www.marchandsdepresse.com

AADP pour l'avenir des diffuseurs de presse

L'amour de la publicité

916 appréciations
Hors-ligne
Qu'il est surprenant que ceux qui font profession d'encaisser des revenus publicitaires soient si réticents à la pratique de la publicité dans leurs affaires. C'est qu'encaisser est une chose et conserver une autre. 
L'un des premiers maux de notre filière est l'entre-soi; la réduction du nombre d'interlocuteurs au minimum est un gage de sécurité. La domination s'exerce plus aisément en petit comité et les accords sont plus simples à trouver. Par ailleurs on n'est jamais moins contredit que quand on est peu nombreux et entre amis aux intérêts bien compris. C'est pourquoi il était intéressant de maintenir autant que possible un représentant unique pour les marchands de presse. Certains acteurs disaient d'ailleurs ouvertement dans les réunions "nous travaillons avec ceux dont qui sont les plus proches de nos idées". Belle notion de démocratie et bel aveu public de discrimination intéressée. 
Heureusement ce monde est en voie de disparition, grâce à l'intervention de l'ARCEP. 
Il est effectivement malsain et dangereux de vivre en autarcie et mieux vaut un bon compromis au terme de vrais débats qu'un pseudo-accord contre-productif rédigé entre amis.
Désormais les éditeurs ne choisiront plus le représentant des marchands selon leur propre intérêt. 
Ils seront obligés de discuter avec tous et aucun accord ne verra le jour sans avoir été débattu en terrain neutre. Fini les catimini et les arrangements entre amis. Oh quel dommage diront certains !

Par ailleurs il reste à souhaiter que la publicité des décisions redevienne la norme. Nul ne doit ignorer la Loi ni les règlements qui s'appliquent. Les décisions prises doivent être publiées et ainsi rendues publiques. Même quand elles sont gênantes comme lorsqu'un marchand refuse de renoncer à ses droits face aux maîtres de la filière ou leurs représentants comme feu le CSMP. Il n'est en effet pas souhaitable de trouver des arrangements avec un individu qui ne s'applique à l'ensemble de ses confrères. Notre contrat est unique. Il n'est pas individualisé. C'est un contrat-type qui doit s'appliquer de la même manière à tous. Et les "arbitrages" en vase clos, suivis de d'accords individuels secrets n'ont plus leur place dans le paysage. Nous nous battrons pour cela. 
Et nous gagnerons. 
Parce que c'est le Droit.

Alors publicité oui, mais pour tout et tous. 
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9912 autres membres