www.marchandsdepresse.com

AADP pour l'avenir des diffuseurs de presse

Les petits editeurs

11 appréciations
Hors-ligne
"Motomagazine : de grosses difficultés financières du à la crise de la presse en général, la fermeture de
nombreux points de vente sur le territoire français et la chute des ventes du magazine depuis début
2016, ne laissent guerre envisager qu’un avenir sombre et incertain pour notre mensuel et les Editions de la FFMC."

Ce sont les petits éditeurs qui vont vite faire les frais de la disparition de nos point de vente, mais en même temps , se sont-ils inquiétés de nous quand ils mettaient leurs abonnement dans leurs magazines; ils nous considéraient comme de simple vitrine, maintenant ils vont connaître notre utilité !
jpC

103 appréciations
Hors-ligne
Comme la roue tourne , tout ce systeme broie en premier les plus petits dans tout les secteurs , au tour des petits éditeurs avant les plus gros ! Mais nous , nous l'avons crier haut et fort depuis 20 ans , parce que déjà les kiosques subissaient une perte vertigineuse des chiffres et parce qu'ils étaient des spécialistes , aujourd'hui, ils sont dans l'obligation de déclencher des aides pour 80% des points de vente , sinon nous serions tous fermés , mais Paris aime soit disant ses kiosques , surement pas ses kiosquiers parce que les aides qui leurs sont octroyées sont pour devenir des travailleurs pauvres et travailler comme des chiens ! 4,50 E de l'heure ?

790 appréciations
Hors-ligne
Paris aime ses kiosques.
Il faut remettre le diffuseur au centre du système.

Ce ne sont que des mots pour cacher les vrais desseins.

Les petits éditeurs n'ont pas voulu jouer le jeu du rassemblement pour la défense commune de nos intérêts. Ils en feront très rapidement les frais. En janvier le délai minimum pour changer de messagerie sera écoulé (6 mois depuis le changement de direction des MLP). Les plus gros clients de cette messagerie vont quitter le navire le laissant incapable de faire face à ses coûts de structure. Les petits éditeurs restant vont pleurer... et mourir. Les objectifs des gros sont en passe d'être atteints :
1/ Réduction du réseau marchand
2/ Extinction de la concurrence
3/ Affranchissement du système coopératif.
L'Etat n'a rien vu venir et a laissé faire complaisamment ou cédé à la facilité en faisant plaisir au gros sans prendre en considération la casse occasionnée.

Si tu veux la paix, prépare la guerre.

103 appréciations
Hors-ligne
Comme d'habitude ! L'Etat ne voit jamais rien venir , c'est une manie ? Ou il accompagne ses amis les plus puissants dans leurs développements économiques , ( aides aux portages , développement du numérique , aides à l'innovation , aides aux éditeurs ect ) et des miettes pour le réseau , à qui ils imposent toujours la presse pour aider leurs amis à la stocker, non pas à la vendre .... Ce sont tous des parasites des contribuables ou des nuls , ou bien les deux !

135 appréciations
Hors-ligne
Remy  Pflimlin  ........    Apres  Presstalis   ,   FranceTélévisions 

« Une réorganisation inaboutie »
« une gestion insuffisamment rigoureuse » et « une situation financière fragilisée » : tel est le jugement, sévère, que la Cour des comptes porte sur FranceTélévisions, au terme de la période 2009-2015, qui correspond pour l’essentiel au mandat de Rémy Pflimlin.


En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2016/10/24/pour-la-cour-des-comptes-france-televisions-est-dans-une-impasse-financiere_5019078_3236.html#5YB4UgeRoE5sj381.99

Dernière modification le lundi 24 Octobre 2016 à 15:01:24
Des infos et des .... A vos commentaires

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9978 autres membres