www.marchandsdepresse.com

AADP pour l'avenir des diffuseurs de presse

Les majors bradent notre métier.

783 appréciations
Hors-ligne
En confiant la distribution des meilleurs titres, et uniquement de ceux-là, aux supérettes, les majors vont économiser sur les commissions versées. En effet pour eux, mieux vaut verser 13 à 15% aux supérettes que d'en verser 18 ou 20% à des marchands traditionnels, fussent ils spécialisés.

Ils reprennent ce qu'ils ont été contraints par l'Etat de lâcher à notre profession. Et tant pis si les points de vente disparaissent. De toutes façons ils veulent forcer les gens à s'abonner.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

247 appréciations
Hors-ligne
Si ce projet passe ... de toute façon il va certainement passer avec la bénédiction de Culture Presse qui a plus d'adhérents dans les petites villes que dans les métropoles,  il faudra évidemment saisir l'ARDP pour faire invalider cette décision.
il serait souhaitable de sensibiliser l'ARDP à certaines pratiques.
 - opérations commerciales dédiés à ces supérettes, comme le fait actuellement le SEPM avec Relay pour le mois de la presse Culturelle. 
 - Systèmes de rémunérations type "remise arrière" en direct entre l'éditeur et l'enseigne ou de "cash back" pour la clientèle.

247 appréciations
Hors-ligne
Je suggérerais également d'écrire aux enseignes pour dénoncer l'utilisation faite de leurs points de vente par le CSMP surtout vu l'amplitude horaires de ces magasins, qui sont quasiment ouvert 7/7. 

La presse ne veut t'elle pas "profiter" de la dynamique des supérettes. 

Rémunérer ces pdv  de 13 à 15 %, c'est ce qu'on touche sur des coffrets cadeaux type : Wonderbox ou Smartbox ou là, il n'y a quasiment rien à faire.

Dernière modification le vendredi 14 Juillet 2017 à 09:36:36

Pourquoi ne pas y voir une opportunité ?
La non discrimination des points de ventes est la règle du métier. Là, on en sort.
Si le référencement devient un jour permis pour les non professionnels, à vous les pros qui le désireraient, d'exiger de ne plus avoir vos rayons pollués par la presse inutile ou par le hors presse en flux imposé.
Tout le monde serait à égalité, non ?

247 appréciations
Hors-ligne
Oui 123456 ces nouvelles règles et la rémunération qui l'accompagne pourraient être appliqués à tous. Encore de la régression pour les diffuseurs car cette opportunité entrainera forcément une baisse de la rémunération.  Vous allez surement me répondre.. NORMAL  car avec moins de titres il y a moins de travail pour le marchand.  c'est effectivement une façon de voir les choses.

il y aurait une autre manière de faire, c'est d'empêcher que la presse inutile comme vous dites arrive dans nos linéaires c'est le rôle de la CPPAP   A nous marchands de faire du lobbying auprès de cet organisme pour édicte de nouvelles règles.

783 appréciations
Hors-ligne
Navré de vous décevoir 123456 mais ce n'est pas ce qui est organisé par les majors via le CSMP avec l'appui de l'UNDP.
La prochaine AG du CSMP va non seulement entériner ce projet supérettes mais également un projet d'assortiment limité pour les kiosques. 
Les volumes facturés ne devant en aucun cas baisser, les produits qui ne seront plus fournis aux kiosquiers seront répartis sur les autres points de vente. Comme ils ne rentreront pas dans les supérettes, ils iront grossir le volume des invendus des marchands traditionnels. Cela générera mécaniquement une augmentation du BFR de ces marchands qui ne pourront pour bon nombre d'entre plus suivre et fermeront. Merci l'UNDP, merci les majors, merci le CSMP.
Comme toujours l'Etat reste le seul recours. S'il n'interdit pas ce projet il n'y aura plus rien à attendre et nous le dirons.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

135 appréciations
Hors-ligne

Des supérettes qui ont déjà la presse vont certainement demander à changer de format, réduire la partie presse. Certes ils auront une baisse de leurs commissions mais pourront aussi développer un linéaire plus rentable.

ce sera peut être : l'histoire de l'arroseur arrosé .... 
Des infos et des .... A vos commentaires

Descartes,
Commenter ce que font Pierre Paul ou Jacques, peu importe.
Il serait plus utile de dire clairement ce que VOUS souhaitez, par rapport à ce projet.
C'est ce que je fais en jouant sur le côté discriminant, de plus en plus visible. On a eu "l'anomalie Relay H", (Relay). Maintenant, ce sont les supérettes !
D'après moi, c'est ça qu'il faut décrier auprès des PP.


783 appréciations
Hors-ligne
123456, vous suivez de loin, trop loin.
Je vous invite à lire notre contribution sur ce sujet sur le site du CSMP, rédigée en novembre 2016.
Au passage vous pourrez comparer avec celle de l'UNDP et nous dire ce que vous en pensez.

PLUSDEPRESSE, ce n'est pas involontaire de la part des majors qui savent pertinemment que les hypers vont exiger les mêmes possibilités d'assortiment que les supérettes. Leur objectif est de tuer leurs concurrents.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9973 autres membres