www.marchandsdepresse.com

AADP pour l'avenir des diffuseurs de presse

Suivi dépôts en 2016 : des chiffres très inquiétants.

40 appréciations
Hors-ligne
http://www.mlp.fr/fileadmin/user_upload/docs/Etudes_permanentes/Suivi_depots/Suivi_depots_02_2017.pdf

27 appréciations
Hors-ligne
Cela permet de comprendre que nos problèmes n'on rien de personnel!

245 appréciations
Hors-ligne
La baisse du nombre des dépôts pourrait aussi expliquer la baisse des ventes

article sur Auxerre dont le dépôt de Jogny ferme

Présenté comme une fermeture, c'est un peu orienté. C'est d'un rattachement dont il faut parler, car c'est ça dont il s'agit.
Faut-il être plus inquiet d'un rattachement qui a un but économique, que de la fermeture de la Maison de la Presse d'Auxerre, citée ici ?
La 1° réaction de l'habitant qui a laissé son commentaire est de dire merci au web...

Pour commenter les tableaux MLP...
Les % de baisse sont beaucoup plus alarmants que ceux annoncés par Presstalis.
Qui donne les bons ?
Les économies de bouts de chandelles ne sont rien à côté des -15 ou -17 %...
Le service auprès du réseau ne s'améliore toujours pas, loin de là.
A fortiori, comment l'Etat peut il laisser perdurer ce système de distribution, gouffre plus important tous les ans ?

245 appréciations
Hors-ligne
Peut-être, mais un rattachement entraine de fait une fermeture

Concernant le commentaire, j'ai surtout le sentiment que cette personne va mieux depuis qu'elle ne lit plus la presse.

l'Etat ne bougera plus avant les présidentielles et il se dit même qu'après la période des élections un quotidien national pourrait disparaître de nos présentoirs.

Pour ce qui est du service, tout le monde le sait  (dixit un député en charge de la presse) ... mais apparemment rien ne change surtout que certains s'occupent plus de leurs carrières que des problèmes.

173 appréciations
Hors-ligne
....l'Etat ne bougera plus avant les présidentielles....

Nous tenions les mêmes propos en 2012.
Malgré tout, pourquoi l'après 2017 serait diffèrent de l'après 2012 ?
Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite (Henri Ford)

245 appréciations
Hors-ligne
Neige la presse ce n'est pas la Guyane .

173 appréciations
Hors-ligne
Plus clairement, il ne bougera pas plus apres qu avant

C est cuit, c est fini pour des milliers de marchands que nous le voulions ou pas, c est termine pour la majorite des marchands.
La profession s eteindra au fur et à mesure des fermetures economiques et des fins de carriere des marchands qui ne trouveront pas de repreneurs.
Les editeurs et leurs sbires , csmp, undp, messageries and co gagneront car il n y a personne pour s opposer.
L aadp est arrivée trop tard.
Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite (Henri Ford)

100 appréciations
Hors-ligne
L'Aadp n'est pas arrivée trop tard , c'est nous qui ne nous sommes pas réveillés assez tôt , il y a aussi eu L'andimap présente il y a 15 ans , les marchands sont restés passifs ou à L'UNDP ? Mieux vaut tard que jamais ! Défendons encore ce qui peut être retardé pour ceux qui sont encore présents aujourd'hui et développons d'autres produits pour rééquilibrer nos pertes de Presse , les kiosquiers se battent pour que la Mairie arrête de nous bloquer dans la vente du Hors Presse, nous accompagnerons la fin s'il le faut mais nous sommes dans l'obligation de se diversifier , le spectre de vivre qu'avec les aides est de plus en plus mal perçu et vécu par les marchands qui depuis des décennies ont maintenu les poste ouverts , grâce à leurs débrouillardises , parce que la filière ne les considérait plus , aujourd'hui c'est encore pire , ils pensent à nouveau réglementer , imposer et tirer vers le bas pour limiter la diversification et faire la part belle aux éditeurs pour relancer la presse alors que les éditeurs eux mêmes ne jouent pas le jeu , ils pensent s'installer en supérettes , être présents partout , mais ils sont d'accord pour qu'on nous limite notre développement économique en surchargeant nos points de vente . Nous ne devons et nous ne pouvons pas accepter un tel mépris , même si nous pensons que la presse papier est vouée à disparaître , aujourd'hui encore , des gens travaillent durement en Kiosques et magasins et doivent se mobiliser pour se faire entendre . Il vaut toujours mieux retarder une fin annoncée que de la subir .

100 appréciations
Hors-ligne
L'Aadp n'est pas arrivée trop tard , c'est nous qui ne nous sommes pas réveillés assez tôt , il y a aussi eu L'andimap présente il y a 15 ans , les marchands sont restés passifs ou à L'UNDP ? Mieux vaut tard que jamais ! Défendons encore ce qui peut être retardé pour ceux qui sont encore présents aujourd'hui et développons d'autres produits pour rééquilibrer nos pertes de Presse , les kiosquiers se battent pour que la Mairie arrête de nous bloquer dans la vente du Hors Presse, nous accompagnerons la fin s'il le faut mais nous sommes dans l'obligation de se diversifier , le spectre de vivre qu'avec les aides est de plus en plus mal perçu et vécu par les marchands qui depuis des décennies ont maintenu les poste ouverts , grâce à leurs débrouillardises , parce que la filière ne les considérait plus , aujourd'hui c'est encore pire , ils pensent à nouveau réglementer , imposer et tirer vers le bas pour limiter la diversification et faire la part belle aux éditeurs pour relancer la presse alors que les éditeurs eux mêmes ne jouent pas le jeu , ils pensent s'installer en supérettes , être présents partout , mais ils sont d'accord pour qu'on nous limite notre développement économique en surchargeant nos points de vente . Nous ne devons et nous ne pouvons pas accepter un tel mépris , même si nous pensons que la presse papier est vouée à disparaître , aujourd'hui encore , des gens travaillent durement en Kiosques et magasins et doivent se mobiliser pour se faire entendre . Il vaut toujours mieux retarder une fin annoncée que de la subir .

100 appréciations
Hors-ligne
L'Aadp n'est pas arrivée trop tard , c'est nous qui ne nous sommes pas réveillés assez tôt , il y a aussi eu L'andimap présente il y a 15 ans , les marchands sont restés passifs ou à L'UNDP ? Mieux vaut tard que jamais ! Défendons encore ce qui peut être retardé pour ceux qui sont encore présents aujourd'hui et développons d'autres produits pour rééquilibrer nos pertes de Presse , les kiosquiers se battent pour que la Mairie arrête de nous bloquer dans la vente du Hors Presse, nous accompagnerons la fin s'il le faut mais nous sommes dans l'obligation de se diversifier , le spectre de vivre qu'avec les aides est de plus en plus mal perçu et vécu par les marchands qui depuis des décennies ont maintenu les poste ouverts , grâce à leurs débrouillardises , parce que la filière ne les considérait plus , aujourd'hui c'est encore pire , ils pensent à nouveau réglementer , imposer et tirer vers le bas pour limiter la diversification et faire la part belle aux éditeurs pour relancer la presse alors que les éditeurs eux mêmes ne jouent pas le jeu , ils pensent s'installer en supérettes , être présents partout , mais ils sont d'accord pour qu'on nous limite notre développement économique en surchargeant nos points de vente . Nous ne devons et nous ne pouvons pas accepter un tel mépris , même si nous pensons que la presse papier est vouée à disparaître , aujourd'hui encore , des gens travaillent durement en Kiosques et magasins et doivent se mobiliser pour se faire entendre . Il vaut toujours mieux retarder une fin annoncée que de la subir .

Malheureusement, le rapport de force n'est pas en faveur du réseau.
Celui-ci est divisé, et pas assez professionnel. Il ne récolte que des miettes.
Il est aussi multi-activité, donc le poids de la presse est dilué dans le reste, tabac, livres...
Hors les kiosques, et qq poignées de puristes qui choisissent d'être "Presse" à quasiment 100 %, aucun point de vente n'est que diffuseur, ou marchand de journaux.
Il est pris à la gorge financièrement aussi.
On peut s'opposer par du syndicalisme, mais on en voit les limites, que ce soit vous ou l'undp.
On peut s'opposer en remplaçant la presse par autre chose. Je pense que cette solution est mois risquée, mais c'est loin d'être admis, et pas évident à mettre en place.
Ne nous leurrons pas, seul l'aspect financier des messageries peut faire bouger les P Publics. Ca ne viendra pas d'ailleurs à court terme.

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9995 autres membres