www.marchandsdepresse.com

AADP pour l'avenir des diffuseurs de presse

Une quete pour presstalis......

173 appréciations
Hors-ligne
PLF 2018 : la régularisation des opérateurs télécom repoussée http://unionpresse.fr/sites/unionpresse.fr/files/styles/visuel_newsletter/public/field/image/_41q4302_18.jpg?itok=hvCZMtrB" longdesc=" width=250,height=375" target="_blank" rel="nofollow">http://unionpresse.fr/sites/unionpresse.fr/files/styles/visuel_newsletter/public/field/image/_41q4302_18.jpg?itok=hvCZMtrB"/>
Le Sénat a repoussé au 1er juin l’entrée en vigueur des nouvelles règles pour les « kiosques numériques », et leurs offres de presse en ligne couplées. Je m’étais réjoui dernièrement que le gouvernement s’empare de cette problématique et mette un terme aux pratiques des opérateurs. Aujourd’hui, je déplore totalement cette décision du Sénat, qui va à l’encontre d’une réglementation qui n’avait d’autre but que de corriger une situation fiscalement avantageuse pour les opérateurs télécom, et injuste car délégitimant le taux réduit de la TVA, normalement réservé à la presse.
Les prétextes avancés pour justifier cet amendement sont contestables : notamment que cette prétendue « révolution immédiate » serait de nature à menacer le modèle économique des opérateurs. Rappelons que ces offres n’ont été mises en place que très récemment par les opérateurs, et donc qu’elles n’ont pas eu le temps de structurer leurs revenus. Par ailleurs, il s’agit d’un avantage fiscal qui n’est pas censé leur revenir. C’est donc leur laisser un sursis immérité. Les sommes qui auraient été récupérées ainsi sur les cinq premiers mois de 2018 auraient pu par exemple soutenir les messageries qui en ont un réel besoin actuellement.

1000 Fermetures des marchands de presse, baisse des ventes, concurrence des abonnements et il s'apitoie sur le sort des messageries.
 Chaque marchand appréciera.
Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite (Henri Ford)

141 appréciations
Hors-ligne
le sénat est de droite (élu et avoué) alors que le gvt est lui aussi de droite mais non -avoué.
à l'arrivée c'est le gvt qui a le dernier mot .
mais dans cette affaire il y a SFR du sieur Drahi ami de notre vénéré Président ,alors  !!!!!!!
la peur doit changer de camp

100 appréciations
Hors-ligne
Quel changement attendons nous ? Que des amis , que des conflits d’intérêts , nous pourrons toujours dénoncer ces problèmes , nos politiques protegeront toujours les plus puissants , ceux qu’ils ont enrichi avec les deniers de l’Etat , les rois de vider nos caisses pour enrichir des amis , parce que le retour paye aussi !

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9997 autres membres