www.marchandsdepresse.com

AADP pour l'avenir des diffuseurs de presse

Les éditeurs otages des messageries ?

893 appréciations
Hors-ligne
Les messageries vont se regrouper pour éviter que les dépositaires ne déposent des demandes d'agrément et ne viennent ainsi les concurrencer. Elles vont négocier très rapidement des contrats avec les dépositaires pour les en dissuader, quitte à leur faire des cadeaux.
Elles le peuvent puisque ce sont les éditeurs qui paieront (et nous qui en supporterons les conséquences).

Les éditeurs sont ils capables de se regrouper pour faire front et refuser de se laisser exploiter ?
Rien n'est moins sûr. 
Les grands s'estiment trop puissants pour devoir supporter le moindre coût supplémentaire. 
Les autres sont dispersés, loin d'être conscients pour la plupart, et inquiets des risques de s'opposer aux messageries toutes puissantes. 
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

C'est intéressant, mais un peu plus de détail serait utile si les infos sont dispo.
Niveau 1 et 2 ont 2 fonctions très différentes pour la partie logistique. Pour la partie commerciale, OK, les réglages sont parfois divergents.
Que les messageries se regroupent pour survivre, c'est du bon sens...du sursis ! Elles ne sont pas "toutes puissantes". En permanente tutelle financière, Presstalis et FM ne l'ont même jamais été. Et pour MLP, c'est pas brillant non plus.
Mais si le niveau 1 doit sauter, et que les dépôts prennent le relais avec un coût plus maitrisé, pourquoi pas ?
Reste que la culture des dépôts n'a jamais été celle de l'écoute de ses clients...ça ne serait pas gagné non plus.

893 appréciations
Hors-ligne
Il ne s'agit pas d'un regroupement à proprement parler des messageries mais plutôt d'une convergence d'intérêt momentanée qui les conduit à s'allier pour détourner les dépositaires de leur projet de venir les concurrencer en se faisant agréer. 
Cela leur donnerait une position stratégique incontournable comme celle qu'évoque le président des MLP dans une "interview" dans laquelle il se voit déjà en légitime arbitre entre éditeurs et diffuseurs. 
Les éditeurs laisseront ils faire ? C'est probable mais pas certain.
Les dépositaires se laisseront ils museler ? C'est possible. 
Les marchands réagiront-ils ? L'AADP a émis une réaction écrite à ce sujet. 
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

Remplacer la guerre entre messageries, par celle entre cette alliance de circonstance et les dépôts, on n'est pas à une absurdité près. 
N'avez vous pas l'impression que ça part complètement en vrille, et qu'il est grand temps pour le réseau de se préparer à la chute finale ? 

893 appréciations
Hors-ligne
N'avez-vous pas l'impression d'être obsédé par la chute finale au point d'être devenu incapable d'imaginer autre chose ?
Quelle que soit l'information qu'on vous communique vous ne savez l'interpréter que comme ça, et ce depuis déjà fort longtemps. Le monde s'est arrêté avec votre désengagement. Il faut absolument qu'il s'arrête pour vous donner raison.
Mais vous avez tort sur un point. 
Quelle que soit l'orientation des choses un réseau subsistera.
Nous défendons les intérêts des marchands à travers ceux de la collectivité.
Nous avons l'espoir d'améliorer la condition des marchands.
Peut-être n'y arriverons nous pas autant que nous le voudrions.
Mais pour l'instant nous sommes en meilleure voie que par le passé.
Et ce, parce que nous sommes intervenus.
Pas en nous soumettant aux plus forts, ni en niant tout avenir.
Et nous continuons car la route est longue pour faire avancer les choses et modifier les structures et les à-priori. 
Au moins nous aurons fait ce que nous pouvons. 
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

Merci du compliment, mais la chute du système n'est pas une obsession, c'est le résultat normal après l'égoïsme professionnel de ces 20 dernières années. Et qu'il était assez facile d'imaginer. C'est un exploit que ça ait "tenu" aussi longtemps.
Ce qui compte est que chacun d'entre vous soit prêt à rebondir pour ne pas perdre son capital de départ.
Il vous est aussi permis de croire qu'enfin les acteurs deviennent très vite intelligents...

29 appréciations
Hors-ligne
En résumé,les messageries craignent de se faire doubler par les dépositaires
la balle est dans le camps de l'arcep!

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9925 autres membres