www.marchandsdepresse.com

AADP pour l'avenir des diffuseurs de presse

mon dépositaire a cesser le contrat du jour au lendemain

Bonsoir,
en septembre dernier lors de la réouverture de mon commerce (suite vacance)
je leur ai demandé de me livré directement chez moi car avant il me fallait faire 15km / jour pour aller chercher ma presse chez un autre diffuseur.
la réponse du dépositaire je ne peut pas vous livré car le dernier diffuseur serait livré trop tard soit 9h00 au lieu de 8h45 du coup ne pouvant me livré sa femme a tout simplement appuyer sur le bouton ne plus livré!!! bordereau de fermeture reçu marchandise retourné je précise
depuis je reçoit un mail par semaine de mon dépositaire  (RELEVE DE COMPTE AU 05/02/19 (R  5)
ce dernier m'indique un solde négatif de 1900€ soit une somme qui me doit mais que je ne voit pas venir mes questions sont les suivante 
1) a t'il le droit de refuser de me livré
2) a t'il le droit de casser le contrat de la sorte
3) que puis je faire pour me faire remboursé
cdt
   

147 appréciations
Hors-ligne
qu'est ce que vous êtes ? 
presse pure ou presse complémentaire ? 
la peur doit changer de camp

253 appréciations
Hors-ligne
bar 22 merci de vous logger

il est incompréhensible que vous devez aller chercher votre presse car le dépositaire touche pour vous livrer.
n'hésitez pas à passer un message plus précis avec vos coordonnées via le formulaire de contact

0 appréciations
Hors-ligne
bonjour,
A savoir que lors de ma création le dépositaire refusait déjà de me livré or sur le contrat il n'y a rien qui stipule que je doive aller chercher me presse ailleurs ce qui fait que au lieu d'ouvrir mon commerce Bar Tabac épicerie presse à 6h30 je ne pouvait l'ouvrir cas 8h30 (suivant les horaire d'ouverture du dépositaire chez qui j’allais récupérer ma presse).
de plus je n’étais livré au départ que 2 fois par semaine, puis c'est passé à 1 fois, un autre commerce épicerie qui se trouve à 5km de chez moi a le droit au même traitement elle a juste 20km à faire au lieu de 15, écœurant. 
il est également stipuler dans le contrat art 3 caractère du contrat :
il ne peut être résilié ou suspendu sans motif par le dépositaire, toute suspension abusive pouvant donner lieu à indemnité.
je pense être dans ce cas (sauf erreur).
dans l'art 7.4 
en cas de cessation d'activité du diffuseur, les invendus repris par le dépositaire lui seront remboursés à la première échéance. 
Je crois quelle est passé depuis belle lurette (septembre 18), et je n'ai toujours pas vu les 1900€, malgré plusieurs rappel téléphonique de ma part.
  
 

104 appréciations
Hors-ligne
Dingue ! Comme d’habitude ? Allez chez votre dépositaire chercher votre argent !

147 appréciations
Hors-ligne
combien avez vous de titres ?
la peur doit changer de camp

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9926 autres membres