www.marchandsdepresse.com

AADP pour l'avenir des diffuseurs de presse

L'abdication de l'ARDP

790 appréciations
Hors-ligne
La réponse fournie par l'ARDP à l'un de nos collègues dont nous avions relayé la demande démontre la démission de cet organisme dans l'incapacité de faire face à sa mission.

La demande portait sur la non application d'une décision validée prévoyant l'intégration au 1/1/17 dans le taux de commission de base d'une partie des commissions complémentaires.
Loin de faire appliquer cette décision l'ARDP nous invite à saisir le CSMP en demande de conciliation.
C'est une claire abdication de sa fonction.
Celle-ci avait été annoncée au Sénat et au Parlement  ces dernières semaines quand sa Présidente avait déclaré manquer de moyens, de temps et de compétences pour remplir cette mission.

Le Ministère que nous avons informé de cette réponse cette semaine nous confirme que l'ARDP ne dispose pas des moyens suffisants pour remplir sa mission et nous annonce programmer un remplacement des deux officines de régulation, CSMP et ARDP, avant la fin de l'année. 
Un projet de loi est actuellement à l'étude et nous y sommes associés. 
Il nous sera présenté avant l'été et devrait être voté avant l'étude du budget à l'assemblée, c'est à dire avant septembre. Délai court mais pas intenable selon des sources sénatoriales.

Nous travaillons sur ce projet et sommes à votre écoute si vous avez des idées ou des souhaits à exprimer.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

71 appréciations
Hors-ligne
Je vous fais confiance Pierre en ce qui me concerne
la solidarité n'est pas une vue de l'esprit.sans elle nous sommes morts

1 appréciations
Hors-ligne
Dans ce projet,les éditeurs auront ils l 'obligation de passer par une coopérative pour se distribuer?Si oui cela ajoute un niveau dans la distribution avec le cout que cela entraine et c'est la qu'est le nerf de la guerre 
Un niveau 1(messageries) et un niveau 3(marchands) agonisant?
Combien de niveaux?
Quelle rémunération pour chaque niveau?
La distribution du livre et son barème de rémunération me parait cohérent
il y a aujourd'hui un niveau de trop dans la distribution de la presse comparé aux autres pays d'Europe


N'oubliez pas qu'en libraire, il y a les grossistes et diffuseurs...ils ne sont pas obligatoires mais pourtant incontournables, même pour les grandes librairies. La différence c'est qu'ils sont efficaces pour l'ensemble de la filière.

251 appréciations
Hors-ligne
Non Surfy car la Coopérative pourra négocier avec un opérateur et aura plus de poids qu'un éditeur indépendant.  La coopérative peut-être indépendante des messageries et faire jouer la concurrence.

Avez-vous remarqué en librairie  : CDE-SODIS
On peut faire le même schéma pour la presse la Coopérative (CDE)  s'occupe du commercial et la  SODIS s'occupe de la distribution et des flux financiers.  Evidemment reste à y insérer le niveau 2 les dépositaires.

790 appréciations
Hors-ligne
Pour les dépositaires il va enfin falloir définir leur rôle.
S'ils sont indépendants ils seront agents de la vente responsables de l'exploitation commerciale de leur secteur.
S'ils sont dépendants des messageries ils ne ne pourront s'occuper que de logistique. 
La notion de dépendance s'entend tant financièrement que contractuellement.
Il faut mettre fin aux mandats pour les agents commerciaux.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

1 appréciations
Hors-ligne
Donc concretement un ou plusieurs éditeurs négocient avec Hachette,  interforum,sodis... et les dépots (niveau2) ou gèrent directement leurs titres Aujourd'hui il est important de supprimer un niveau pour dégager du cash pour les marchands et les petits éditeurs en résumé pour sauver la filière

104 appréciations
Hors-ligne
Un nouvel organisme de contrôle en plus des deux autres ou les deux précédents fermeront boutique ? Ensuite cet organisme aura pour mission de contrôler le pluralisme de la presse , de contrôler les messageries , les éditeurs , et faire appliquer les règles de quel loi « Bichet étant attaquée par tous «  ? Devons nous nous emballer, aux vues des circonstances, attendons de voire le déroulement des événements parce que la charrue avant les bœufs , on connaît déjà , l’orientation vers l’ouverture et réformes de fond , ils n’ont jamais rien proposé de telles !

790 appréciations
Hors-ligne
Ce n'est pas tant la suppression d'un niveau que l'affectation des coûts qui est important.
En librairie les réseaux commerciaux et logistiques sont séparés, ce qui permet une affectation des coûts correcte. Les coûts logistiques, plus faibles du fait qu'ils ne sont que logistiques, sont connus et partagés. Les coûts commerciaux sont laissés à l'initiative de chaque éditeur.

En presse coûts logistiques et commerciaux sont mélangés, pour le plus grand bonheur des messageries et de quelques éditeurs aux commandes.

Le projet de réforme prévoit de changer la gouvernance.
L'Etat reprendra le pouvoir au sein d'un organe puissant qui regroupera certainement la presse et l'audiovisuel pour maîtriser l'ensemble des médias et éviter aux propriétaires de groupes de médias de susciter des effets d'aubaines comme ils l'ont fait jusque là.
Le CSMP et l'ARDP disparaîtront.
Quant au projet de réorganisation de la filière pour son exploitation, il est en cours d'étude mais il est trop tôt pour avoir une opinion. Nous avons été entendus par Marc Schwartz et son équipe lors du premier tour de table consultatif qui se termine cette semaine. Les valeurs de la Loi Bichet seront préservées nous dit-on. Un projet nous sera soumis d'ici peu que nous amenderons par un second tour de table. Un projet de Loi devrait être présenté à l'Assemblée avant l'été. Nous attendons donc d'en savoir plus en continuant à alimenter l'Etat qui a trouvé nos éléments pertinents. 
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

1 appréciations
Hors-ligne
Courage Monsieur Descartes.... Sommes avec vous

159 appréciations
Hors-ligne
En tout cas encore merci de tout le temps que vous consacrez à notre cause...

Pouvez vous en dire plus sur les éléments pertinents que vous avez apporté, ou cela doit il rester confidentiel ?
A défaut, quelle est la position de l'aadp sur les intermédiaires du métier, entre les éditeurs et le réseau ?

251 appréciations
Hors-ligne
Faisons l'inverse 123456  Comme quelques uns de nos confrères communiquez-nous en MP ou à contact@marchandsdepresse.com  quelques propositions

1 appréciations
Hors-ligne
le législateur doit prendre la mesure de la nécessité d'un réseau de marchands indépendants
l'imprimé reste un rempart face aux fakes news du net
le pire scénario serai les gros éditeurs ditribués par la grande distri  point barre
fini le pluralisme bonjour la pensée unique

104 appréciations
Hors-ligne
C’est en effet le pire des scénarios, mais pas totalement à exclure, ce ne serait pas la première fois qu’une filière sacrifie des gens aux profits d’intérêts économiques , je dirais même qu’ils le font tous les jours , alors qu’attendons nous d’eux ? Ils ne sont pas inquiétés par la justice ? Des éditeurs n’ont ils pas porté plainte pour bilan un peu beaucoup opaque , mais ils vont tout bien réorganiser, avec les mêmes et prêter de l’argent bien sûre qu’ils ne pourront jamais rembourser, ils sont ou bien très bons ou l’ État a un ou est un problème ? Vont ils un jour éclaircir le statut bidon de cette entreprise, est elle privée ou publique, peut importe c’est toujours l’Etat qui paye les pertes et les actionnaires qui se collent l’argent dans les poches , tout les 4 ou 5 ans ils sont débarqués avec un beau chèque Les grands patrons pour nommer d’autres grands patrons et sa pleurent dans les chaumières que les caisses sont vides mais nous avons trouvé les sauveurs , cette fois c’est sûre, aidez un peu et nous allons vous faire des miracles cette fois , parce que les nuls , vous venez de les débarquer ! C’est drôle on se croirait au gouvernement !!! Je ne comprends pas comment l’on peut encore croire qu’ils réformeront en faveur du réseau ? Ils n’ont que du mépris pour les marchands depuis plus de vingt ans , attendre des sur commissions ou des aides , c’est dire à quel point c’est la fin et c’est eux qui nous y ont amené . Ils ne feront jamais machine arrière !

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9979 autres membres