www.marchandsdepresse.com

AADP pour l'avenir des diffuseurs de presse

Les marchands de presse ont des difficultés ?

780 appréciations
Hors-ligne
Difficile d'y croire quand on sait que le "syndicat" UNDP vante les mérites de son initiative déplacée en faveur de l'abonnement.

La rentabilité de points de vente est déjà dans le rouge mais avec cet accord les choses vont encore se dégrader.

Il n'est pas difficile de comprendre que la fréquentation des points de vente va encore diminuer et que cela va détruire les ventes annexes qui génèrent la marge nous permettant de survivre.

En plus les abonnements sont déjà vendus à prix cassés alors la commission perçue sur leur vente sera bien inférieure à celle déjà insuffisante que nous touchons aujourd'hui. Et ce sera encore pire lors de l'éventuel réabonnement (et encore sous réserve que celui-ci ne se fasse pas sans passer par le point de vente). 

Et, si la concurrence des prix est aujourd'hui limitée par les coûts du réseau, la vente des abonnements, qui s'affranchit de ces coûts de réseau, ne manquera pas de créer une concurrence tarifaire sans limite qui tirera les prix vers le bas, réduisant d'autant les faibles commissions.

Ainsi, c'est par opportunisme mal placé que l'UNDP a signé cet accord qui probablement lui rapportera plus qu'aux marchands qu'elle dit représenter.
Elle le présente comme une révolution et c'en est une : enfin grâce à ce "syndicat" les éditeurs vont pouvoir accélérer leur affranchissement de nos magasins.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.
le montagnard

de quel droit undp a signe cette accord
laky38

Quand on pense aux buralistes qui viennent d'obtenir une augmentation de leur commission, nous ,marchands de presse qu'avons nous en compensation de cette vente irresponsable d'abonnement ?
Rien , comme toujours.Et comment en serait-il autrement avec un syndicat transparent depuis des années, négociant à minima des accords pour la soi disante défense de la profession.
L'UNDP pense-t-elle sauver le réseau via la promotion des abonnements ?
L'abonnement est et restera l'ennemi du flux client.
Diminuez dans vos rayons l'exposition de la PRESSE: développez d'autres produits , bien plus rentables.
L'UNDP a vraiment franchi la ligne rouge.

247 appréciations
Hors-ligne
Je me trompe peut-être mais l'Undp ne serait-elle pas avec cet accord sur l'abonnement en train de détruire le travail de Gérard Proust, qui avait signé un partenariat avec la Librairie.com pour faire venir les clients vers nos points de vente.  Points de vente pour une grande majorité d'entre nous, situés en centre-ville ou le client doit très souvent payer son stationnement.

"Cet accord prévoit de développer un réseau de « points libraires » couvrant l’ensemble du territoire national et permettant à tous les acheteurs de livres sur le site lalibrairie.com de venir chercher leur commande à moins de 10 minutes de leur domicile."



Dernière modification le jeudi 17 Novembre 2016 à 09:07:23

135 appréciations
Hors-ligne

Les marchands de journaux partent en campagne

Presse Edition 26/03/2014
http://www.presseedition.fr/les_marchands_de_journaux_partent_en_campagne_P_AA_R_0_A_11743_.html

Jean-Philippe Colombier, Président de la Délégation régionale Ouest de l’UNDP qui a porté le projet avec Ouest France, se félicite de cette opération : « Face aux transformations radicales des modes de consommation, il y a urgence pour notre réseau d’indépendants de communiquer collectivement sur ses forces : la proximité, la richesse de l’offre, la convivialité, le service. Je me réjouis qu’un grand éditeur comme Ouest-France nous accompagne sur le sujet. J’espère que cette première initiative sera suivie de nombreuses autres».

Dernière modification le jeudi 17 Novembre 2016 à 09:00:47
Des infos et des .... A vos commentaires

780 appréciations
Hors-ligne
Félicitations à M. Colombier d'avoir réussi à monter cette opération. Cela démontre qu'il y a des gens qui tirent dans le bon sens.
Malheureusement celle-ci ne peut porter ses fruits qu'avec le soutien des éditeurs dans leur ensemble. Au lieu de cela on constate aujourd'hui une politique de récupération de notre marché par ces éditeurs.
Et pire encore, avec le soutien de la direction du "syndicat" auquel M. Colombier participe.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

D'où vous vient ce dénigrement systématique ici d'opposer l'undp et ses membres élus ???
Je connais bien JP Colombier, et pour cause...
Votre présentation est insidieuse ; il n'a pas porté seul son initiative, contre son organisation pro. Si vous le félicitez à titre perso, allez donc jusqu'au bout...

780 appréciations
Hors-ligne
En admettant que le "syndicat" auquel il appartient ait soutenu son projet, point sur lequel je ne prendrai pas position comme vous le faites, la ligne de conduite de cet organisme est pour le moins incohérente. Mener des actions de communication positive pour le réseau en participant sa destruction par la signature d'un accord suicidaire ne paraît pas relever du bon sens au mieux. Cela n'ôte rien à l'action menée par l'intéressé en la circonstance.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

D'où la différence d'appréciation entre vous qui ne connaissez ni l'intéressé (de valeur), ni comment les choses se passent en interne de l'assoc.
Une bonne de couche d'animosité historique, et le tour est joué.
Empêcher aujourd'hui que les abonnements se fassent aussi dans le réseau, c'est ouvrir encore plus grande la porte aux abonnements exotiques. C'est se désapproprier de son métier.
Certes, ça paraît paradoxal, mais préférez vous que les éditeurs fassent sans vous impliquer ?

780 appréciations
Hors-ligne
Fabuleuse justification : tant qu'à mourir accélérons le processus.

Ce n'est pas avec ce défaitisme que nous avancerons.
Il y a déjà longtemps que nous avons dénoncé la politique d'abonnement des éditeurs visant à nous priver de notre marché. A cette époque votre "syndicat" nous expliquait que ce n'était pas le problème et que l'abonnement était nécessaire aux éditeurs. Déjà il luttait pour les éditeurs contre les marchands. Aujourd'hui il dit que plutôt que de tout perdre il faut encore lâcher du lest. C'est n'importe quoi.

L'objectif devrait être la régulation des prix comme nous le demandons depuis longtemps. C'est une idée qui ne déplaît pas à l'Etat qui en a déjà vu les effets pour le livre. Mais parce que ce syndicat l'a combattue lorsque nous l'avons mise sur la table, parce que c'était nous qui la portions et qu'il fallait satisfaire les éditeurs, elle a pris un retard et engendré les conséquences que l'on connaît pour la situation des marchands.
Aucun paradoxe dans ceci. 
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

Pas pour justifier, mais pour expliquer :
Avec l'abonnement, les éditeurs encaissent immédiatement l'argent, sans les frais intermédiaires (en moyenne, 17% diff, 12 % dépôts, 25% messageries = 54 %) C'est pris en compte dans les prix, ce qui explique le coût faramineux de la presse écrite, mais quand même !
Et aussi pourquoi on trouve de tels % de baisses par rapport au prix public.
La distribution dans son ensemble leur coûte trop cher. Et sans les frais d'invendus.
Limiter le % de baisse/abonnement baisserait un peu le taux d'abonnement, mais les achats ne reviendraient que peu vers le réseau, qui se délite pour d'autres raisons...
Pas plus tard qu'hier, le point de vente le + important de St Malo, en galerie marchande qui cartonne, cellule bien placée mais sans tabac et sans FDJ, vient de fermer ses portes pour liquidation judiciaire !
Normal que les diffuseurs soient contre l'abonnement. Normal que les éditeurs soient pour.

11 appréciations
Hors-ligne
Je trouve hallucinant les félicitations adressés à M. COLOMBIER, en effet trouver un accords avec OUEST-FRANCE, pour faire une pub où ce journal se moque carrément de nous " Bienvenue chez votre marchand de journaux ." ce journal n'a qu'un seul objectif nous détruire pour lui il y urgence de récupérer "TOUS" nos clients par quelques moyens que ce soit. Personnellement en 4 ans j'ai perdu près des 2 tiers de mes clients par ses actions d'abonnements qu'il mène en permanence par tous les moyens possibles et imaginables(porte à porte animations pratiquement tous les mois dans le centre commercial à proximité de chez moi) et tous cela à des prix que le clients ne peux refuser. Je ne parle pas des ouvertures intempestives dans tous les commerces possibles, boulangerie, boucherie, bar, supérettes etc, etc alors permettez moi de penser que c'est du foutage de gueule, quand à LA LIBRAIRIE.COM être content de faire la promo pour eux et à l'arrivé ne toucher que 10% "T.T.C" de commission je trouve cela pitoyable, continuons comme çà on est sur la bonne pente (savonnée bien sur)
jpC

780 appréciations
Hors-ligne
Je partage votre opinion sur le journal en question.
Comme toujours le double discours règne chez l'éditeur.
D'un côté de la comm. à bas coût pour les marchands et de l'autre la captation en direct des ventes à leur détriment.
Le discours n'engage que celui qui le croît. Seule l'action compte.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

247 appréciations
Hors-ligne
Opinion que beaucoup pourront bientôt faire part à la nouvelle mission sur le portage que le gouvernement vient de lancer.
L'AADP pourrait sans doute lancer un appel à contribution aux marchands sur les pratiques commerciales de la PQR.

11 appréciations
Hors-ligne
Je me tiens à votre disposition.
jpC

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9990 autres membres