www.marchandsdepresse.com

AADP pour l'avenir des diffuseurs de presse

Projet supérettes : fin du suspense.

773 appréciations
Hors-ligne
Tout a une fin. Malgré nos interventions les décisions du CSMP concernant les supérettes sont validées par l'ARDP. Peu importe qu'elles soient discriminantes et mortifères pour les marchands traditionnels, ce n'est que très secondaire par rapport au besoin de "la filière".

Autant vous dire que nous sommes exclus de celle-ci et que le Droit ne pèse aucunement face à l'Economie. Il est clair maintenant que la presse magazine sera bientôt présente dans tous les lieux publics et privés et que notre profession devra faire face à cette concurrence dont il n'avait vraiment pas besoin.

L'Etat s'est laissé prendre de vitesse. Comme l'a évoqué la Présidente de l'ARDP lors de son audition au Sénat : manque de moyens et délais trop courts. Obligation de parer au plus pressé, dans l'urgence et sans disposer de tous les éléments nécessaires.
Pour l'Etat ce n'est qu'une étape. Il se rattrapera sur le long terme.
Pour nous c'est une catastrophe, dont les effets vont se faire sentir très rapidement.

Nous continuerons toutefois à défendre les intérêts de notre profession pour ne pas laisser le champ totalement libre et obtenir des améliorations futures par le biais de la nouvelle rédaction de la Loi. Reste encore en effet à voir ce que contiendra cette nouvelle Loi. 
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

27 appréciations
Hors-ligne
Soyons optimiste! La concurrence des supérettes sera moins fortes que celle de l'abonnement.  Les supérettes pourraient lutter contre les remises des abonnements et être plus efficace que nous. 

L'ARDP a été créé pour donner une force exécutoire aux décisions.
Le constat de sa Présidente met bien en relief l'absurdité du système.
Ce la dit, sans moyen, les décisions passent quand même. C'est certainement dans les couloirs que la décision a été obtenue. Comme souvent, le off est plus efficace que ce qui est public.
C'est qu'il n'y avait pas besoin de cet organisme supplémentaire.

243 appréciations
Hors-ligne
Durand vous avez raison d'espérer !  Vous allez pouvoir comme les supérettes demander une rémunération au mètre linéaire.  En validant cette décision c'est peut-être une perche que nous tend l'ARDP pour faire casser cette décision ou obtenir une meilleure rémunération. 

173 appréciations
Hors-ligne
Aucun recours possible ?
Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite (Henri Ford)

243 appréciations
Hors-ligne
si Neiges :
1 Commission des bonnes pratiques du CSMP
2 Les décisions rendues exécutoires par l'Autorité de régulation de la distribution de la presse en application du présent article peuvent faire l'objet d'un recours devant la cour d'appel de Paris (article 18-13 de la loi du 2 avril 1947).


173 appréciations
Hors-ligne
Que faisons-nous ?

1 La commission de bonnes pratiques, LOL !
2 Aux marchands de se décider à passer la vitesse supérieure. Deux difficultés, le temps et le cout. Le temps aucune prise dessus, le cout en se regroupant il diminue.
3 On n'y va, on n'y va pas......Au bout d'un moment faut savoir ce que veulent les marchands, se défendre ou baisser le pantalon.
Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite (Henri Ford)

243 appréciations
Hors-ligne
Compte tenu que Culture Presse parle au nom des 23.000 "commerçants de presse" et qu'une partie importante du réseau est discriminée, il serait dans son rôle d'interjeter appel

La nouvelle PDG de Presstalis a été interviewée ce matin jeudi 22/02 sur Europe 1.
Destinée au grand public, son intervention reprend ce qui a déjà été dit : situation catastrophique pour la messagerie et donc pour l'ensemble du métier, constat des nombreux dysfonctionnements dûs à la dualité des 2 ennemis, et des mauvaises décisions passées en interne.
Son triple objectif était d'insister sur la contribution des éditeurs, de l'Etat (on sent la méthode Coué à plein nez sur le prêt souhaité), et d'augmenter le nombre de points de ventes. Elle tient à donner plus de liberté aux magasins, sur une partie seulement des titres, pour ne prendre que ce qu'ils vendent. Ce qui n'est que du bon sens. Elle n'a pas parlé de rémunération magasins, point restant inquiétant, mais peu grand public. Elle dit vouloir sortir les magasins de taux d'invendus proche des 65 %. Il serait temps. Ceux d'entre vous qui pestent après la trésorerie qui part vers les mauvais élèves...
Un grosse approximation a été apportée en disant que l'assortiment avait pris 10 ans. Elle a oublié de dire que ça n'a pas été mis en place...Uniquement a-t-elle dit, sur un test dans des points de ventes d'hôpitaux, où le CA aurait pris 10 %.
On attend la suite.

100 appréciations
Hors-ligne
Je pensais que la filière voulais rendre la presse plus Luxueuse à défaut de miser sur les ventes qui baissent sans cesses voire les abonnements qui augmentent que nous serions les spécialistes du beau papier du beau magazine dixit notre entourage professionnel depuis qu’ils ne savaient pas eux mêmes quelle orientation prendraient les acteurs et bien c’est raté pour le côté luxe , tous aux supérettes ! Pour dévaluer dans l’esprit un produit , il n’y a pas mieux pour consulter plutôt qu’acheter aussi , aux vues de l’espace que prend la presse et la rentabilité, la garderont ils dans le temps , c’est moins sûre ? Et les magasins ne seront plus là pour récupérer au cas où, parce qu’ils auront coulés , je doute qu’ilS puissent imposer la presse à la supérette , a moins que cela se décide avec la direction des enseignes , mais là , la rémunération ne sera pas la même que la nôtre , ils iront bien jusqu’à 30% comme pour Hachette , parce ce que moi je ne vous pas l’intérêt des supérettes d’accepter La presse ? Un supermarché qui vend un produit non rentable ça existe ? Encore je pense une erreur stratégique, mais ils ne sont pas à ça prêt !

243 appréciations
Hors-ligne
Europe 1  Rappelez-moi SVP à qui appartient cette radio ?


773 appréciations
Hors-ligne
Nous avons rencontré Presstalis. 
C'est déjà une avancée par rapport à l'ancien temps.
Tout n'est pas faux dans le discours et certains points novateurs sont intéressants et mériteront d'être développés.
Ils semblent toutefois sous-évaluer les causes de la situation ou ne pas vouloir les évoquer.
Il est vrai que l'équipe est nouvelle et n'a que peu de recul.
Et il reste cependant à savoir si Presstalis survivra.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

Pour une fois que les magasins sont evoques sur un media grand public, ne soyons pas contre...le truc est bien resume : si presstalis implosait comme ca le meriterait...on s en fout que ce soit dit sur europe 1 !

...

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9992 autres membres