www.marchandsdepresse.com

AADP pour l'avenir des diffuseurs de presse

Cartothèque

0 appréciations
Hors-ligne
Bonjour,
J'ai été diffuseur jusqu'au 31/01/2013 (sans repreneur).J'ai quitté le navire, lorsque Carrefour a mis la presse dans son magasin. La mairie de ma commune n'a rien fait pour me retenir. Il faut dire que le gérant du Carrefour est conseiller municipal .
Ce qui m' amène aujourd'hui à vous questionner est : J'ai un problème avec Cartothèque, ils ont bien repris mes invendus (la représentante était bien au courant de ma cessation d'activité) mais ils ne veulent pas me faire un chèque de ce retour. Ils se réfèrent à leurs Conditions Générales de Vente. J'ai eu plusieurs personnes dans cette société et j'ai toujours le même discours: voir les CGV. Mme Girauld m'a demandé de faire un courrier à la direction commerciale, mais ce courrier reste lettre morte. De plus, elle ne veut pas me communiquer les coordonnées de la direction commerciale.
Avant d'entamer des poursuites, via un avocat, je voulais si vous aviez connaissance d'un cas semblable, et avez-vous connaissance des coordonnées du directeur commercial.
Merci de votre aide et bonne continuation à tous.

0 appréciations
Hors-ligne
eh oui, chez moi aussi, Cartotheque ne veut pas rembourser les avoirs.

801 appréciations
Hors-ligne
Non, pour ma part je n'ai rien entendu de semblable mais il est vrai que cette maison se fait tirer l'oreille pour créditer ou rembourser.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.
hypso

je sais que cela ne va pas rembourser votre mise ,mais pouvez vous communiquer aux lecteurs de ce blog les coordonnées de cette société pour eviter que les diffuseurs se fassent avoir.
par la même occasion vous informez la dite société de votre demarche auprés de nous.
une bonne pub peut quelque fois faire reflechir.

255 appréciations
Hors-ligne
Il ont même du mal à facturer. On a reçu la facture d'AVRIL après le 22 mai !!

173 appréciations
Hors-ligne
Les CGV sont claires
CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE

Toute commande implique l’acceptation des présentes conditions
Article 1 : Modalités de vente
• Nos prix s'entendent départ magasin et sont ceux en vigueur au jour de l’expédition.
Nos ventes s'effectuent en compte ferme, les seules possibilités de retour sont celles contenues à l'article 7


Article 7 : Périmés et retours
Tout retour doit faire l’objet d’une demande d’autorisation de retour faite par le client ou par le commercial Cartothèque.
L’autorisation de retour déclenche un document à joindre à votre envoi accompagné d’une étiquette à coller impérativement sur votre colis. Ce dernier doit nous arriver en port payé. Tout retour en port dû sera refusé.
L’acceptation définitive de ces retours est soumise au contrôle de Cartothèque de l’état des marchandises reçues et des quantités. Les retours refusés sont à disposition durant un mois, au-delà de cette période, ils sont détruis.Le prix de reprise est établi par Cartothèque.
Les avoirs correspondants s’imputeront sur les factures en cours ou à venir et ne pourront faire l’objet, en aucune manière, d’un remboursement
.

Leur attitude n'est ni humaine ni commerciale,mais les conditions d'achats sont claires.
Ce qui plus choquant par contre c'est qu'ils ne vous restituent pas la marchandise.
Le retour date aussi du 31/01/2013 ?
Si c'est le cas ça se complique.
Leur clause est, peut-etre abusive, là est peut etre la solution

.



Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite (Henri Ford)

0 appréciations
Hors-ligne
Pour répondre à Neiges,
les CGV sont peut être claires et abusives, mais rien est dit en cas de cessation d'activité, autre que "en aucune manière".
Le plus énervant, c'est de s'être fait avoir par la commerciale, madame Eve Keller (bien agréable lorsqu'on est client), qui m'a repris les invendus et une ou deux personnes de la société, dont madame Sèves, au courant de ma situation , qui a aucun moment ne m'ont parlé des CGV, mais baladés en me disant de patienter. Madame Girauld, responsable ?, m'a dit au téléphone "qu'il était difficile pour le personnel de parler des CGV" (sic).J'ai en ma possession une autorisation de retour, mais qui ne me sert à rien, puisque les invendus sont dans leurs locaux.
Pour information, mon magasin était situé dans le Calvados.
Affaire à suivre et merci de votre appui.

173 appréciations
Hors-ligne
J-Luc,

Avez vous eu un courrier comme quoi ce retour etait refusé ?
Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite (Henri Ford)

801 appréciations
Hors-ligne
Soit ils vous rendent la marchandise soit ils vous remboursent. Il n'y a pas d'alternative.
Si ils conservent la marchandise sans vous la rembourser, c'est du vol et il faut porter plainte.
Ce ne sera pas long.
Leur seule solution, s'ils ne vous rendent pas la marchandise et de vous rembourser.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

0 appréciations
Hors-ligne
Les courriers en ma possession sont :
-un du 25/04/2013 de madame Seves, disant Nous faisons suite à votre demande d'avoir concernant votre retour du 04/02/2013.Nous vous rappelons nos CGV qui sont les suivantes : les avoirs émis ne peuvent en aucun cas faire l'objet d'un remboursement// les avoirs émis sont déductibles de la prochaine échéance// Tout crédit porté au solde du compte client sera exclusivement compensé par une commande d'un montant équivalent. Aussi votre compte ne présentant pas actuellement les conditions nécessaires pour solder un éventuel

0 appréciations
Hors-ligne
Les courriers en ma possession sont :
-un du 25/04/2013 de madame Seves,(dictée par madame Girauld, car mme Séves n'est pas au courant des CGV) disant Nous faisons suite à votre demande d'avoir concernant votre retour du 04/02/2013.Nous vous rappelons nos CGV qui sont les suivantes : les avoirs émis ne peuvent en aucun cas faire l'objet d'un remboursement// les avoirs émis sont déductibles de la prochaine échéance// Tout crédit porté au solde du compte client sera exclusivement compensé par une commande d'un montant équivalent. Aussi votre compte ne présentant pas actuellement les conditions nécessaires pour solder un éventuel avoir, la société Cartothéque /Editour ne peut pas vous autoriser le retour demandé. Les marchandises sont à votre disposition dans nos locaux. Formule de politesse, avec sentiments dévoués.
--un du 02/05/2013, que madame Séves m'a scanné, c'est l'autorisation de retour indiquant : cette autorisation de retour est valable un mois// les frais de retour sont à la charge de l'expéditeur //la marchandise doit être en parfait état de revente// dans le cas contraire le crédit ne sera pas effectué//la marchandise refusée ne peut nous être retournée et sera détruite dans le cas contraire. ( la marchandise se trouve dans leurs locaux par l'intermédiaire de la représentante !!!!)

A suivre...

Dernière modification le 28-05-2013 à 20:54:01

Dernière modification le 28-05-2013 à 20:54:17

801 appréciations
Hors-ligne
Je crains qu'ils ne soient dans leur droit en vous mettant la marchandise à votre disposition dans leur locaux.
Ce n'est pas correct mais pas illégal non plus.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.
HYPSO

nom exacte de la société pour faire la pub GRATUITE sur le blog

173 appréciations
Hors-ligne
Leur courrier indique, apparemment, qu'un avoir serait disponible.
Ne vous est-il pas possible de vous entendre avec un confrère qui vend ce type de produit et ainsi acheter de la marchandise à contre valeur de l'avoir et la lui retroceder.
Par exemple des cartes ign ou cartes routieres.
Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite (Henri Ford)

38 appréciations
Hors-ligne
Reprendre de la marchandise n'est pas du tout la règle, à l'exception de la parution des nouvelles éditions. Dans votre cas, ça paraît bizarre, ils n'ont aucun intérêt à vous reprendre de la marchandise sauf si vous leur deviez un solde.
Comme pour de la papeterie, cadeaux..., il n'y a pas de reprise, c'est la règle. On n'est pas ici dans la presse.
Qui a pris l'initiative de vous reprendre ce stock, vous ou la commerciale ?
Cette société est sérieuse et n'a pas le monopole sur la distribution des cartes routières par ex. Ce n'est pas leur intérêt de pratiquer comme ça.
Je travaille beaucoup avec eux, et mon représentant passe vendredi 14/06. Je lui en parle et reviens sur ce blog.
Il y a certainement une raison encore inconnue.

Dernière modification le 11-06-2013 à 19:27:41

0 appréciations
Hors-ligne
J'ai appelé la commerciale, Eve Keller. Je lui ai expliqué que je cessais mon activité et qu'elle pouvait passer reprendre mon stock. Chose faite le 02/02/2013, sans aucun problème. Ne voyant rien venir, j'ai appelé la Sté Cartothèque, à plusieurs reprises et le personnel me disait de patienter. Ensuite, j'ai eu Marie Elisabeth Seves, de l'Administration des Ventes, au téléphone qui m'a dit que ça ne devait plus tarder et deux jours après, je recevais le courrier du 25/04/2013, rappelant les CGV.
Madame Girauld, un peu plus responsable dans la hiérarchie de cette société, m'a demandé de leur faire un fax (plus rapide pour la réponse) expliquant la situation et qu'il serait présenté à la direction générale pour qu'une décision soit prise, voire un geste !!!. J'ai eu madame Girauld, à plusieurs reprises, qui elle aussi fait durer le plaisir, me dit que la personne de la direction générale n'a pas que ça à faire, très souvent en déplacement, injoignable ( quel nom ? impossible à savoir), donnera suite. J'ai envoyé le fax le 12 mai 2013... et nous sommes le 11 juin !!! Je vous tiens au courant de la suite

38 appréciations
Hors-ligne
Toute sté comme celle ci n'est pas philantrope.
Un geste commercial se concède pour mieux continuer et faire plus ensuite. Chez vous, ce ne sera pas possible, on est dans l'extrême exception.
La commerciale a dû aller un peu vite en vous promettant le crédit (si c'est le cas). Elle a dû se le faire reprocher pas sa hiérarchie qui piétine, et ça se comprend. Quel est le montant repris en prix d'achat ?
Avez vous proposé à chaque fournisseur de reprendre la marchandise qui venait de chez lui ?
Il pourrait penser que vous lui rendiez, car impossible de la vendre. Je sais, c'est naïf, mais ça s'est déja vu.
Perso, je ne crois pas au remboursement, mais il y a tellement de trucs bizarres. A suivre.

0 appréciations
Hors-ligne
Désolé, mais le retour d'invendus est la règle en matière de librairie
les conditions peuvent cependant être spécifiques (scolaire par ex)

38 appréciations
Hors-ligne
On parle ici de cartographie, pas de librairie.
Les pratiques ne sont pas du tout les mêmes.
Que des grossistes de librairie permettent de référencer des cartes routières ne change pas la règle pour la cartographie, ni pour le sté en question, La Cartothèque.
J Luc le mentionne bien en citant les CGV de cette sté.

Dernière modification le 12-06-2013 à 10:39:22

Dernière modification le 12-06-2013 à 10:42:20

0 appréciations
Hors-ligne
ah ah ah.....
les cartes routières sont de la librairie.....
cab commencant par 978..........

38 appréciations
Hors-ligne
Pourquoi ce ton ?
Le cab et le taux de TVA a beau être le même, mais ce n'est pas de la librairie !
Les conditions de retours du livre et celle de la Cartothèque (cartographie) sont précisées noir sur blanc et n'ont rien à voir. Il suffit de les lire ou de connaître la pratique.
Vous faites un amalgame qui vous trompe.

C'est comme si vous disiez qu'un DVD reçu par votre dépot est de la presse parcequ'il y a un CAB de presse. Non c'est du hors presse !

173 appréciations
Hors-ligne
La reprise des cartes routières et ign sont possibles, ce n'est pas forcement de l'achat en compte ferme
Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite (Henri Ford)

Il ne faut pas confondre les CGV (que Neiges a précisées plus haut) qui sont complètement défavorables à J Luc, avec et la pratique, plus souple, et qui permet aux 2 parties de s'entendre dans l'intérêt commun.
Que les clauses soient abusives ou non n'est pas le problème, car elles sont tacitement acceptées par le client.
Sinon, le fournisseur refuse de livrer. Cartothèque comme les autres sont blindés juridiquement.
Les attaquer revient pour nous à perdre plus d'argent que d'en regagner. Ca vaut pas le coup et ils le savent tous.

0 appréciations
Hors-ligne
jusqu'a preuve du contraire, je parle sur le ton qu'il me plaît!

38 appréciations
Hors-ligne
J'ai évoqué à mon représentant de cette Sté ce problème.
Il m'a confirmé qu'il n'y avait plus de reprises, et surtout pas en cas d'arrêt d'activité. Seulement des remplacements de défectueux éventuels, de parution des nouveaux millésimes pour avoir en vente des produits à jour, ou de rares cas marginaux pour garder le client, toujours avec l'accord des 2 parties.
"Avant", qq reprises étaient encore acceptés par leur direction. Maintenant, considérant le nombre de pts qui ne travaillent plus les cartes pour différentes raisons, ils n'ont plus les moyens de rembourser. Ils s'en tiennent à leurs CGV que tout client est sensé connaître. Les règles n'ont pas changé.
NB : leurs CGV n'ont rien d'abusif, il suffit de comparer avec des fournisseurs de papeterie, ou même Michelin.
J.Luc, le fait de ne pas encore avoir reçu de nouvelles est une réponse en soi. Ce n'est pas très correct, mais ils sont certainement bien embarassés de l'avancement de la commerciale, et ça paraît mal barré.

je vous informe que les articles de la société cartothèque sont des produits LIBRAIRIE
avec la règlementation qui encadre cette famille bénéficiant de la tva a 5.5%
soit une reprise obligatoire des éditeurs pour tout retour d invendu si les articles ne sont pas en arrêt de commercialisations même dans le cas de solde du compte

0 appréciations
Hors-ligne
Ah, merci de cette réponse, je me sentais seul au milieu de ces messieurs "je sais tout"...

38 appréciations
Hors-ligne
Moyen simple de vérifier, demandez comme je l'ai fait, à votre représentant Cartothèque, leurs conditions de reprise.
Le cas de Jean Luc confirme bien la non reprise, précisée par la Sté...
Quand on ne veut pas comprendre des choses simples, inutile d'aller plus loin.

Dernière modification le 24-06-2013 à 09:58:27

38 appréciations
Hors-ligne
Et j'oubliais, lisez les CGV.
Vous devriez comprendre qu'elle n'ont rien à voir avec celles de la librairie.

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9925 autres membres