www.marchandsdepresse.com

AADP pour l'avenir des diffuseurs de presse

Travail en cours

798 appréciations
Hors-ligne
La gouvernance de la filière presse a abusé des finances de l’Etat. Mais elle a également largement abusé de son pouvoir dominant pour ponctionner les acteurs à l’autre bout de la chaîne. Les marchands de presse ont payé un si lourd tribut pour satisfaire les exigences de la gouvernance qu’ils ont fermé par milliers et continuent à cesser cette activité qui les prive d’avenir et de rentabilité.
Ils ont d’abord avancé le montant des stocks qui devaient être en dépôt.
Ensuite ils ont étés dépossédés d’une part significative de la masse des commissions distribuées injustement attribuées aux concessions qui étaient la propriété du plus important des gouvernants.
Puis ils ont été contraints d’accepter des rémunérations insuffisantes.
Et ils ont été payés avec jusqu’à 9 mois de décalage pour 30 à 40% de leur revenu annuel. Totalement dépendants ils ont vu la valeur de leurs fonds de commerce se réduire à grande
vitesse, non par une baisse structurelle des ventes mais par la dépossession de celles-ci par une concurrence déloyale de l’abonnement, pratiquée par les gouvernants de la filière.
Maintenant ils devraient également accepter la mise en place par ces gouvernants d’une concurrence déloyale. La grande distribution n’aurait en effet pas les mêmes contraintes et ne présenterait qu’une offre réduite aux titres les plus vendeurs.

L’Etat a bien compris qu’il était impératif de changer cette gouvernance pour éviter de nouvelles déconvenues financières. C’est l’objet du projet de Loi qui devrait voir le jour d’ici quelques mois. Nous espérons qu’il aura également bien pris en considération les dégâts occasionnés par cette
gouvernance à l’égard des marchands de presse et que le projet de Loi occasionnera un retour à une situation plus favorable aux marchands, leur permettant de continuer à assurer leur fonction de garants de la pluralité de manière durable.

L'AADP y travaille.
Le rapport de la commission flash de l'Assemblée Nationale montre qu'elle a été entendue.
Des évolutions restent à obtenir par l'information des décideurs des réalités de notre situation.
Nous continuons à porter ces informations pour obtenir ces évolutions du projet de Loi.

D'autres affirment qu'ils seront vigilants à ce que rien ne change.

Si tu veux la paix, prépare la guerre.

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9983 autres membres