www.marchandsdepresse.com

AADP pour l'avenir des diffuseurs de presse

Que penser de l’aide financière qui vient d’être annoncée par l’Etat ?

859 appréciations
Hors-ligne
Première question : « qui nous vient en aide ?»
Deuxième question : «  est-ce suffisant ?»
_________________________________________________
Notez que ce ne sont pas les éditeurs qui nous sont venus en aide mais l’Etat.
Les éditeurs n’ont rien fait pour nous aider, ni face à la crise sanitaire, ni face aux conséquences de la défection de Presstalis. Depuis des années ils nous ont presque tous abandonnés, la plupart d’entre eux n’hésitant pas à nous court-circuiter et à exploiter nos rayons pour promouvoir leurs
abonnements. Il n’y avait, et il n’y a rien à en attendre de manière spontanée.
Ils ne céderont quelque chose, dans leur immense majorité, que sous la contrainte.
L’Etat l’a constaté et c’est pour cela qu’il a leur a retiré la gestion de la filière. Déjà pour la revalorisation 2014/2017 il avait fallu que l’Etat l’impose aux éditeurs pour qu’ils l’acceptent, à reculons.
Soyons donc clairs, il n’est pas possible d’imaginer pouvoir s’entendre avec des éditeurs qui ne veulent même pas discuter. Cette situation changera peut-être un jour, si la représentation des éditeurs se modifie. Mais tant que les grands groupes, qui nous disent être « nos meilleurs amis » seront seuls ou majoritaires dans cette représentation des éditeurs, rien ne sera possible sans
l’arbitrage de l’Etat.
Comment certains de nos confrères peuvent-ils encore frayer avec ceux qui prônent notre exploitation et refusent toute remise en question du partage de la valeur ajoutée et du
pouvoir ?  Ils ont une vision rétrograde qui empêche la filière de s’adapter à l’évolution
de son environnement et nous empêchent, nous marchands, d’améliorer notre sort.

La question de l'assortiment en cours de traitement par l'interprofession sous le contrôle de l'ARCEP va mettre en évidence cette opposition de vues. D'un côté les acteurs historiques voudront maintenir un maximum de contraintes car il ne souhaitent qu'un réseau de distribution à leur service et pas un réseau de commerçants. De l'autre les réformateurs, dont l'AADP, exposeront que, sans amélioration des conditions d'exercice de notre profession le réseau continuera à se réduire rapidement.
_________________________________________________
Evidemment cette aide n’est pas suffisante pour compenser nos difficultés. Pour autant, peut-on raisonnablement imaginer qu’une aide compense la totalité de nos débours ? Non bien sûr.
Alors, où mettre le curseur ?  Nous rapprochons le montant de l’aide de celui des aides consenties aux éditeurs et constatons qu’il n’est pas du même  ordre de grandeur, même si nous sommes beaucoup plus nombreux.  Il est vrai que nous ne vivons pas sous perfusion permanente contrairement à quelques grands groupes éditoriaux. Nous, vivons de notre travail, et nous en sommes fiers. Cela ne signifie pas que nous n’ayons pas besoin d’une aide plus conséquente. Mais nous parlons bien d’une aide ponctuelle et pas d’une assistance respiratoire permanente.
La crise sanitaire et celle de Presstalis ont mis nos entreprises en difficulté. Des mesures ont été prises par l’Etat pour la première. Cette aide financière, si elle constitue une bonne initiative, n’est
pas suffisante pour nous permettre de passer le cap des difficultés.

Presstalis a cessé son activité en juillet. Les premières mesures de la réforme en cours ne verront le jour qu’en début 2021. L’Etat doit nous aider à traverser cette période de transition.  A terme, quand la réforme sera aboutie, la filière sera en mesure, grâce aux économies réalisées, de revenir à un fonctionnement autonome. Mais en attendant, il faut que l’Etat nous aide à survivre en nous réduisant nos cotisations sociales. C’est une mesure justifiée par le service que rendent nos magasins, tant dans la nécessaire circulation de l’information que dans le cadre la vie sociale locale.

Entretemps, la réforme suivra son cours. Elle devra rationaliser la filière et la rendre autonome financièrement. L’une des mesures essentielle sera donc de mutualiser les réseaux de distribution pour solidariser les acteurs. Cela évitera les effets d’aubaine et améliorera l’efficacité du soutien économique à la filière. 
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

159 appréciations
Hors-ligne
je crois que chaque marchand doit s'adresser à SON maire et lui demander l'exonération totale de la CFE si ce n'est pas déjà fait 
il est évident qu'il faut faire baisser les prélèvements et taxes de toutes sortes.
le problème qui se pose à nous est le même que pour lutter contre les délocalisations en France 
il est question du pouvoir d'achat avant tout .
mais je ne pense pas que pour le moment il soit possible d'augmenter les salaires 
nous avons des centaines de milliards de dettes , on ne peut pas en rajouter parce que de toutes façons il faudra passer à la caisse un ,jour.
si ce n'est pas nous ce sera nos enfants .
il faut donc essayer de faire baisser les prix et pour cela il n'y a qu'un seul moyen , faire baisser le CÖUT du travail en diminuant les charges qui pèsent sur nos entreprises
je regarde chaque jour l'évolution de mon compte magasin et chaque jour je vois apparaitre , taxe de ceci , taxe de cela .
un point extrêmement important 
la loi NOTRE a supprimé toutes ou presque les compétences des mairies au profit des communautés de commune .
bien 
seulement les mairies ne veulent pas lâcher leurs privilèges 
il n'y en a aucune qui veut réduire la "voilure " , ce qui donne des résultats plus que drôles 
chez moi j'ai deux personnes qui viennent relever le compteur d'eau , une pour la commune , l'autre pour la communauté de commune .
j'ai vérifié , je n'ai qu'une facture , mais bon !!!!
même chose pour les poubelles 
la par contre deux factures 
la communauté de commune me répond "faites déduire la notre de celle de la commune "
tout cela fait qu'à un moment on en a raz le bol 
s'il n'y avait que cela .
Darmanin a mis en place (en réalité c'est Eckert , socialiste ) le prélèvement de l'impôt direct .
tout le temps que votre CA est stable ça marche , mais aujourd'hui tous nos CA s'écroulent 
alors essayez de faire baisser vos prélèvement bancaires , bonne chance .
la peur doit changer de camp

159 appréciations
Hors-ligne
pour revenir à la presse , la seule solution pour nous en sortir c'est de payer uniquement les VENTES , mais ça nos amis de Culture-presse ne sont pas d'accord puisque cela voudrait dire "fin des fausses factures " 
la peur doit changer de camp

7 appréciations
Hors-ligne
L'état soutient les éditeurs,les messageries et ponctuellement les marchands
Il est ,en principe,le garant de la bonne utilisation de l'argent publique or nous avons tous constaté que les sommes injectées dans le niveau1 l'ont été à fond perdu La presse(hors IPG)est un produit "culturel" et doit répondre au besoin du consommateur sans l'intervention de l'état
le régulateur(ARCEP) veillant au bon équilibre économique de la filière pour éviter un déséquilibre des acteurs et éviter les tensions et abus de position dominante comme connaissent grande distribution et industriels C'est bien trop souvent le" régulateur" le maillon faible de notre économie libérale alors mesdames et messieurs un peu de courage et ça ira mieux pour tout le monde!

159 appréciations
Hors-ligne
il est fort à parier que les éditeurs sachant que l'état a accordé une aide aux marchands , ils vont tout faire pour récupérer cette aide 
il n'y a rien de plus facile .
augmentation immédiate des stocks et surtout des RD 
d'ailleurs vous avez tous constaté que les séries de collections de 90 numéros , le premier à 1 euro 99 ,sont ressorties  
il y en a plein les rayons 
CQFD 
BONJOUR LES FAUSSES FACTURES .
la peur doit changer de camp

179 appréciations
Hors-ligne
L'aide accordée par l'Etat est conditionnée aux critères réducteurs validés par nos représentants en 2014.

A ce moment là, nos représentants ont failli à leurs responsabilités ils ont mis à mort les plus petits parmi nous.

Avant 2014 les "qualifiés" avaient investi (linéaires, modernisation, plume etc....) pour accéder à cette qualification.
Alors même que ces investissements n'étaient ni amortis, ni rentables puisque les ventes ne cessaient de diminuer, ils ont validé de nouveaux critères permettant d'être des diffuseurs "spécialistes" pour cela il fallait encore mettre la main à la poche.

Bref, les marchands de presse les plus exposes, les plus précaires ont perdu leur statut et depuis sont marginalisés voire des parasites.

Sauf mauvaise lecture du décret, il semble que pour eux, probablement les plus touches par la crise sanitaire-Presstalis, pas d'aide.

Ils mourront dans une totale indifférence.
Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite (Henri Ford)

50 appréciations
Hors-ligne
On peut aussi avoir une lecture inverse :
Un très gros point de vente de presse va pouvoir toucher X euros. Son voisin pour qui la presse ne représente presque rien, et dont les ventes annuelles font moins de 5 % du premier aura la même aide.
Ca s'appelle du saupoudrage, de l'égalitarisme. C'est simple, basique, mais ça ne reflète pas du tout la perte causée en proportion par chaque magasin. Sur ce cas là, comme pour les aides données il y a qq années, ceux que vous appelez "les petits" s'en tirent mieux en proportion.
Ces "petits", s'ils meurent, mourront certainement d'autre chose que du manque causé par la presse. Pour les plus gros pts de ventes, c'est pas pareil...

18 appréciations
Hors-ligne
@ neiges, apparemment c'est bien cela, si pas kiosquier ou pas qualifié, pas d'aide...

mais est-ce qu'il est rentable d'être qualifié sans être tabac ?

159 appréciations
Hors-ligne

"Avant 2014 les "qualifiés" avaient investi (linéaires, modernisation, plume etc....) pour accéder à cette qualification."

linéaires , modernisation tous ces travaux faits par des entreprises "amies " du syndicat UNDP .
Si tu ne faisais pas travailler ces entreprises , tu n'étais pas qualifié .
j'ai été témoin lors d'un salon de la presse à Narbonne , de l'intervention du dépositaire de Narbonne de l'époque qui expliquait à un marchands que s'il faisait faire ses travaux par une autre entreprise que celle "sponsorisée " par l'UNDP , il perdrait sa qualification .
je vous laisse réfléchir aux magouilles .
la peur doit changer de camp

859 appréciations
Hors-ligne
Les tentatives de manipulation et d'intimidation sont vraies. 
Mais le marchand restait libre de ses choix de fournisseurs, sans conséquence.
La qualification n'était pas attribuée par l'UNDP.
Encore fallait-il le savoir me direz-vous.
Et vous avez raison, beaucoup ne le savaient pas.
Aujourd'hui c'est différent. L'AADP informe ceux qui le veulent. 
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

159 appréciations
Hors-ligne
Je suis d'accord avec toi , mais dans les faits tous les dépositaires travaillaient main dans la main avec l'UNDP , puisque ce sont  eux qui collectaient les paiements voulus ou non des adhérents de ce syndicat .
je ne ferai pas d'autres commentaires 
il n'y en a pas besoin d'ailleurs tout le monde a compris .
la peur doit changer de camp

50 appréciations
Hors-ligne
Seule la remarque de Denderez : "mais est-ce qu'il est rentable d'être qualifié sans être tabac ?" est pertinente. La presse en soi n'étant pas rentable, les instances pro. ont toujours conseillé de limiter la presse à environ 1/3 de l'activité totale. 50 % maxi. était déja un pari risqué. Tabac ou autres, devant compléter pour la pérennité du commerce.
Pour en revenir au sujet, seuls les indépendants sont éligibles pour percevoir ces aides, ne l'oubliez pas. L'undp était complètement partie prenante cc les qualif. Je suis beaucoup mieux placé que vous pour en parler... j'allais en tant qu'élu avec mon dépositaire et les NMPP (interprofession signataire) voir des pts de ventes qui souvent ne respectaient pas les critères de qualif. Inutile de vous préciser que le rôle de l'undp était souvent de calmer les ardeurs des deux autres. Parfois il arrivait que le diffuseur soit tellement tricheur qu'il n'y avait pas grand chose pour le défendre (représentativité ou presse en vitrine). Ca, Descartes, c'est du concret !
Tout ça pour informer ceux qui le veulent et aussi ceux qui ne savent pas assez.

159 appréciations
Hors-ligne
comme vous pouvez le lire chez 123456 , ce sont les marchands les TRICHEURS .
pas l'UNDP ni le dépositaire qui sont vous vous en doutez blancs comme neige .
123456 semble oublier qu'il nous a raconté que lorsqu'il a fermé son magasin , son gentil dépositaire a essayé de le BAISER de 1000 euros .
ça c'est du concret puisque c'est lui qui l'a raconté .
la peur doit changer de camp

50 appréciations
Hors-ligne
Il n'a pas essayé. Il l'a fait en encaissant mon chèque de surcom.
Pour te dire et que tu comprennes que l'undp et les dépositaires ne sont pas si amis-amis que tu le pense.
Et pour parler de tricheurs, tu as dit toi même sur ce site avoir été malhonnête envers un dépositaire ! Il y a des véreux partout, c'est pas un scoop.

159 appréciations
Hors-ligne
je n'ai pas été malhonnête , je ne me suis pas plié aux ordres d' un voyou ce n'est pas tricher .
la peur doit changer de camp

859 appréciations
Hors-ligne
D'où la nécessité de plus de transparence financière.
Et du respect des obligations en ce domaine.
Nul doute qu'une régulation externe apporte une nette amélioration rapidement.
La fin des arrangements entre amis (comme la collecte de cotisations pour le compte de tiers). 
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

159 appréciations
Hors-ligne
tu es gentil DESCARTES 
"arrangements entre amis"
ce qui les obligeait à faire de fausses factures avec l'accord de leurs "amis " de l'UNDP .
mais bon c'était AVANT ,essayons d'avancer pour le bien de tous .
la peur doit changer de camp

159 appréciations
Hors-ligne
aujourd'hui crédit d'impôt de 30 % pour les abonnements , les chiffres sortent 
il y a 840 millions d'aide annuelle pour la presse écrite ., ils y ajoutent 60 millions 
"les journalistes n'en peuvent plus " !!!!!!!!
la peur doit changer de camp

179 appréciations
Hors-ligne
Formulaire de demande d'aide exceptionnelle pour les marchands de presse 

https://www.asp-public.fr/aide-exceptionnelle-aux-diffuseurs-de-presse
   
ASP. Demande de Prise en Charge Aide 2020 (002).pdf    

En plus de la "spécialité" que doit posséder le marchand, il lui faut aussi avoir la qualité  d'indépendant, semble-t-il.
Tout marchand salarié de sa société parait exclus de facto…….
Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite (Henri Ford)

5 appréciations
Hors-ligne
Bonjour à tous,
cette somme versée est-t-elle déclarable ?
merci pour votre réponse

50 appréciations
Hors-ligne
Dans tous les cas, une entreprise ou un commerce qui reçoit une aide publique, comptabilise le montant reçu comme un produit. Là est la déclaration, ça n'est pas à faire autrement. Généralement, le comptable enregistre cette somme en produit exceptionnel, mais ça peut être mis en exploitation. Votre comptable vous dira.
Et au même titre que vos ventes, le montant rentrera dans votre revenu imposable si vous êtes en nom propre. En Sté, ce montant rentrera évidemment dans la base de calcul de l'IS.
C'est discutable "moralement" de devoir payer de l'impôt sur une aide, mais pas fiscalement. 

159 appréciations
Hors-ligne
de toute façon , ne vous faites pas de soucis ,ça va venir s'ajouter à vos REVENUS
sans que vous ayez besoin de le déclarer 
ce qui signifie que si votre CA est en chute libre , ce qui devrait normalement vous faire baisser , les impôts ainsi que les cotisations URSSAF , vous l'avez au vase 
alors comment faire ?
c'est à ce moment la qu'on pense à DARMANIN qui se glorifiait de la réforme de l'impôt direct 
cette réforme n'est valable que si vos revenus sont stables ou augmentent , mais s'ils baissent vous payez et ILS vous rembourseront l'année prochaine quand ils connaitront votre CA ainsi que le bénéfice 
la peur doit changer de camp

50 appréciations
Hors-ligne
Ca ne répond pas à la question posée. Ce film à ta sauce aigre n'intéresse personne.
En résumé, ça veut dire que les aides sont inutiles selon toi...si qqn te lit, il appréciera.

859 appréciations
Hors-ligne
Elle est à déclarer.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

50 appréciations
Hors-ligne
C'est marrant comme vous répondez à mes post très vite, et pas aux questions qui vous sont posées par ceux qui ont besoin de réponses...C'est votre site, pas le mien.
Merci de donner plus d'infos (quel doc, à qui et quand) à Esteb qui vous a posé cette question précise. Et au reste du Monde aussi.
Selon vous, en quoi cette aide serait-elle différente de celles déja données dans la profession, pour être soumises à déclaration spécifique ? 
Ne bottez pas en touche SVP.

179 appréciations
Hors-ligne
"Quel doc, à qui et quand …"
Toutes ces infos sont dans le fil de discussion.
Levez un peu les yeux.
Quant à l'imposition de cette aide la question se pose, l'aide du Fond de Solidarité (Coronavirus) n'est pas imposable.
Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite (Henri Ford)

179 appréciations
Hors-ligne
On peut aussi avoir une lecture inverse :
Un très gros point de vente de presse va pouvoir toucher X euros. Son voisin pour qui la presse ne représente presque rien, et dont les ventes annuelles font moins de 5 % du premier aura la même aide.
Ca s'appelle du saupoudrage, de l'égalitarisme. C'est simple, basique, mais ça ne reflète pas du tout la perte causée en proportion par chaque magasin. Sur ce cas là, comme pour les aides données il y a qq années, ceux que vous appelez "les petits" s'en tirent mieux en proportion.
Ces "petits", s'ils meurent, mourront certainement d'autre chose que du manque causé par la presse. Pour les plus gros pts de ventes, c'est pas pareil…

Jamais une aide reflètera la perte subite par une entreprise.

Qu'il soit "petit" ou " gros" le marchand de presse effectue le même travail et relaie l'information à son niveau.
Le "petit" a, au moins autant, si  ce n'est plus, de mérite à soulever tous les jours le rideau de son point  de vente ses revenus moins conséquents n'illustre pas un manque de compétences mais plus probablement un emplacement moins rentable, malgré ce ils contribuent souvent à l'animation d'un quartier, d'un village.

Lorsqu'ils meurent c'est bien souvent la faute d'un système que vous n'avez pas su, pas voulu combattre lors de votre mission d'élu d'une organisation professionnelle.
Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite (Henri Ford)

159 appréciations
Hors-ligne
je n'ai jamais dit qu'il fallait refuser l'aide , cela c'est toi "mr je sais tout " qui l'interprète.je ne fais qu'expliquer comment cela se passe en réalité 
tu es LREM , alors avec MACRON tout est merveilleux .
la preuve nous avons la DETTE le plus élevée de l'EUROPE .et le déficit qui explose .du jamais vu 
j'ai même entendu chez BFM un économiste de la team MACRON , BOUZOU dire que les 100 milliards de dette , on ne les remboursera JAMAIS 
QUI a dit "il n'y a pas d'argent facile "

Dernière modification le lundi 14 Septembre 2020 à 08:56:34
la peur doit changer de camp

50 appréciations
Hors-ligne
Neiges, 
La question posée par Esteb n 'est pas comment demander l'aide.
C'est tout simplement "est elle déclarable ?"
Réponse à laquelle j'ai pris du temps pour développer...
Vous dites que l'aide n'est pas imposable...si.
Toujours, comme toute somme enregistrée en produit.
Tout comptable enregistre forcément une aide reçue, car c'est la loi. Votre loi telle que vous aimeriez la voir, ne concerne que vous. Tout comme les stupidités de votre binôme Hypso.

159 appréciations
Hors-ligne
123456 
ce qui est merveilleux avec TOI qui a mangé à toutes les gamelles , c'est qu'il n'y a que toi qui comprend tout 
nous avons compris depuis longtemps que tu n'es qu' un VENDU , un JAUNE .
la peur doit changer de camp

50 appréciations
Hors-ligne
C'est justement parce qu'elle se vidait que j'ai quitté le métier, alors que la librairie permet de jouer son rôle de commerçant qui achète ce qu'il a besoin, pour 2 fois plus de rém....et sans le poison du niveau 1 que vous aimez tant.
Tu comprends toujours pas ?



Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9597 autres membres