www.marchandsdepresse.com

AADP pour l'avenir des diffuseurs de presse

Quelques données sur les H et les S

790 appréciations
Hors-ligne
Comme c'est curieux. Ca alors on ne pouvait pas s'en douter.
Le taux de vente des parutions normales est supérieur à celui des spéciaux (55% contre 43%).
Surement un hasard non ?
A moins qu'en dehors de la recherche de la rentabilité via les ventes l'objectif soit pour l'émetteur de maximiser sa trésorerie, le crédit d'invendus étant retardé d'une périodicité à minima.


Le taux de vente des H est lui seulement de 35% (un peu moins encore).
Notez tout de même que son prix moyen est presque le double de celui des parutions normales (7.82 contre 4.03).
Et les S me direz-vous ?
Eh bien, sans surprise les S sont plus chers que les normaux (5.17/4.03).
C'est normal quand on cherche à faire de la trésorerie.
Je me trompe ? 
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

71 appréciations
Hors-ligne
Non les différés source de tous nos maux
la solidarité n'est pas une vue de l'esprit.sans elle nous sommes morts

59 appréciations
Hors-ligne
S'ils ne sont pas capables d'élaborer un système informatique, il suffit simplement de rappeler ces titres à l'échéance du règlement soit 56 jours et non 63, 64 jours et plus.

251 appréciations
Hors-ligne
nous allons recevoir demain (21/06) un titre appelé  voyages évasion 2H  CODE 14664  ;

Est-il normal que dès un n°2 il puisse avoir un S ou un H ?  

59 appréciations
Hors-ligne
N° 1 = Bimestriel
N° 2 = Irrégulier

L'astuce est là. Les MLP ont inventé une périodicité fantoche pour encore + de H et S.

un n° H a une durée maximale de vente de 56 jours ; sa date de relève est calculée automatiquement lors de son installation dans Isis

Ce qui n'est jamais le cas.

En ce moment :
YOGA Magazine : 8H, 9H (en réserve) 10H (en rayon) + le N° normal évidemment, faudrait-il louer un hangar pour stocker tous les délires de nos CHERS éditeurs ?

790 appréciations
Hors-ligne
Et cela ne va qu'empirer si l'ARDP n'intervient pas.
Avec ces hors-séries supplémentaires les gros éditeurs vont pouvoir attaquer les marchés des éditeurs de niches uniquement lors des périodes de fortes ventes.
C'est exactement la même chose que les grandes surfaces qui ne vendent de la papeterie qu'au moment de la rentrée des classes privant les magasins qui en vendent toute l'année de cette bouffée d'oxygène nécessaire à leur survie.

Mais tel que ça a été présenté (soumission au vote sans appel à contribution  préalable) cet aspect des choses n'a pas été relevé. Le délai étant court, même les intéressés n'ont pas eu le temps de s'en rendre compte et se sont fait piéger.
Encore une raison de suspendre la direction du CSMP.  
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

251 appréciations
Hors-ligne
Encore un truc de dingue  !

07217 1H   HS EXPERT ... il s'agit d'une remise en vente d'un titre de 2015   Titre en PP

Dernière modification le samedi 24 Juin 2017 à 11:27:13

59 appréciations
Hors-ligne
Rappel de ce titre le 16/08 ( un mercredi) soit 9 semaines de mev, alors que la règle pour les PP c'est " Les produits PP ont une durée de mise en vente maximale de 56 jours." = 8 semaines.
Pour peu qu'il y ai un retard de deux jours pour le rappel (chose courante) = deux semaines de crédit invendu dans leur poche.

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9979 autres membres