www.marchandsdepresse.com

AADP pour l'avenir des diffuseurs de presse

L'enjeu de la réforme

859 appréciations
Hors-ligne
Tous les acteurs affirment vouloir sauver la filière. 
Pourtant tous ne sont pas d'accord. Pourquoi ?

Parce que les méthodes pour y parvenir sont différentes.
A chacun de juger, en toute connaissance de cause, les propositions des conservateurs et des réformateurs.

Les conservateurs sont les acteurs historiques. Ils souhaitent avant tout enrayer la diminution des rayonnages pour maintenir tant que possible les ventes. Ils aimeraient pouvoir augmenter la proximité du produit et sont prêts à l'installer à tous les coins de rue si c'est possible. Cela peut se comprendre pour leur leader, intéressé au premier chef. L'intérêt de ceux qui le soutiennent nous semble moins clair. 

Les réformateurs sont les autres acteurs de la filière. Ils veulent pouvoir enfin satisfaire les consommateurs qu'ils servent tous les jours. Ils pensent que c'est en satisfaisant les clients qu'ils pourront développer le chiffre d'affaire.  Aussi mettent ils en priorité la lisibilité des linéaires, la réactivité pour fournir au client ce qu'il demande, etc.

Nous sommes clairement du côté des réformateurs.
Nous ne pensons pas que c'est en adoptant une position défensive que nous avancerons.
Le contexte baissier exige une adaptation.
La satisfaction client nous semble un meilleur gage de réussite que la volonté d'empêcher la réduction des linéaires. 
Si tu veux la paix, prépare la guerre.
Durand

Presstalis déposeson bilan et personne ne reprendra et personne ne voudra créer un réseau de distribution  et de récupération d"invendus dans un secteur ou le CA baisse de 10% tous les ans. c'est la fin de la loi Bichet et d'une distribution centralisée. La distribution de la presse va ressembler à la distribution de la librairie.
La réforme de l'assortiment c'est parler du sexe des anges pendant que constantinople brule!

159 appréciations
Hors-ligne
je comprends facilement la position des conservateurs , il suffit de lire les commentaires de 123456.
cela va faire 30/40 ans qu'ils ne vivent que d'entourloupes et rackets sur le dos des marchands de presse .
ils se prétendent défenseurs des Marchands en plus ., alors qu'ils ne font que les berner .
je crois qu'il est grand temps de mettre fin à leur système .
je ne prétends pas détenir LA solution idéale , mais comme direz mon ami MACRON laissons faire le marché .
pour pouvoir construire quelque chose de solide , il faut d'abord détruire la pourriture .
les personnes sérieuses et honnêtes vont vite voir qu'il est possible de travailler sans se faire racketter .

Dernière modification le mardi 25 Février 2020 à 15:42:28
la peur doit changer de camp

18 appréciations
Hors-ligne
Il me semble que c'est en répondant rapidement à la demande d'un client que l'on peut fidéliser ce client avec la presse.
La satisfaction du client est un axe prioritaire.

2 appréciations
Hors-ligne
Quand allons-nous devenir en fin de vrai commerçants quand j'essaie d'expliquer à mes clients ils ne comprennent pas que cela puisse fonctionner ainsi 

Si la distri. de la presse se faisait comme celle du livre il y aurait bien moins de poison à polluer le metier : finis les titres pirates à 80% inv, plus de messagerie aux intérêts autres, et on retrouve un commerce acteur de son métier.
La probabilité la plus réaliste qui pourrait arriver est que l'Etat vire a 180° vers MLP. Pas de laisser la main au réseau, il est trop frileux et conformiste.

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9597 autres membres