mieux grâce à la compréhension de l'autre.

Cela ne présage en rien des obstacles qui se mettront sur notre route. Les éditeurs aux commandes n'ont pas, pour le moment, une vision de l'intérêt commun et défendront, au travers de tous leurs outils en place, que constituent des acteurs historiques satisfaits de leurs situations, leurs intérêts, au détriment de ceux de tous les autres acteurs de la filière.
Toutefois un pas est franchi qui ne s'arrêtera pas de sitôt.
Qui semble pouvoir prendre de l'ampleur même, à ce que nous pouvons en juger par l'accroissement de nos contacts. 

Si tu veux la paix, prépare la guerre.

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9973 autres membres