www.marchandsdepresse.com

AADP pour l'avenir des diffuseurs de presse

Discours d’Audrey Azoulay,

135 appréciations
Hors-ligne
Discours d’Audrey Azoulay, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé lors du dîner des professionnels de la presse à l’occasion de la Fête de l’Humanité


http://www.culturecommunication.gouv.fr/Presse/Discours/Diner-des-professionnels-de-la-presse-a-l-occasion-de-la-Fete-de-l-Humanite


Extrait ..


S’agissant enfin de la vente au numéro, l’État continue de veiller à la mise en œuvre de la restructuration des messageries de presse. Pour cela – j’insiste – chacun doit prendre sa part de l’effort, conformément au principe de solidarité de la profession qui est le fondement de ce système.

Parallèlement, et très important, nous travaillons à un nouveau plan de soutien public au réseau de marchands de journaux. Le recours à l’aide à la modernisation des diffuseurs sera facilité. L’IFCIC pourra également être mobilisé au soutien des projets de création et de reprise de points de vente de presse. Je connais les attentes des marchands de journaux et celles de nos concitoyens qui y sont attachés.

J’aurai l’occasion de détailler dans quelques semaines les autres volets de ce plan ambitieux.
Des infos et des .... A vos commentaires

29 appréciations
Hors-ligne
<<chacun doit prendre sa part de l’effort, conformément au principe de solidarité de la profession >> J'espère qu'elle pensait au nouveau système de facturation.......

247 appréciations
Hors-ligne
pas tout à fait. Elle doit parler de la solidarisation entre les éditeurs dans le système coopératif.

plan ambitieux ou énième perfusion?
le vrai courage serait de contraindre les éditeurs à rémunérer notre travail!

783 appréciations
Hors-ligne
Exact. Elle indique que les éditeurs ne veulent pas financer Presstalis alors que c'est eux qui gèrent la messagerie au travers de leurs coopératives et bénéficient de ses services. Cela sous-tend que l'Etat ne veut plus combler les trous créés par les éditeurs à leur place. De là à créer une obligation de résultat pour bénéficier du maintien des aides ... 
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

247 appréciations
Hors-ligne
intéressant cette annonce  de la ministère passée un peu inaperçu au mois de juillet

La ministre de la Culture, Audrey Azoulay, a annoncé mardi une série de mesures relatives à la formation des dirigeants et des agents des établissements publics culturels afin de renforcer le contrôle et la déontologie au sein de son ministère.
Ces mesures font suite aux conclusions du rapport remis mardi sur le sujet par Jean-Louis Nadal, président de la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique (HATVP).
Ce rapport répond à la demande du ministère de la Culture le 23 juin 2015, "d'accompagner les établissements publics culturels dans la définition des lignes directrices et la rédaction d'une charte de déontologie", explique le ministère de la Culture dans un communiqué. Prédécesseur d'Audrey Azoulay rue de Valois, Fleur Pellerin avait alors adressé une circulaire aux dirigeants des établissements culturels (INA, musées, bibliothèques, théâtres, écoles supérieures d'architectures, etc.) et à ceux de l'audiovisuel public visant à "rappeler" et "renforcer" les règles entourant les dépenses de leurs dirigeants. La circulaire avait sonné à l'époque comme un rappel à l'ordre après les affaires ayant concerné Mathieu Gallet, le président de Radio France (pour ses dépenses de communication), et Agnès Saal, alors présidente de l'INA (pour ses frais de taxis). L
Le rapport de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique "constate que, si des dispositions relatives à la déontologie existent d'ores et déjà au sein des établissements, elles restent cependant éparses et méritent d'être renforcées", souligne le ministère. Reprenant les propositions émises par l'HATVP, le ministère va proposer dès cet été à un membre d'une haute juridiction "d'engager la rédaction de la charte de déontologie".
Par ailleurs, le travail déjà engagé autour de la formation continue des agents devra "intégrer la déontologie parmi ses priorités", précise le ministère.
Ce dernier prévoit aussi de renforcer "la sensibilisation et la formation des dirigeants des établissements culturels".
Dans ce but, un livret d'accueil "rappelant les obligations déontologiques et les règles de bonne gestion publique des institutions sera diffusé dès cet automne".
Enfin, un référent "déontologie" sera nommé au ministère dès la publication du décret d'application de la loi relative à la déontologie du 20 avril 2016.

101 appréciations
Hors-ligne
Toujours les mêmes salades ! Des aides ? Combien pour les éditeurs , les messageries, combien ? Pour le réseau ... Rien d'innovant, que des conservateurs d'un systeme qui profite toujours aux mêmes ! Des discours toujours aussi poussiéreux !

173 appréciations
Hors-ligne
Paroles, paroles !!

Les mêmes depuis 20 ans.

Mme Azoulay, les marchands de journaux ne demandent pas des aides mais une pérennisation de leur métier qui passe par :
- l'augmentation conséquente de leur commission
- la maitrise du linéaire (fournis, stock, paiement)
- un véritable partenariat avec les éditeurs (abonnement règlementé et/ou rémunération sur les abonnements, actions commerciales etc...)
Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite (Henri Ford)

101 appréciations
Hors-ligne
Oui , tout ce vous dites neige , n'oublions pas la PUB , qui génère des millions d'euros de bénéfices par an , il y a des moyens , mais c'est juste qu'ils ne veulent pas lâcher 1 cents , nous sommes tellement rentables pour accompagner la fin de la presse papier , qu'ils ne veulent pas investir dans l'avenir !

247 appréciations
Hors-ligne
Neiges
Un véritable partenariat avec les éditeurs

Il existe déjà entre les éditeurs et l'Undp.
Pub dans Union Presse, présence à Expopresse. Pour le seul bien de cette organisation. J'aurais pu écrire "ce syndicat" mais un syndicat sans revendications et sans réelle représentativité , est-ce vraiment un syndicat.

101 appréciations
Hors-ligne
Pour les plus anciens et les plus investis , nous le savons tous très bien , c'est un syndicat qui a servi les éditeurs ainsi que les messageries avec l'accord des gouvernements successifs pour l'intérêt des plus puissants point barre ! Nous , pensons nous encore pouvoir négocier ? Je crains que non , ou alors que des miettes, l'action seule peut changer l'orientation .

38 appréciations
Hors-ligne
Gamma,
Toute organisation pro négocie avec les fournisseurs, partenaires...
N'est ce pas le cas à la Confé, où par ex. la FDJ doit bien en financer bonne une partie, pour ouvrir la distribution maintenant chez les fleuristes ?
Même remarque dans l'agriculture et la revue pro. agricole et partout ailleurs.
Pourquoi évoquer de la corruption, des théories du complot partout ?
Je ne suis pas d'accord du tout là dessus avec vous.


247 appréciations
Hors-ligne
Désolé,  Confédération, FDJ, pmu, connaît pas ! car je n'en fait pas.

En quoi un marchand de journaux ou un buraliste aurait-il le droit d'avoir la FDJ plus qu'un Fleuriste ou un boulanger?   A part le fait que dans le passé ce sont eux qui vendaient la "Loterie Nationale" .

je ne parle pas de corruption, mais plutôt d'un système plus basé sur des financements extérieurs que sur des adhésions. Ce qui dénature forcément le but d'un syndicat;

783 appréciations
Hors-ligne
L'obligation légale de transparence financière pour conserver la représentativité est destinée à empêcher les malversations et les conflits d'intérêts.

L'UNDP n'y satisfait pas.
A elle de nous dire pourquoi.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

Justement Gamma,
Quand on sait ce qui se passe ailleurs, ça explique certaines choses, sans pour autant se faire taxer ce corrompus.
Et vos propos ci dessus sur la FDJ vont faire bondir bien des détaillants... C'est comme si les messageries vous disaient que la vente de la presse nationale se fera désormais au delà des points de ventes agréés, chez tout commerçant qui le souhaite (notez que cette option n'est pas totalement à exclure). "Pour compenser la baisse des pts de ventes", en mot d'excuse.
Un paquet de clients nouveaux serait très intéressé pour augmenter la fréquentation.
Toujours aussi libéral ?

783 appréciations
Hors-ligne
Les messageries et les éditeurs ne se privent pas d'alimenter des jardineries, des stations essence, des boulangeries etc.

Vous qui semblez savoir ce qui se passe ailleurs, soyez clair et expliquez nous ce que vous voulez dire par "ca explique certaines choses".

Est-ce à dire que vous justifiez le refus de transparence financière de l'UNDP par ce qui se passe ailleurs ?
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

38 appréciations
Hors-ligne
Descartes, vous ne savez pas comment fonctionnent les syndicats pro ?
Lisez un revue syndicale, n'importe laquelle. Vous allez alors découvrir un monde de publicité fournisseurs, partenaires... Où allez vous placer le curseur de conflit d'intérêt ?
"certaines choses" = le soupçon de bonne ou de mauvaise foi, que les opposants ne cessent de remuer. Il est vrai qu'un syndicat cousin a eu des pratiques qui ont conduit son Pdt à la démission forcée il y a qq années.
Pour la situation financière, les membres ont un rapport annuel. Celui-ci m'avait toujours suffi, n'ayant pas constaté de pratiques illégales.
Pour les jardineries...ils n'ont que la presse les concernant. Les boulangeries ne sont pas agents de la vente. C'est une "tolérance" très souvent limitée au dimanche, ou pour suppléer un magasin fermé. Et la PQR n'adhérant pas au système coopératif, est libre de sa distri. Les stations essence sont agents de la vente.
Dommage qu'il y ait besoin de vous éclairer là-dessus.

Dernière modification le mardi 13 Septembre 2016 à 09:23:26

783 appréciations
Hors-ligne
Ainsi, la transgression serait justifiée par le fait que d'autres le font.
A mes yeux ce n'est pas une justification.
Le curseur est d'autant plus facile à placer que c'est la loi qui le définit :
La part des cotisations doit être nettement majoritaire pour que l'appellation syndicat puisse être conservée et  que les motivations des dirigeants restent axées sur la défense des intérêts des adhérents.

Quand on voit que des adhérents ont dû menacer d'intervention d'huissier pour obtenir les statuts et le règlement intérieur, le fait que le peu d'information financières que l'on vous a communiquées vous ait suffit ne m'étonne qu'à moitié. Pour autant cela ne crédibilise pas ces données. En revanche le refus permanent d'absence de transparence financière et le mensonge éhonté sur le nombre disproportionné d'adhérents aurait pu vous alerter.
Dommage que vous n'ayez pas ressenti la nécessité d'éclairage  là-dessus.

Enfin, n'ayez crainte que je sais fort bien différencier le statut des uns et des autres. Toutefois je constate que nos fournisseurs ne se privent pas de réduire notre marché. 

 
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

Voyez comme vous avez l'esprit mal placé : des anomalies ont été faites chez les "cousins", ça voudrait dire pour vous que c'est le cas partout ailleurs !!!
Je ne justifie pas du tout. Au contraire.
Et le risque de dérive illégale (que vous cherchez partout) pour l'organisation pro des diffuseurs est d'autant plus limité que ce ne sont pas du tout les mêmes sommes.
Comparez une assemblée locale de diffuseurs et de buralistes : vous comprendrez.
Que l'undp ne soit pas transparente avec ses opposants, ils ont raison.

783 appréciations
Hors-ligne
Vous voyez comme vous avez l'esprit réducteur, sur ce sujet particulièrement.
Je n'ai nullement dit que le fait qu'il y ait eu des anomalies ailleurs engendrait qu'il y en ait là.
Par contre j'ai dit que l'absence de transparence (en contradiction avec la Loi) et le mensonge entretenu (sur le nombre de cotisants) n'avait aucune justification, sauf à ce que vous en trouviez une.
Quant à la transparence, ce n'est pas vis-à-vis des opposants qu'elle n'est pas respectée mais vis-à-vis de la Loi (et des adhérents de ce syndicat).
Alors dire qu'ils ont raison me semble un rien déplacé.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

17 appréciations
Hors-ligne
123456,
avant d'être transparent avec ses opposants (ce qui semble être un comble (de l'opacité) dans une démocratie), l'undp n'est même pas transparente avec ses adhérents contrairement à n'importe quelle association.
Lors des AG il n' y a jamais eu d'information concernant le nombre de diffuseurs total sur la zone concernée (à croire qu'il ne savent même pas combien il y en a réellement), nombre d'adhérents, et bilan comptable absent. A quoi servent les adhésions ?? mystère.
Et si les sommes en jeu sont si minimes, pourquoi conserver cette opacité ?
La seule logique possible à cette opacité est de vouloir caché le nombre très restreint d'adhérents.
Cela se retrouve lors de l'AG, où il y a plus de sponsors que de marchands de presse...

173 appréciations
Hors-ligne
La transparence par l'undp

Comptes Exercice 2012 déposés le 24 Mars 2014
Comptes Exercice 2013 déposés le 29 Octobre 2014
Comptes Exercice 2014 déposés le 11 Juillet 2016
Comptes Exercice 2015 NON DEPOSES

La publication des comptes est accompagnée de l'Information de l'organisation professionnelle
"Les Produits d'exploitation de l'association sont constitués par des cotisations"

Produits d'exploitation 2012 :   1 585 673
Produits d'exploitation 2013 :   1 783 056   ( +12% )
Produits d'exploitation 2014 :   1 591 084   ( - 11% )

Observations :
Les comptes sont déposés uniquement depuis 2012 et toujours hors délais, minimum 18 mois après la fin de l'exercice.
Alors que notre profession perd au moins 1000 points de vente par an, les cotisations restent stables.

Ces produits d'exploitation permettent d'estimer le nombre d'adhérents à ~ 15 000.
Après divers recoupements, compte tenu du revenu moyen des marchands, c'est quasiment impossible que ~ 15 000 marchands cotisent.

D'où proviennent ces produits d'exploitation ?

Lorsque la publication des comptes n'était obligatoire l'argumentation fantaisiste de G.Proust  "nous n'indiquons pas le nombre d'adhèrent pour nous protéger" pouvait tenir....
Aujourd'hui, l'undp a OBLIGATION de publier ses comptes, pourquoi toujours autant d'opacité sur le nombre d'adhérent ? 
Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite (Henri Ford)

38 appréciations
Hors-ligne
J'ai ma petit idée, mais que je me garde, car pas sûr du tout qu'elle soit la bonne, et sur laquelle vous rebondiriez opportunément pour prouver votre existence.
Demandez leur !

783 appréciations
Hors-ligne
Vous êtes donc contre le fait que nous puissions exister. CQFD.

Toutefois nous n'avons plus besoin de prouver notre existence.
Le ministère souhaite désormais une représentation multiple et trouve inadaptée la représentation unique précédente. Il nous appuie pour que les acteurs les plus réticents à cela modifient leur comportement. Et cela porte ses fruits car les portes s'ouvrent et les contacts se créent, au grand désespoir de ceux que l'opacité arrangeait.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

247 appréciations
Hors-ligne
je vois que certains sont favorables au parti unique. le fonctionnement de l'UNDP ne ressemble-t-il pas à celui du parti communiste du temps de l'URSS?

Que nous ayons besoin de conforter notre existence, c'est nomal. De la prouver je ne pense pas. Que nous dérangions je n'en doute pas. Que nous agacions et bien tant pis !

Au fait qui dérangeons-nous ? A qui avons-nous besoin de prouver notre existence ?
Votre réponse 123456 ne pourra qu'être bénéfique au réseau.

Dernière modification le mercredi 14 Septembre 2016 à 14:11:44

38 appréciations
Hors-ligne
Vous ne pouvez pas nier que je suis l'un des premiers contributeurs de ce site.
Et pas dans le sens du poil.
Contrairement à ce que vous pourriez dire, je ne tire pas vers le bas, mais espère apporter une vision maintenant extérieure, et qui doit entrainer certains d'entre vous à ne pas trop espérer de l'amont du métier, comme on le fait depuis trop souvent.*
Alors, que vous dérangiez, tant mieux. Mais dans le bon sens. Pour taper où il faut, pas à côté.

783 appréciations
Hors-ligne
Selon vous, exiger le respect de la loi en matière de transparence est déplacé ?
L'opacité entretenue est le coeur du problème de cette filière.

Les flux financiers cachés expliquent des positions incohérentes par rapport aux engagements pris. C'est valable aussi bien pour les éditeurs que pour les messageries et les autres acteurs historiques comme l'UNDP.

Il faut remettre de la transparence dans ce milieu pour lui permettre de fonctionner correctement. Cela passe par le respect des lois et le développement de la communication.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

247 appréciations
Hors-ligne
Une preuve qu'il y a peu de transparence dans la filière. la Ministre a fait son discours le 8 l'Humanité y a consacré un article le 13  (Quasi obligé puisque cela se passait chez eux )  Aucun autre titre n'a repris le discours.   Peut-être n'ont-ils apprécié les propos de la ministre.

Pour se défausser sur les autres les patrons de presse invités, pourront dire qu'ils représentaient une organisation syndicale de la filière, ou qu'ils ne sont pas journalistes.


Je resterai sur ce désaccord que le 1° problème du métier n'est pas chez les diffuseurs.
En tout cas, vous semblez bien vous accommoder dans ce milieu opaque.
Faites attention à ne pas noircir, ou à ne pas vous aigrir.

783 appréciations
Hors-ligne
La situation est la résultante d'un ensemble de dysfonctionnements à éradiquer. Il n'est pas nécessaire de qualifier l'un de 1er mais il est impératif d'accepter de les traiter tous. Il est regrettable que ce ne soit pas votre cas.

De notre côté nous ne sommes pas opaques, quoique vous sous-entendiez.
Nous sommes toujours disponibles pour une discussion que l'UNDP refuse.
Nous laissons nos contradicteurs s'exprimer librement, y compris sur notre blog, vous en êtes le meilleur témoin.
Nous communiquons ouvertement sur tous les sujets que nous défendons et sur tout ce dont nous avons connaissance dans l'évolution de notre filière.

Mais sur un point vous avez raison; nous sommes désormais introduits dans le milieu et de plus en plus difficilement contournables.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9973 autres membres