www.marchandsdepresse.com

AADP pour l'avenir des diffuseurs de presse

pas d'accord entre quotidiens et magazines : bazar à prévoir

846 appréciations
Hors-ligne
Tout le monde est d'accord pour saborder Presstalis et les SAD.
Personne n'est d'accord sur la solution de remplacement.
Tout le monde est d'accord sur la création de 2 sociétés distinctes, l'une pour les quotidiens, l'autre pour les magazines.
Personne n'est d'accord sur leur financement.
Les magazines veulent l'indépendance. Les quotidiens veulent conserver le lien de la péréquation.

L'Etat va trancher. Et l'Etat est favorable au maintien du lien, pour de multiples raisons plus ou moins en lien avec le dossier.

PRISMA, le plus important producteur de magazines, rejoindra un temps au moins MLP.

La  CGT sera amenée à penser que ce sont eux qui  en refusant les propositions de l'Etat et des quotidiens, auront causé la perte des SAD. Et ils mettront le bazar chez MLP comme ils l'ont déjà fait avant-hier.  En réalité, et c'est finement joué de la part des quotidiens, ceux-ci étaient d'accord pour se séparer des SAD mais ils font porter le chapeau de la décision aux magazines, ce qui les fait percevoir  par la CGT comme des protecteurs. Jeu de dupes.

Ce qui est sûr c'est que nous ferons nous aussi les frais des actions de la CGT. 
Nous espérons que ceux-ci cibleront en priorité l'abonnement et les grands actionnaires de la presse plutôt que les marchands individuels qui n'y sont pour rien.

Que LAGARDERE via RELAY perd un temps un peu d'argent dans la vente de la presse ne mettra pas ce grand groupe en péril.  En revanche nos petits magasins ne supporteront pas d'être privés de fourniture. Et nous ne constituons pas un tel sujet d'intérêt pour nos dirigeants qu'ils changent de décisions pour nous sauver. Nous ne constituons donc pas un bon levier d'action.

En revanche, l'abonnement touchera directement les intéressés au portefeuille. Et ce serait salutaire pour nos petits magasins. 

Il ne nous reste qu'à espérer.
Mais nous savons déjà que les quinze jours entre les deux tours des élections vont être tendus.  
 
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

les magazines ne veulent pas payer pour les quotidiens
les gros éditeurs ne veulent pas payer pour les petits éditeurs
le niveau 1 ne veut plus de niveau 2
toute la logistique est à réinventer en anticipant une baisse de CA
cette nouvelle organisation devra etre tournée vers le client et non l'éditeur
c'est à ce prix que la filière survivra
au boulot!!

158 appréciations
Hors-ligne
je suis CGT à la base et je ne m'en cache pas 
la CGT défend avant tout les emplois 
je suis aujourd'hui marchand de presse 
comment sortir de cette équation .
j'aurais tendance à dire que plutôt que de perdre TOUT il serait bon d'essayer de trouver la solution ou il y aurait le moins de casse possible .
en réalité les marchands de presse ne sont pas responsables de ce qui se passe dans la distribution .nous ne sommes que des spectateurs , ce qui ne nous empêche pas de réfléchir.
la peur doit changer de camp

0 appréciations
Hors-ligne
Bonsoir,

Je suis gérant d une presse dans une galerie, je tombe un peu des nues en entendant tout cela. Mon dépôt ne me donne aucune info les commerciaux presstalis non plus..
Je ne comprends malheureusement pas la situation.. j'ai peur pour mes livraison et surtout pour mes commissions d'avril. Pouvez-vous m’éclairer et me dire ce qu'il se prepare?

Je vous remercie

846 appréciations
Hors-ligne
Vous pouvez effectivement vous inquiéter. 
Vos interlocuteurs sur le terrain ne sont pas au courant de l'actualité au quotidien.
Ils ne savent que ce que leur direction veut bien leur dire, c'est à dire pas grand chose.
Il n'y a que l'AADP qui alerte et informe la profession et pose les questions qui concernent les marchands à ceux qui sont en train de préparer le changement.
C'est ce que nous confirmait encore un dépositaire ce matin.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

108 appréciations
Hors-ligne
Température chez les kiosquiers parisiens, d’après la direction de Presstalis et son nouveau Président , rien ne va plus non plus , ils attendent le verdict de l’Etat , sauf que les dotations du CEPPE vont baisser pour les aides aux marchands , déjà qu’ils ne touchaient pas grand chose , ça va donc être un coup d’épée dans l’eau , ce qu’à accepté de verser MLP en faveur des marchands vont être d’autant réduites par l’autre ? Nous sommes pas très confiants pour l’avenir , de plus le coronavirus va affaiblir encore les chiffres d’affaires , c’est déjà très net pour nous . Voyons ce que la CGT va organiser comme mouvements dans les semaine suivantes viennent, les élections sont propices historiquement aux grèves , nous subiront nous , mais les autres défendent aussi leurs emplois ?

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9574 autres membres