www.marchandsdepresse.com

AADP pour l'avenir des diffuseurs de presse

Mais qu'est donc Union Presse ?

948 appréciations
Hors-ligne


À chaque numéro c'est pareil. Son propriétaire s'attribue le résultat d'actions pour lesquelles il n'est pour rien, voire même contre lesquelles il s'est positionné. Il se présente en permanence comme quelqu'un d'important, incontournable, très écouté et suivi, alors qu'il n'en est rien.

Dernièrement il a prétendu qu'il avait inspiré l'idée à la Présidente de l'ARCEP d'aborder le sujet de la rémunération. C'est évidemment un mensonge éhonté qui n'a pour objectif que de le valoriser.
La Présidente de l'ARCEP n'attend pas après lui pour savoir ce qu'elle doit faire. Elle remplit une mission, confiée par l'Assemblée Nationale, dont tout le monde peut connaître le contenu. Et, dans cette mission, il est mentionné qu'elle devra traiter le sujet de la rémunération des marchands, notoirement sous-dimensionnée. 

Par ailleurs, et si c'était nécessaire, l'AADP pourrait prouver que l'intervention "décisive" du dirigeant de CP est bien postérieure à la demande du représentant de l'AADP, comme en atteste un compte-rendu de réunion publique tenue dans les bureaux de l'ARCEP. 

Tous ceux qui nous suivent depuis quelques années savent bien tout cela. 
Mais beaucoup trop de marchands ne s'informent qu'en lisant ce journal malsain.
Et pour ceux-là, il contient forcément la vérité.
L'ARCEP peut-elle encore longtemps ces malfaisants désinformer notre corporation à son profit ?
A défaut de pouvoir s'en défaire totalement, peut-être serait-il souhaitable de les recadrer.
L'analyse du "nouveau contrat" qu'ils tentent d'imposer en toute discrétion (c.a.d. sans l'avoir soumis à la lecture de l'ARCEP), sera peut-être l'occasion de le faire. 

La question se pose de savoir ce qu'est ce journal. Est-ce un outil édité par un syndicat destiné à informer les marchands de presse ou est-ce un moyen de propagande diffusant des informations incomplètes, orientées et destinées à défendre les intérêts de ses dirigeants ?

Si ce journal doit continuer à bénéficier d'un traitement particulier pour atteindre son lectorat (les marchands de presse) il est indispensable que les informations qu'il diffuse soient vraies. Et s'il se positionne comme un outil syndical d'information des marchands, il n'est pas tolérable qu'il obère systématiquement l 'existence et la parole des autres représentants des marchands, à son seul profit. 
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

268 appréciations
Hors-ligne
Journal professionnel ou syndical qui ne donne la parole qu'a ses adhérents? 

Ce titre bénéficie de laCPAPP mais ne pourrait en tout cas pas bénéficier de l'aide au pluralisme, vu que son traitement des marchands de presse est à sens unique et ne donne la parole qu'a une seule organisation.

948 appréciations
Hors-ligne
Faux. Il ne donne la parole qu'à ses adhérents à condition qu'ils aillent dans son sens. 
Avez-vous jamais vu le moindre débat, la moindre opposition, la moindre mise en question ?
Jamais. C'est un outil de propagande orchestré par deux dirigeants. Certains adhérents refusent de servir de prête-nom et de cautionner les affirmations que ces deux dirigeant souhaitent leur faire porter pour donner une idée de communauté d'opinion de tous les adhérents, voire tous les marchands. Ils démissionnent ou se mettent en retrait du bureau de CP.  Quant à ceux qui refusent de démissionner, ils sont exclus. 

Absence de discussion, absence de transparence, absence de démocratie. 

Mais tant que les marchands laissent faire, cela n'a pas de raison de s'arrêter.
Tant que les grands éditeurs y trouveront leur intérêt, en obtenant la signature d'accords interprofessionnels s'imposant à tous les marchands, ils continueront à soutenir CP.
Tant que les politiques fermeront les yeux cette situation perdurera. 
il faut croire que tout le monde y trouve son intérêt. Sauf les marchands.

  
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

193 appréciations
Hors-ligne
Il ne donne la parole qu'à ses adhérents à condition qu'ils aillent dans son sens. 

Ne cherchez pas plus loin, c'est pourquoi nous en sommes où nous en sommes.
Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite (Henri Ford)

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9937 autres membres