www.marchandsdepresse.com

AADP pour l'avenir des diffuseurs de presse

Moto revue, c'est fini....

173 appréciations
Hors-ligne
chez moi.

Ce matin, un peu exaspéré par les fournis, j'appelle l' éditeur estimant qu'il abuse les marchands de presse.
Pas déçu de l'appel.
Gentiment je me présente et pose la question, à la responsable des ventes en charge des relations avec les marchands, "N'avez vous pas l'impression de vous moquer des marchands de presse ?"
Réponse sur un ton  agressif
" Nous faisons comme font tous les éditeurs et nous appliquons les directives du csmp......." l'air de dire si tu n'es pas content c'est du pareil au même.
Pas désemparé, "Eh bien ma chère dame, tous  vos titres vont disparaître de mon linéaire !
Sur ce, elle me demande mon nim, puis me dit voilà c''est fait nos titres sont à zéro.

Voilà un éditeur (Larivière Moto Revue en l'occurrence) de moins chez moi, Un éditeur MLP

La question posée était sur le cumul, l'abus, des n° S, H, et normaux concomitamment mis en vente.
Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite (Henri Ford)

71 appréciations
Hors-ligne
Ils vont revenir
la solidarité n'est pas une vue de l'esprit.sans elle nous sommes morts

147 appréciations
Hors-ligne
j'habite prés de Narbonne , j'ai eu le même tour avec une publication sur le ski au mois de juin .10 numéros à 6 euros pièce.il y a une paire d'années
mon sang ne fait qu'un tour .
j'appelle le dépôt "ce n'est pas nous "
l'éditeur  "oui , c'est pour tout le monde pareil " 
elle finit par dire bon je mets à zéro .
mais , la parution n'est pas rappelée.
2 mois après rappel et mise à zéro 
oui ,mais 4 mois après retour de la publication 
j'ai alors employé un moyen qui n'est pas très élégant mais qui est efficace .
j'ai détérioré  les publications et je les ai renvoyées au dépôt qui a compris .c'était fini.

la peur doit changer de camp

30 appréciations
Hors-ligne
Moto revue se vend avec quelques clients très fidèle. En insistant auprès des MLP  il es possible de régler les services

Bonjour,
on vient de me faire part de votre post.
Nous estimons donc avoir un droit de réponse... nous avons effectivement eu un échange téléphonique il y a peu. Mais il ne portait pas sur les fournis, mais bel et bien sur les quotas de S et de H dont nous abusions, selon vous. Nous avons répondu qu’au contraire, nous respections scrupuleusement les quotas qui nous étaient alloués. Vous nous avez de nouveau répondu que nous en abusions... Nous vous avons donc répondu que la plainte avait été entendue, et nous vous avons souhaité une bonne journée. Mais vous avez MENACE de retirer nos titres de la vente... Et vous êtes tout à fait honnête de préciser que vous étiez énervé, car l’appel a débuté de façon très virulente, et arrivé au stade de la menace, il est resté sur le même ton. Dans la mesure où nous ne pouvons pas nous passer de l’amplitude de ventes générée par nos numéros speciaux, (car cela génère effectivement presque 20% de ventes supplémentaires) et que vous MENACIEZ de retirer nos titres, nous vous avons demander votre NIM pour vous couper les services sur les titres les moins vendeurs et qui comportent des S et des H dans leurs séries. En revanche, vous auriez sûrement dû attendre avant de poster votre commentaire car Les plus vendeurs (dont fait partie MOTO REVUE) n’ont pas été coupés. Nous ne cherchons pas non plus à couper des recettes aux marchands de presse, même quand ceux-ci menacent de le faire tout seul.
Je ne publierai pas vos historiques de vente, mais les quantités qui vous sont fournies sont tout à fait correctes par rapport à vos ventes. Et je répète que ce n’etait pas l’objet de votre appel. Je précise également que nous prenons souvent des modifications de service de marchand de presse, mais que l’outil ne nous permet pas de les bloquer, ce qui explique pourquoi certains d’entre vous se retrouvent avec les bonnes quantités, et que 3 ou 4 mois après les services ne correspondent plus... nous ne pouvons pas faire autrement.
Je vous invite donc à nous rappeler sans virulence et sans menaces si vous souhaitez que l’on ajuste vos services, puisque visiblement, c’etait l’objet de votre appel en premier lieu...
bien cordialement
Le service des ventes

Bonjour M .."LARIVIERE", je viens prendre la défense de mon confrère NEIGE, car je pense que ce qui l'énerve et moi également c'est cette nouvelle manie de ne plus rappeler les anciens numéros quand le nouveau sort, en effet en ce moment nous avons 3 numéros différents en stock ! Le n° 4067 H arrivé le 4 Janvier, le n° 4068 S arrivé le 17 janvier, ainsi que le dernier 4069 arrivé le 31 Janvier !. Vous pensez bien que nos rayonnages ne sont pas extensibles et que par conséquent les 2 numéros les plus anciens ne sont plus en rayonnage, viennent donc encombrer notre réserve qui est déjà bien pleine (je ne vous parle pas de votre MOTO REVUE HS "POSTERS" arrivé le 21 décembre). Hélas vous n'êtes pas le seul à utiliser cette méthode (que je qualifirais de voyous). Vous comprendrez qu'a la fin nous sommes usés d'avoir à gérer un magasin ainsi qu'une réserve qui souvent représente un bon quart de notre stock !

Bonjour YannLS,

Nous comprenons qu'il puisse y avoir des situations agaçantes, nous comprenons moins la virulence et la menace... Pour info, le 4067H est relevé demain....
Par ailleurs, nous nous permettons encore une fois de préciser qu'un éditeur ne peut pas mettre plus de 3 parutions du même titre (HS compris) en vente conjointe, ce que nous respectons scrupuleusement. En toute transparence, et pour que vous compreniez notre politique : si nous sommes une majorité d'éditeurs à utiliser cette règle, c'est parce que la durée supplémentaire de mise en vente, génère des ventes supplémentaires sur nos numéros forts (et c'est notre objectif à tous) notamment en suscitant de la duplication d'achat (quand le titre est dans une famille concurrentielle).
Nous comprenons que cela puisse générer des difficultés parfois, mais retirer totalement les titres du linéaire, comme votre collègue le souhaitait, ne génère que de la perte de chiffre d'affaires pour tout le monde. Nous n'essayons pas de mettre en difficulté les marchands de presse, mais de développer vos ventes et les nôtres.
Nous préférons ajuster les quantités sur demande et expliquer les raisons de notre politique plutôt que de se faire accuser d'abus (ce qui n'est pas le cas ni en termes de quotas, ni en termes de nombre de vente conjointes). Le seul "couac" qu'il y ait eu sur ce titre, c'est que la relève du 4067H aurait dû intervenir hier au lieu de demain.
Nous ne sommes pas connu pour être un groupe de presse qui "abuse" à tous points de vue,  nous expliquons régulièrement nos méthodes aux diffuseurs et restons à l'écoute des marchands qui souhaitent nous contacter CORDIALEMENT....
Bonne soirée à vous,

173 appréciations
Hors-ligne
Monsieur ou Madame,

Vous mentez.

Mon entrée en matière fut polie et courtoise, dès que l''interlocutrice a compris le motif de l'appel elle a été agressive, n'ayant pas pour habitude de tendre l'autre joue je me suis mis à son niveau.

Vous n'êtes pas le seul éditeur que j'appelle, vous êtes parmi l'un des plus fermés à la discussion dommage pour vous car votre titre n'est plus visible dans mon linéaire et ne le sera plus.

Comme l'un de vos confrères, Nivéales Medias éditeurs de Skieur Magazine, dont actuellement j'ai plusieurs n° en linéaire vous n'en avez rien à faire de ce qui se passe dans nos magasins.
Votre seul but, en vous appuyant sur des pratiques abusives et sans partage, est de nous "fourguer" le max de papier, d'utiliser nos linéaires comme showroom pour proposer des offres d'abonnement détournant notre clientèle.
Nos conditions de travail vous n'en avez que faire.

Comme ceux de votre confrère vos titres ne se vendront plus dans mon commerce.

Il est dommage que l'ensemble des marchands  de presse n'osent pas prendre et utiliser le pouvoir qu'ils possèdent dans leur magasin, car les éditeurs, les messageries, le csmp, n'aurait pas mis la filière dans l'état où elle se trouve.
Il serait temps que vous compreniez ce que partenariat veut dire.

Cordialement.
Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite (Henri Ford)

104 appréciations
Hors-ligne
C’est facile de toujours se retrancher derrière les messageries et le CSMP dont on sait de qui , il défend les intérêts, pour vos S ensuite H et num normale vous dites que vous respectez les règles de la filière et du CSMP , là encore c’est facile, la filière a tout simplement trouvé une parade pour contourner le réglage des flux que personne de chez les éditeurs n’a respecté et cela vous aura aussi permît de contourner la loi Bichet « un titre en chasse l’autre « qui régulait quand même nos stocks , vous n’utilisez tous aussi très régulièrement le report de dates de rappel afin de nous récupérer les invendus de ces mêmes S H et cela générera un décalage de trésorerie à votre avantage, alors un peu de décence les éditeurs , tous les marchands , même s’ils ont la tête dans le guidon , certains ne sont pas dupent des méthodes de la filière , la vente aux numéros n’est pas votre priorité, la finance , la pub et les aides , ça oui ! Et nous le stockage !

147 appréciations
Hors-ligne
désolé Monsieur 
je suis du méme avis que mes collègues .
j'ajoute que vous faites du pognon sur le dos des marchands .
pouvez vous m'expliquer pourquoi 3 parutions différentes du même titre en RD qui font selon
vous des ventes formidables .
si je peux vous donner un conseil ,
1-passez les en mensuels .
2- faites une facturation directe comme au super marché , nous avons acheté tout le matériel pour , caisse informatisée qui enregistre les ventes ,déduit les ventes des stocks .remonte les ventes de la journée chez vous , ce qui signifie que vous connaissez l'état des stocks des marchands , mais que EUX aussi le connaisse .
sachez que si on vendait 200 numéros de vos parutions il n'y aurait aucun problême .quoique vous nous en mettriez  400 surement .!!!!!
vous toucherez le produit de vos ventes records au fil de l'eau , plutôt qu'au bout de 8 semaines.vous voyez je me soucie de votre trésorerie .
la peur doit changer de camp
???

et quant il y a une mévente avec femme actuelle ou paris match et trop de boullion
vous faites quoi vous les retirez de la vente au prochain N° ?

159 appréciations
Hors-ligne
Et oui Neiges, les publications de NIVEALES n'ont pas accès à mes rayons pour la simple raison que le Directeur est le même que celui qui préside au CSMP !

Neiges,

Je ne mens pas, c'est moi que vous avez eu en ligne et je peux vous assurer qu'après vous être présenté, le ton est devenu très peu courtois. Je vous ai même répondu du tac au tac en vous disant que si cela commençait sur ton, je vous répondrai du même.
Nous sommes, contrairement à ce que vous pouvez penser, plutôt à l'écoute des marchands. La preuve, c'est que nous avons répondu par deux fois sur ce forum en tentant d'expliquer notre démarche... les seules réponses que nous avons obtenues, nous accusent de n'en avoir rien à faire du sort des marchands, ce qui n'est pas le cas. Mais je ne peux vous forcer à nous croire.... Il est également facile de dire de tous les éditeurs que nous nous moquons des marchands... Nous sommes beaucoup à être conscients que sans des marchands investis, les éditeurs ne peuvent pas faire florès. Nous sommes aussi quelques-uns, ne vous en déplaise, à défendre l'augmentation des rémunérations sur les diffuseurs spécialistes... De la même manière que vous nous "accusez" de facilement nous "cacher" derrières des directives messageries/CSMP, je vous répondrai qu'il est aussi facile pour vous de faire un amalgame entre tous les éditeurs, ce qui semble être un peu le cas dans ce fil de discussion, car je ne pense pas que la dizaine de marchands que nous avons en ligne chaque jour pour suppressions/modifications/installations de service ou encore demandes de réassort (que nous prenons le temps d'envoyer à la main par la poste pour que le marchand puisse satisfaire son client...), soit du même avis que vous quant à notre ouverture à la discussion. Mais chacun ses avis, encore une fois, on ne peut vous forcer à nous comprendre et nous croire. Compte tenu de l'envolé lyrique que vous et moi avons eu, je peux entendre que vous pensiez que nous sommes fermés au dialogue, peut être un jour serez-vous amené à nous recontacter pour une réinstallation de titre que vous avez retiré de vos linéaires et que vous découvrirez ainsi que ce n'est pas le cas...
Je rassure au passage tous les intervenants dans la discussion : nous ne passons pas notre temps à calculer comment nous allons pouvoir faire pour prendre de l'argent aux marchands, nous avons un métier bien plus passionnant et trop chronophage pour cela.
Je vous souhaite à tous bon courage, c'est pour nous le dernier message que nous postons à ce sujet...



147 appréciations
Hors-ligne
LARIVIERE
"Je rassure au passage tous les intervenants dans la discussion : nous ne passons pas notre temps à calculer comment nous allons pouvoir faire pour prendre de l'argent aux marchands, nous avons un métier bien plus passionnant et trop chronophage pour cela."


c'est parfait , passez donc en facturation directe , cela nous permettra de faire notre métier au lieu de passer deux heures par jour au téléphone avec les éditeurs pour "essayer" de faire baisser les services 
je vous remercie d'avance 

Dernière modification le dimanche 04 Février 2018 à 09:19:23
la peur doit changer de camp

30 appréciations
Hors-ligne
Les éditeurs laissent des N° en Vente dans l'espoir de vendre plus. L'avance de trésorerie est surtout utile pour Presstalis. Le problème est plutôt que les éditeurs règlent mal la diffusion de leur titre et cela leur coûte  beaucoup d'argent . Encore une fois c'est Presstalis qui gagnent plus d'argent quand les quantités sont surévaluées.  Je préfère critiquer les éditeurs concernant leur politique d'abonnement dont ils sont entièrement responsables. 

147 appréciations
Hors-ligne
Durand
que ce soit Pierre , Paul ou Jacques à l'arrivée c'est nous qui payons 
et puis avec les évènements en ce moment on se rend compte que Presstalis et les Editeurs c'est la même gamelle .
la peur doit changer de camp

30 appréciations
Hors-ligne
Hypso, presstalis est géré par les gros éditeurs  Ce sont eux les coupables 

104 appréciations
Hors-ligne
Oui ce sont les gros éditeurs qui gèrent Presstalis , alors moi je conseillerais aux autres éditeurs de se regrouper et d’aller mettre un peu le bordel chez les gros qui les volent , qui nous volent , chez leurs collègues Presstalis, parce que depuis des décennies l’on entend aussi les éditeurs se plaindre de Presstalis , mais ils acceptent quand même les règles toxiques des Majors !

30 appréciations
Hors-ligne
Les petits éditeurs ont pris le pouvoir au MLP et cela fonctionne correctement avec un équilibre financier.... Il faut souhaiter la même chose chez presstalis

173 appréciations
Hors-ligne
Madame,

Vous ne respectez pas votre engagement.
Moto Revue m'est encore livré et ce sont encore des n° S et H
Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite (Henri Ford)

147 appréciations
Hors-ligne
NEIGES  
nous savons toi et moi qu'en dehors de la facturation directe "facture = ventes typées caisse-coms " il ne sera pas possible de régler les livraisons , puisque c'est le seul moyen pour eux de vivre , nous pomper la trésorerie .elle peut nous raconter tous les balivernes qu'elle veut , les faits parlent d'eux mêmes .
en ce qui concerne l'EBDO  il en est de même .ils sont très gentils les éditeurs mais la facture directe ils ne connaissent pas non plus .je crois que je connais KIEFFER  perso ,, il m'a sorti  l'argument suivant ,le jour ou je lui ai dit que je stoppais la livraison de son journal (50 pour vente 5 )" j'ai des employés à payer , des charges , vous ne pouvez pas me faire ça ".,je lui ai répondu "et moi je fais quoi " "vous n'êtes qu'un vendeur m'a t'il répondu " .
la peur doit changer de camp

173 appréciations
Hors-ligne
Si nous ne manquons pas de nous élever contre certaines pratiques Il faut apprécier et remercier les éditeurs pour des initiatives remarquables. 
A ce propos, je remercie chaleureusement les Editions Larivière pour un rappel d'invendus trop vieux.
Merci
Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite (Henri Ford)

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9983 autres membres